Liaison fatale : techniques de compagnonnage pour lutter contre les vers fil-de-fer dans les cultures de pomme de terre

Fixer une entrevue

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca

Le printemps annonce la saison de plantation et des indésirables en profitent alors pour s'inviter chez un nombre croissant d'agriculteurs canadiens : les vers fil-de-fer. Il y a plusieurs dizaines d'années, on parvenait à lutter contre ces fauteurs de troubles avec des insecticides d'hydrocarbures chlorés, mais ces produits ont été interdits dans les années 1970 et 1980 en raison de leur toxicité pour les animaux, comme les faucons pèlerins et les pygargues à tête blanche. Ils avaient également tendance à s'accumuler dans le sol et, ultimement, dans la chaîne alimentaire.

Une solution durable et rentable est maintenant à portée de main grâce à Dr Bob Vernon, chercheur au Centre de recherche et développement d'Agassiz, et à son équipe. Ils ont mis au point une nouvelle méthode de piégeage meurtrier qui, à l'aide de minuscules quantités d'insecticide, parvient à décimer les populations de vers fil-de-fer et à limiter les dommages aux pommes de terre dans les champs. La technique peut être mise en œuvre à faible coût en apportant des modifications mineures à l'équipement de plantation.

« Grâce à ma méthode, seuls cinq grammes d'ingrédient actif par hectare sont nécessaires. Cette nouvelle approche est avantageuse non seulement en ce qui concerne la réduction des risques pour l'environnement et les gens, mais aussi pour le nombre beaucoup plus grand de vers fil-de-fer éliminés »

- Dr Bob Vernon., chercheur scientifique, Agriculture et Agroalimentaire Canada

Des semences de blé traitées avec un insecticide servent d'appât et sont plantées en même temps que les pommes de terre. Le blé germe en premier dans le sol, après environ 48 heures. Durant la germination, le blé produit du dioxyde de carbone qui attire la plupart des vers fil-de-fer dans le champ vers les rangs de plants de pomme de terre. Lorsqu'ils atteignent la semence de blé pour se nourrir, ces ravageurs affamés entrent en contact avec l'insecticide et meurent. Cette méthode permet d'éliminer environ 80 à 90 % de la population de vers fil-de-fer dans un champ dans les deux semaines suivant la plantation et protège également les pommes de terre produites plus tard durant l'été.

Le blé est semé à environ 15 centimètres de la surface; il y a donc peu de risque de contact avec la vaste majorité de la vie animale dans un champ, sauf, bien sûr, les vers fil-de-fer. Compte tenu de la faible quantité d'insecticide utilisée, il n'y a pas d'accumulation de résidus dans le sol.

On s'affaire à mettre au point plusieurs nouveaux insecticides et combinaisons d'insecticides à faible risque en utilisant cette nouvelle méthode de piégeage meurtrier; les producteurs devraient y avoir accès dans un avenir assez rapproché. D'autres activités de recherche sont aussi en cours à Agriculture et Agroalimentaire Canada pour trouver d'autres méthodes de lutte contre les populations de vers fil-de-fer.

Découvertes clés

Galerie de photos

Photo de deux pommes de terre, une saine et une couverte de trous noirs.
Tubercule sain de pomme de terre (à gauche) comparé à un tubercule endommagé (à droite). Les galeries sont creusées par les larves de taupins pour se nourrir vers la fin de l'été.
Gros plan d’une main d’homme tenant un seul ver fil-de-fer et un peu de terre.
Les vers fil de fer sont petits, mais ils causent de gros problèmes aux producteurs de pomme de terre du Canada.

Renseignements connexes

Date de modification :