Science de l'innovation agricole

Consultez de l'information soulignant les découvertes scientifiques récentes, les nouvelles technologies et les réussites.

Suivez : Twitter Facebook AAC YouTube

En vedette

Les effets anti-inflammatoires des probiotiques pourraient améliorer la santé intestinale des animaux d’élevage
Selon des recherches réalisées par Agriculture et Agroalimentaire Canada, les probiotiques, c’est-à-dire les micro-organismes vivants appelés aussi « bonnes bactéries », pourraient servir à améliorer la santé intestinale et à prévenir les maladies de l’appareil digestif des volailles et des porcs.

Les variétés de pommes de terre d’Agriculture et Agroalimentaire Canada : de tout pour tous les goûts
Le marché des pommes de terre s’est beaucoup développé et compte maintenant des variétés comme AAC Poppy, AAC Glossy et AAC Red Viola.

Éclairage des serres : une lumière intense pour des produits de fort calibre (vidéo)
Les scientifiques d’Agriculture et Agroalimentaire Canada mettent au point un nouveau système d’éclairage hybride qui utilise à la fois des lampes HPS au-dessus du couvert végétal et des lampes à DEL sous ce couvert. Les résultats indiquent que ce nouveau système peut améliorer le rendement et la valeur nutritionnelle des cultures de serre. Jetez un coup d’œil à notre vidéo pour en apprendre davantage.

Les activités de recherche d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) sont axées sur neuf stratégies scientifiques. Pour en savoir plus sur les dernières réalisations scientifiques d’AAC en agriculture, parcourez les stratégies ci-après ou consultez la liste complète des réalisations scientifiques en agriculture pour obtenir le répertoire de nos articles et vidéos scientifiques en ordre alphabétique.

L’agroalimentaire
Elle vise notamment les aliments, les boissons et les ingrédients alimentaires, la transformation, l’emballage, la distribution et la consommation. AAC fournit une expertise, une infrastructure et un leadership en matière d’innovation alimentaire (aliments et santé, transformation des aliments et caractéristiques des aliments) et de salubrité des aliments.

Le cheptel laitier, le porc, la volaille et d’autres animaux d’élevage
Elle met l’accent sur les besoins et la capacité de recherche, allant de la production jusqu’à l’évaluation de la qualité des produits (viande, lait). Cette stratégie concerne les activités à la ferme qui génèrent des revenus, comme la production de bioénergie avec du fumier. Elle englobe également d’autres systèmes de production animale, comme la dinde, les poules pondeuses, les œufs, les chèvres, etc.

La productivité et la santé des agroécosystèmes
Elle aborde les menaces et les possibilités relatives à l’environnement, le maintien et l’amélioration de la capacité de production naturelle et la réduction de l’empreinte environnementale du secteur agricole.

Les fourrages et le bœuf
Elle tient compte des besoins et de la capacité de recherche du secteur, allant de la production bovine à la qualité de la viande, en passant par la production de fourrages indigènes et cultivés (plantes que mange le bétail au pâturage) aux fins d’exportation et d’utilisation au Canada.

La biodiversité et les bioressources
Elle traite des activités scientifiques du Ministère liées à la préservation des organismes et du matériel génétique d’intérêt pour l’agriculture, ainsi qu’à la protection de la biodiversité et de la chaîne de valeur agricole du Canada contre les organismes nuisibles et les espèces envahissantes.

L’horticulture
Elle vise notamment les pommes de terre, les légumes de serre et de grande culture, les petits fruits, les fruits de verger, le miel, les herbes et les épices. Elle tient compte des besoins et de la capacité de recherche de ce secteur par rapport à la production végétale, y compris la production, le traitement après récolte, l’entreposage et la distribution de produits frais et minimalement transformés.

Les bioproduits
Elle vise les matières premières agricoles destinées à la fabrication de bioproduits industriels non alimentaires et non fourragers. Sont notamment visés les produits polyvalents à utilisation finale industrielle (p. ex., le lin pour des fibres), les cultures spéciales, les déchets d’origine animale et de cuisine, les espèces ligneuses (agroforesterie) et les biopesticides.

Les oléagineux
Elle traite de la production végétale, surtout pour des utilisations finales alimentaires et fourragères, y compris l’entreposage du matériel végétal récolté. Parmi les types de cultures visés par cette stratégie, notons le canola, le colza, la moutarde, le soja (sous forme de graine oléagineuse ou de qualité alimentaire), le lin, le tournesol, le chanvre et le carthame.

Les céréales et les légumineuses
Elle tient compte des besoins et de la capacité de recherche de ces secteurs par rapport à la production végétale et se concentre principalement sur le blé, le maïs, les pois, les lentilles, l’orge, l’avoine et les haricots secs, ainsi que sur d’autres grains, tels que la graine à canaris, le pois chiche, le seigle, le triticale et le sarrasin.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’une des réalisations scientifiques d’AAC, veuillez communiquer avec :

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
1-866-345-7972
media.relations@agr.gc.ca

Date de modification :