Ressources phytogénétiques du Canada

Regardez la vidéo sur ce service essentiel pour les phytogénéticiens et consultez Ressources phytogénétiques du Canada pour obtenir de plus amples renseignements. Découvrez des ressources semblables pour les autres cultures : la Banque canadienne de clones au Centre de recherche et de développement de Harrow (le principal dépôt de matériel génétique pour les arbres fruitiers et les cultures de petits fruits) et la Banque de gènes de pomme de terre au Centre de recherche et de développement de Fredericton.

Aide sur les formats téléchargeables

Transcription de la vidéo

[Une image et une feuille d’érable s’affichent à l’écran et illustrent le titre de la vidéo.]

[Une douce musique de piano se fait entendre.]

Texte à l’écran : Ressources phytogénétiques du Canada – Notre investissement dans la biodiversité et la durabilité

[Les titres laissent la place à un plan rapproché d’un poivron rouge sur un plant. La caméra se déplace vers la droite pour montrer d’autres poivrons.]

Axel Diederichsen : L’agriculture n’est pas statique, elle est vivante...

[Plan d’un champ de blé.]

... elle doit constamment s’adapter aux changements...

[Plan d’une plante de cameline.]

... des changements environnementaux...

[Plan d’Axel Diederichsen en entrevue dans son bureau.]

... des changements dans les systèmes de production ainsi que l’apparition de nouveaux organismes nuisibles et de nouvelles maladies. Et, pour avoir que l’agriculture puisse s’adapter...

[Plan rapproché d’épis de blé dans un champ.]

... il faut une diversité génétique.

[Plan d’une personne qui traverse un corridor. La caméra se déplace vers la droite pour montrer un panneau.]

Nous sommes ici à la banque canadienne des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

[Plan d’Axel Diederichsen en entrevue dans son bureau.]

Vous pouvez comparer une banque de gènes à une bibliothèque.

Texte à l’écran : Axel Diederichesen, conservateur et chercheur scientifique, Biodiversité et Collections, Agriculture et Agroalimentaire Canada

Une énorme collection, beaucoup d’information. Mais notre collection contient du matériel génétique. Du matériel génétique viable.

[Plan d’une plante et de ses racines.]

Le matériel génétique est un matériel à partir duquel on peut régénérer une plante complète.

[Plan de différentes variétés de semences.]

Les semences sont le matériel le plus courant. La majeure partie du matériel génétique que nous conservons dans la banque canadienne de gènes prend la forme de semences.

[Plan d’une grande quantité de semences qui sont traitées.]

[Plan rapproché de semences qui sont manipulées et remises dans un pot.]

[Plan d’Axel Diederichsen en entrevue dans son bureau.]

Ici, nous conservons environ 115 000...

[Plan d’ensemble de l’aire d’entreposage comprenant toutes les semences et d’un homme qui les organise.]

... obtentions de matériel génétique.

[Plan d’ensemble montrant une plus grande partie de l’aire d’entreposage. Un homme examine certaines enveloppes et en sélectionne plusieurs.]

« Obtention » est un terme technique qui désigne une enveloppe de semences...

[Plan rapproché de l’homme prenant des enveloppes sur des étagères dans l’aire d’entreposage pour les mettre dans une boîte qu’il tient dans ses mains.]

... dont le contenu est différent de celui d’une autre enveloppe.

[Plan rapproché d’une enveloppe de semences.]

Par exemple, pour l’avoine, nous avons...

[Plan d’Axel Diederichsen en entrevue dans son bureau.]

... 28 000 obtentions. C’est-à-dire 28 000 échantillons tous censés être différents les uns des autres.

[Plan de l’intérieur d’une serre dont les lampes à infrarouge sont allumées.]

Les exploitations agricoles doivent...

[Plan rapproché d’une des plantes d’avoine dans la serre.]

... s’adapter aux changements, trouver de nouvelles possibilités...

[Plan d’Axel Diederichsen examinant un plant avec une loupe dans la serre.]

... des possibilités économiques ainsi que de nouvelles cultures et applications.

[Plan d’Axel Diederichsen en entrevue dans son bureau.]

Les banques de gènes répondent à ce besoin en permettant aux sélectionneurs de produire des nouveaux varietés...

[Plan de l’intérieur de la serre. Axel Diederichsen montre des plants à un homme et à une femme.]

... ou d’introduire de nouveaux caractères qui sont très importants pour le secteur agricole.

[Plan de Christina Eynck en entrevue.]

Texte à l’écran : Christina Eynck, sélectionneuse, Linnaeus Plant Sciences

Christina Eynck : La diversité génétique est l’un des éléments clés d’un programme de sélection et de son succès.

[Plan rapproché de plants de caméline dans une serre.]

La banque de gènes joue un rôle crucial.

[Plan d’ensemble de plants de caméline dans une serre.]

À une époque, la caméline était une culture pratiquement tombée dans l’oubli.

[Plan de Christina Eynck en entrevue.]

Sans la banque de ressources phytogénétiques du Canada et d’autres banques de gènes dans le monde...

[Plan rapproché d’enveloppes contenant des semences de caméline.]

... qui ont recueilli tout le matériel lié à la caméline à l’échelle planétaire...

[Plan d’enveloppes contenant des semences de caméline.]

... et l’ont entreposé...

[Plan montrant d’autres enveloppes de semences de caméline.]

... les sélectionneurs comme moi n’auraient pas de matériel avec lequel travailler.

[Plan de Christina Eynck en entrevue.]

Il n’y aurait pas de diversité génétique.

[Plan rapproché d’une balance et d’instruments sur un bureau de laboratoire.]

Axel Diederichsen : Alors, les sélectionneurs nous écrivent pour demander du matériel génétique.

[Plan de la balance sur le bureau de laboratoire – des semences sont pesées et placées dans un petit contenant.]

Ils reçoivent une petite enveloppe de semences ou de matériel phytogénétique.

[Plan de semences sur la balance.]

Ainsi, ils ont du matériel varié qui peut servir à des recherches ou d’autres fins.

[Plan d’Axel Diederrichsen assis devant un ordinateur avec la balance et différentes enveloppes contenant des semences.]

[Plan de Dallas Kessler en entrevue.]

Texte à l’écran : Adjoint de recherche, Biodiversité et Collections, Agriculture et Agroalimentaire Canada

Dallas Kessler : Les semences distribuées doivent servir à la recherche ou à l’enseignement.

[Plan d’un champ de blé balayé par le vent.]

Les obtentions de blé du Canada sont les plus recherchées.

[Plan d’un tracteur dans un champ.]

À l’échelle internationale, nos obtentions d’avoine, d’orge, de brassica et de lin sont les plus recherchées.

[Plan d’Axel Diederichsen en entrevue dans son bureau.]

Axel Diederichesen : La diversité des cultures est une diversité artificielle. Si nous ne la préservons pas, elle disparaîtra plus ou moins instantanément.

[Plan d’une moissonneuse-batteuse dans un champ.]

Cet héritage culturel s’est acquis...

[Plan d’un champ de blé balayé par le vent.]

... sur plus de dix mille ans.

[Plan d’épis d’orge balayés par le vent.]

[Plan d’Axel Diederichsen en entrevue dans son bureau.]

Et cette diversité, cet héritage culturel passe entre nos mains à la banque de gènes. C’est très fascinant.

[Plan de Dallas Kessler en entrevue.]

Dallas Kessler : J’aime à penser que nous contribuons à l’agriculture mondiale.

[Plan d’Axel Diederichsen souriant.]

[Plan d’une mère mettant de la nourriture sur la table pour sa fille.]

Et, avec un peu de chance, que nous aidons des gens partout dans le monde à se nourrir.

[Des titres s’affichent.]

Texte à l’écran : Moderne. Innovateur. En croissance. Découvrez d’autres innovations agricoles à www.agr.gc.ca.

[La musique de piano s’atténue progressivement.]

[Le mot-symbole « Canada » s’affiche.]

Texte à l’écran : Canada, © Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire (2015).

[Fondu au noir.]

Date de modification :