Initiatives Agri-risques : Microsubventions : Étape 1. En quoi consiste le programme

Avis important

La période de demande pour le programme des initiatives Agri-risques : Microsubventions est maintenant fermée.

Étape 1. En quoi consiste le programme

Le programme des initiatives Agri-risques (IAR) appuie l’élaboration de nouveaux outils de gestion des risques pour le secteur de l’agriculture. Il s’agit d’une initiative de gestion des risques de l’entreprise (GRE) qui fait partie du Partenariat canadien pour l’agriculture. Le Programme des IAR comprend deux volets : le volet de recherche et de développement (R et D) et le volet de renforcement des capacités administratives. Les microsubventions relèvent du volet de R et D du programme des IAR. Agriculture et Agroalimentaire Canada sollicite actuellement des projets de recherche universitaire portant sur des questions liées aux objectifs de la politique de gestion des risques de l’entreprise dans le secteur agricole du Canada.

Voici les objectifs de financement de la R et D dans le cadre du programme des IAR :

Pour atteindre ces objectifs, le programme des IAR offrira des microsubventions pouvant aller jusqu’à 25 000 $ par année (jusqu’à un maximum de 3 ans) pour des propositions de recherches universitaires qui serviront de guide pour la mise au point de nouveaux outils pour la gestion des risques.

En plus des subventions, les demandeurs peuvent également demander du soutien par l’intermédiaire des Initiatives coordonnées de recherche sur les politiques agricoles (ICRPA) et ainsi avoir accès aux ressources ministérielles, y compris des données et des modèles pour la réalisation d’études analytiques.

Le Ministère accordera la priorité aux propositions qui donneront suite aux recommandations de l’examen des programmes de GRE. Les projets doivent tenir compte des lacunes et des difficultés liées aux options de gestion des risques auxquelles font face les producteurs canadiens, et peuvent comprendre des initiatives visant à modifier et à adapter des produits existants dans d’autres administrations pour qu’ils puissent être utilisés dans le marché canadien.

La préférence peut également être accordée aux propositions qui :

La présélection des demandes repose sur le mérite, de même que la capacité du projet de recherche d’appuyer l’élaboration d’un outil de rechange pour la gestion des risques afin d’accroître le rendement du marché, ou d’améliorer un outil de gestion des risques existant.

Pour être retenues, les propositions devront :

En collaboration avec le Réseau de recherche sur les politiques agricoles du Canada (RRPA)

Date de modification :