L'utilisation des céréales pour nourrir le bétail en temps de sécheresse

La gestion d'une exploitation d'élevage de boeufs en temps de sécheresse pose plusieurs défis aux producteurs, y compris le problème de trouver suffisamment de pâturage en été et assez de nourriture pour l'hiver. La réponse réside peut-être dans l'utilisation de céréales.

Les meilleurs choix de fourrage vert s'avèrent l'orge ou l'avoine qui seront mis en balles ou consommés en andains. La quantité de précipitations pendant la saison de croissance déterminera le meilleur rendement. Si les conditions sont sèches, l'orge produira probablement un plus grand volume de nourriture. L'avoine donne un meilleur rendement les années où il pleut beaucoup. De plus, l'avoine peut être semée plus profondément dans le sol humide que le blé ou l'orge. Semer d'urgence de l'avoine dans un champ en jachère peut s'avérer, cet été, une stratégie de dernière minute en vue du fourrage d'hiver. Dans certains cas, vous pouvez mélanger des pois avec les céréales en guise de fourrage vert. Ceci tend à augmenter la teneur de protéines du fourrage, mais dans la plupart des cas, on ne note pas d'augmentation de volume en nourriture produite. En fauchant une récolte annuelle au stade pâteux mou, vous obtiendrez le plus grand volume de matière d'une qualité raisonnable.

Vous pouvez répartir les céréales utilisées pour le pacage selon les saisons de consommation. Pour le pacage tard au printemps et au début de l'été, les céréales printanières telles le triticale, l'orge et l'avoine donnent de bons résultats. Vous pouvez commencer le pacage six semaines après l'ensemencement, ou à partir du moment où les plants ont atteint six pouces de hauteur (lorsque le champ est entièrement couvert) et jusqu'à ce qu'ils aient atteint le stade de fouet.

Il faut maintenir le pacage des céréales afin de les garder en phase végétative. En clôturant les champs pour créer de petits pâturages, vous diminuerez le piétinement par le bétail. Les clôtures électriques sont abordables, faciles à déménager et à installer. Faites la rotation des champs en maintenant une charge de bétail d'au moins deux animaux à l'acre. Permettez aux animaux de brouter environ 50 p. 100 de la matière végétale (ou lorsque vous voyez les rangées de semences) et déplacez-les vers un autre pâturage jusqu'à ce que les plants aient poussé de nouveau, puis revenez à ce pâturage. Vous devrez avoir les moyens de répartir le champ en deux ou trois petits pâturages au moins pour contrôler le pacage et la croissance. Si le champ croît trop vite, fauchez-le lorsqu'il atteint le stade pâteux mou.

Les céréales d'hiver semées au printemps telles le seigle, le blé d'hiver ou le triticale d'hiver donnent de bons résultats, mais elles auront généralement besoin de sept à neuf semaines (15,25 cm de hauteur) avant de pouvoir être broutées. Si vous les semez à la fin mai ou au début de juin, ces cultures seraient prêtes pour le pacage à la fin juillet, en août et en septembre. Les céréales d'automne et d'hiver semées au printemps sont plus faciles à gérer puisqu'elles ne tenteront pas de former des grappes de graines lors du premier été de croissance. Seulement 5 p. 100 des plantes pourraient tenter de pousser en graines. La production diminue en automne à mesure que baissent les températures de jour. Avec de bonnes conditions pour le seigle d'hiver semé au printemps, vous pourrez aussi vous attendre à obtenir un certain montant de pacage le printemps suivant. La production des cultures annuelles dépend toujours des précipitations qui tombent durant la saison de croissance.

Selon les études du Centre de recherches agricoles de la région semi-aride, à Swift Current, la capacité de charge variait entre 1,2 et 2 unités d'animaux/mois à l'acre. D'autres secteurs avaient des capacités supérieures à ceci. Un champ de 160 acres d'une charge à l'acre de 1,2 unité/mois et qui contient des vaches de 545 kg aurait une capacité totale de 160 animaux/mois ou 53 vaches pour une période de trois mois. Il serait difficile d'atteindre cette période de trois mois sans avoir semé deux types différents d'annuelles et sans une bonne gestion de pacage en rotation. Tout compte fait, la gestion serait peut-être plus facile en ayant davantage de vaches dans le champ pour une période plus courte.

Les taux d'ensemencement varieront selon la zone de sol. Voici un guide général.

Taux d'ensemencement (boisseaux/acre)

  • Pacage : 1,5
  • Fourrage vert : 2
  • Mélange 1 :
    • 1 - céréale
    • 1 - pois
  • Mélange 2 :
    • 1 1/4 - céréale d'automne
    • 1/3 à 1/2 - céréale printanière (orge)

Vous pouvez mélanger des céréales d'automne avec une céréale printanière comme de l'orge. L'orge germe vite et fournit une couverture et un pacage hâtifs jusqu'à ce que poussent les céréales d'hiver plus tardives. Les taux d'application d'engrais sont semblables à ceux utilisés pour la culture de grains. Un empoisonnement dû aux nitrates pourrait se produire si vous utilisez des taux élevés d'engrais et s'il survenait un stress tel qu'une sécheresse ou de la grêle. Dans la plupart des cas, le besoin de contrôler les mauvaises herbes serait réduit au minimum. Vous voudrez peut-être pulvériser pour contrôler les dicotylédones, mais surveillez bien l'étiquetage de ces herbicides qui peuvent contenir des restrictions touchant cette utilisation. Les céréales annuelles peuvent s'avérer un excellent moyen d'enlever de la pression qui peut s'exercer sur les enclos de pâturages existants ou un moyen de vous assurer une bonne récolte de foin.

Date de modification :