La vitamine B12 dans les produits laitiers s’assimile mieux, c’est prouvé

Pour fixer une entrevue

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca

Le consommateur le sait-il? La vitamine B12 présente dans le lait de vache s’assimile beaucoup mieux que les suppléments vitaminiques. On peut aller chercher dans un verre de lait 50 % des besoins quotidiens en vitamine B12 d’un adulte. Les résultats de cette étude menée à Sherbrooke ont été publiés dans le British Journal of Nutrition.

Des chercheurs d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, au Centre de recherche et de développement de Sherbrooke, se sont servis de porcs pour mener leur étude car leur système digestif est très similaire à celui de l’être humain. Ils ont donné à des porcs soit du lait de vache, soit des suppléments de vitamine B12 afin de comparer le taux d’assimilation de cette vitamine. Ils ont observé que la vitamine B12 présente naturellement dans le lait de vache s’assimile plus de deux fois mieux que celle d’origine synthétique. Poussant plus loin la recherche, ils ont même découvert comment produire un super lait de vache qui comblerait 75 % des besoins quotidiens d’un adulte. De belles découvertes pour les consommateurs.

Dans le cadre d’une autre étude, les scientifiques ont ensuite cherché à savoir si la vitamine B12 présente dans d’autres types de produits laitiers s’assimilait mieux qu’un supplément synthétique. Pour fin de comparaison, ils ont donné aux porcs un repas de fromage cheddar, de fromage suisse, de yogourt, de tofu (sans aucune trace de B12) ou de tofu avec B12 synthétique ajoutée. Ils ont comparé le taux d’apparition de la B12 dans le sang dans les heures qui ont suivi. Ils ont découvert que le fromage cheddar l’emporte haut la main sur le tofu enrichi de B12 synthétique. Vingt-trois heures après l’ingestion du repas, la B12 présente dans le fromage a un taux de biodisponibilité de 33 % comparé à 17,5 % pour le tofu enrichi de B12 synthétique. Le fromage cheddar est donc l’une des meilleures sources naturelles de vitamine B12, sinon la meilleure, après le lait de vache.

D’autres études sur la vitamine B12 et l’acide folique, donnés en suppléments dans l’alimentation des vaches et des truies reproductrices, ont conclu qu’ils permettent aux vaches de produire plus de lait et aux truies d’avoir un plus grand nombre de porcelets plus vigoureux.

Agriculture et Agroalimentaire Canada contribue au développement d’un secteur de l’agriculture innovateur.

Principales découvertes (avantages)

Photographies

Description of this image follows.
Christiane Girard (Ph.D.) est à la tête d’une équipe scientifique qui a évalué le degré d’assimilation de la vitamine B12 naturellement présente dans les produits laitiers.
Description of this image follows.
La vitamine B12 présente dans le cheddar s’assimile mieux qu’un supplément synthétique de cette vitamine.

Renseignements connexes

Date de modification :