Douce science, nouvel appareil pour déterminer la maturité des pommes (Vidéo)

Des chercheurs d'Agriculture et Agroalimentaire Canada à Summerland, en Colombie-Britannique, et à Kentville, en Nouvelle-Écosse, travaillent à mettre au point une technologie d'avant-garde pour assurer le succès des pomiculteurs sur les marchés. Ils élaborent des protocoles de données pour l'appareil DA Meter, un outil spécial qui aide les fruiticulteurs à déterminer le stade de maturité optimal de leurs cultures. Au moment de sa commercialisation, le DA Meter ne convenait pas vraiment pour déterminer la maturité des pommes. Grâce aux nouveaux protocoles et à un couvercle léger, cet outil changera la façon dont les pomiculteurs canadiens récoltent leurs fruits ainsi que le moment des récoltes.

Voyez dans la vidéo comment la science est géniale.

Transcription de la vidéo

[Une image et une feuille d'érable s'affichent à l'écran. Il s'agit de l'illustration du titre de la vidéo.]

[Une douce musique électronique se fait entendre graduellement.]

texte à l'écran : Douce science, nouvel appareil pour déterminer la maturité des pommes

[La vidéo commence par une vue panoramique des parcelles d'essai des pommiers au Centre de recherches agroalimentaires du Pacifique à Summerland, en Colombie-Britannique.]

Narrateur : Les pomiculteurs canadiens sont confrontés à plusieurs problèmes pendant la saison de croissance.

[La prise de vue change. On voit maintenant les parcelles d'essai d'un autre angle.]

[Gros plan des pommes Golden Delicious encore dans l'arbre.]

Il est entre autres difficile de prédire avec exactitude quand les cultures sont prêtes à être récoltées.

[Gros plan de pommes Ambrosia dans l'arbre.]

[La douce musique électronique se poursuit.]

Des chercheurs à Summerland, Colombie-Britannique, et à Kentville en Nouvelle-Ecosse...

[La caméra se déplace perpendiculairement aux rangées de pommiers au Centre de recherches. L'image devient soudainement embrouillée, puis une carte du Canada apparaît. Une ligne apparaît pour indiquer l'emplacement de Summerland sur la carte du pays.]

Texte à l'écran : Summerland, Colombie-Britannique

...ont mis au point les protocoles pour un appareil nommée DA Meter qui permet de déterminer avec précision le moment idéal pour la récolte des pommes.

[On voit maintenant le chercheur Peter Toivonen debout dans son laboratoire. Il tient un appareil électronique.]

Texte à l'écran : M. Peter Toivonen, chercheur, Agriculture et Agroalimentaire Canada

M. Toivonen : Vous ne pouvez pas juger les pommes par leur apparence.

[La prise de vue change pour montrer l'appareil électronique que tient M. Toivonen. Du texte apparaît à l'écran.]

[La douce musique électronique se poursuit.]

Texte à l'écran : DA Meter

C'est pourquoi nous avons un appareil comme le DA Meter pour nous indiquer ce qui se passe à l'intérieur de la pomme.

[La prise de vue revient à M. Toivonen debout dans laboratoire et tenant le DA Meter. Il nous montre les nombreuses diodes électroluminescentes qui se trouvent au centre de l'appareil.]

L'appareil est doté de diodes électroluminescentes et d'un capteur.

[Gros plan des DEL entourant le capteur du DA Meter.]

Lorsqu'on dirige le faisceau lumineux sur la pomme, il pénètre le fruit,...

[Gros plan de M. Toivonen qui utilise le DA Meter dans l'une des parcelles d'essai du Centre de recherches.]

...puis est réfléchi vers l'appareil.

[On voit de nouveau M. Toivonen dans son laboratoire. Il tient le DA Meter.]

[La douce musique électronique se poursuit.]

Le DA Meter nous indique ainsi la teneur en chlorophylle dans la peau de la pomme.

[La prise de vue change à un plan plus large pour montrer M. Toivonen dans son laboratoire tenant le DA Meter. Il prend une pomme bien rouge.]

Vous voyez ici une belle pomme rouge qui nous semble prête à être dégustée.

[Gros plan de M. Toivonen qui utilise le DA Meter pour analyser cette pomme rouge.]

Le DA Meter nous indique qu'il reste du chemin à faire avant qu'elle soit mûre.

[Du texte apparaît à l'écran.]

Texte à l'écran : Pas mûre

[On voit de nouveau M. Toivonen dans son laboratoire. Il tient le DA Meter. Il prend une pomme qui n'est pas aussi rouge que la précédente.]

[La douce musique électronique se poursuit.]

Vous pourriez dire que celle-ci n'est pas assez rouge, qu'elle n'est donc pas prête à être dégustée...

[Gros plan de M. Toivonen qui utilise le DA Meter pour analyser la pomme moins mûre.]

...mais le DA Meter nous indique que cette pomme est mûre.

[Du texte apparaît à l'écran.]

Texte à l'écran : Mûre

[On voit maintenant l'une des adjointes à la recherche de M. Toivonen au travail dans le laboratoire. Elle coupe des pommes qu'elle analysera ensuite pour en déterminer la maturité.]

[La douce musique électronique se poursuit.]

Narrateur : Pour mesurer la maturité d'une pomme, les producteurs doivent habituellement analyser le fruit pour en déterminer la teneur en amidon. Ils cueillent les pommes, les coupent, puis les aspergent d'iode.

[Plan de l'adjointe à la recherche qui asperge les pommes coupées d'une solution d'iode.]

L'iode réagit à la présence d'amidon dans le fruit; il devient alors noir.

[Gros plan de l'iode qui est aspergé sur les pommes. On peut voir que les pommes sont en train de changer de couleur.]

[La douce musique électronique se poursuit.]

C'est une indication visuelle de la maturité du fruit. Malheureusement, cette technique n'est pas très précise...

[On voit maintenant des morceaux et de la pulpe de pommes qui seront jetés à la poubelle.]

...et le procédé exige la perte de fruits.

[On voit maintenant Charlotte Leaming qui utilise le DA Meter dans le verger.]

Charlotte Leaming : Le nouveau DA Meter représente une grande amélioration dans l'analyse de la maturité des fruits.

[Charlotte Leaming est debout dans le verger de pommes et tient le DA Meter dans ses mains. Elle regarde droit vers la caméra.]

[La douce musique électronique se poursuit.]

Grâce à cet appareil, je peux analyser les pommes sans avoir à les cueillir.

Texte à l'écran : Charlotte Leaming, directrice des services agricoles (Similkameen), BC Tree Fruits Cooperative

[On voit maintenant des pommes dans les arbres.]

[On revient à Charlotte Leaming debout dans le verger.]

La maturité des fruits est le critère le plus important pour maintenir la qualité du produit pendant l'entreposage.

[Plan éloigné d'un verger de pommes. Pendant que Charlotte parle, différents secteurs du verger s'illuminent et divers énoncés s'affichent à l'écran.]

[La douce musique électronique se poursuit.]

Texte à l'écran : Pas mûres

Nous pouvons aussi mieux prévoir sur place dans quelles sections du verger...

Texte à l'écran : Mûres

...les fruits mûrissent plus rapidement...

Texte à l'écran : Trop mûres

[On voit de nouveau Charlotte Leaming debout dans le verger et tenant le DA Meter.]

...pour ainsi aider les producteurs à mieux gérer leur récolte. Comme vous pouvez le voir, il est possible de faire beaucoup plus d'analyses si nous ne détruisons pas les fruits.

[La prise de vue change. On voit maintenant de nombreuses pommes rouges poussant dans un arbre.]

[La douce musique électronique se poursuit.]

Narrateur : Les chercheurs d'Agriculture et Agroalimentaire Canada travaillent fort pour mettre au point des technologies d'avant-garde qui aideront les pomiculteurs à réussir sur le marché.

[On voit M. Toivonen qui utilise le DA Meter dans le verger.]

Les chercheurs de Summerland développent les protocoles pour les pommes Ambrosia, Golden Delicious, Gala, Fuji, Salish, et Aurora Golden Gala, ainsi que d'autres cultivars. Les chercheurs de Kentville se penchent sur la Honeycrisp. On partagera avec les associations de pomiculteurs les protocoles pour de nouvelles variétés dès qu'ils seront disponibles.

[M. Toivonen est de retour dans son laboratoire. Il croque à belles dents dans une pomme bien mûre.]

Pour les pomiculteurs canadiens, la science est bonne à croquer.

[Fondu au blanc]

[Ouverture en fondu]

texte à l'écran : Moderne. Innovateur. En pleine croissance. Découvrez d'autres innovations agricoles au www.agr.gc.ca.

[La douce musique électronique s'atténue progressivement.]

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2015).

[Fondu au noir]

Date de modification :