Agriculture et Agroalimentaire Canada propose des solutions pour contrer l'érosion des sols

Pour organiser une entrevue

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
1-866-345-7972
media.relations@agr.gc.ca

L'érosion du sol est la cause principale de la dégradation des sols servant à la production de pommes de terre au Nouveau-Brunswick.

Même si c'est à ce moment de l'année que les cultivateurs constatent une érosion des sols des champs en raison des écoulements printaniers, une étude réalisée l'an dernier par Li Sheng, chercheur à Agriculture et Agroalimentaire Canada, démontre que ceux-ci ne sont qu'en partie responsables des pertes de sol.

En raison du climat, d'une topographie ondulée et des sols à texture grossière, ainsi que du travail du sol intensif associé à la production de la pomme de terre, les champs de pommes de terre sont sujets à une forte érosion due à l'eau et au travail du sol. Heureusement, il existe des méthodes de gestion bénéfiques visant à protéger les sols.

« L'effet combiné de l'eau et du travail du sol accélère l'érosion du sol et les pertes de nutriments sur des terres agricoles. Les dommages causés par l'eau sont bien connus, parce que les signes d'érosion due à l'eau sont très visibles, comme dans le cas des rigoles (petits canaux peu profonds) et des ravines qui se forment dans les champs. Toutefois, les gens savent rarement que le travail du sol à lui seul peut causer des pertes de sol à certains endroits et qu’il est, dans de nombreux cas, la principale cause de l'érosion des sols des champs. »

- Li Sheng, chercheur, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Centre de recherches sur la pomme de terre

AAC se joint à d'autres organisations partout dans le monde pour célébrer l'Année internationale des sols 2015 et sensibiliser le public aux rôles fondamentaux des sols dans la vie quotidienne. Nous apportons notre contribution en dirigeant des activités de recherche et de développement en agro-innovation afin d'accroître la viabilité économique et environnementale de l'agriculture canadienne.

Principales découvertes

  • Le déplacement de sédiments des sols des champs vers les cours d'eau se fait par l'écoulement de l'eau, qui passe par des canaux.
  • L'interaction entre l'érosion due à l'eau et l'érosion due au travail du sol est une des principales causes des pertes de sols d'un champ.
  • L'érosion due au travail du sol a lieu en raison des différences dans les quantités de sols déplacées, à différents endroits dans le champ. Ces différences sont liées à la topographie.
  • La variabilité des quantités de sols déplacés par le travail du sol peut causer une érosion caractérisée par la perte de sol au sommet des collines et l'accumulation de sol dans les dépressions.
  • Des pratiques de conservation des sols comme les méthodes culturales de conservation du sol, l'épandage de paillis et les structures de conservation des sols comme les terrasses et les voies d’eau gazonnées peuvent contribuer à réduire l'érosion due à l'eau.
  • Un nombre minimal des passages de labour et le contrôle des variations de la vitesse et de la profondeur du labour peuvent réduire l'érosion due au travail du sol.
  • Un souci particulier de la conservation intégrée des sols des champs en fonction du paysage peut rendre ces mesures palliatives plus efficaces. Il faut appliquer de façon stratégique les pratiques de conservation des sols et les gérer correctement afin d'en maximiser les effets. Par exemple, les voies d’eau gazonnées devraient suivre les voies d’écoulement naturelles. Quant aux systèmes de terrasses, ils ne devraient être construits que sur un terrain qui comporte de longues pentes et des voies d'eau gazonnées bien entretenues.

Photos

La description de cette image suit.
Érosion en ravins
La description de cette image suit.
Terrasses gazonnées
La description de cette image suit.
Voie d'eau gazonnée
La description de cette image suit.
Érosion due à l'eau de fonte

Renseignements connexes

Date de modification :