Airelles rouges : D'autres bonnes nouvelles pour l'étoile montante sur le marché des superaliments

Pour fixer une entrevue

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca

Les chercheurs d’Agriculture et Agroalimentaire Canada préparent le terrain pour l’arrivée probable d’un nouveau produit sur le marché des superaliments cultivés au Canada.

Les airelles rouges sont déjà populaires dans la cuisine scandinave, où on les utilise dans des sauces pour le poulet et le porc, ainsi que dans les muffins et le pain. Petites, acidulées et légèrement sucrées, elles sont originaires de la Colombie-Britannique, du Manitoba et du Canada atlantique, et pourraient intéresser de plus en plus les agriculteurs canadiens.

L’airelle rouge se rapproche beaucoup du bleuet et de la canneberge, qui sont aussi riches en antioxydants. L’airelle rouge et son jus pourraient être encore plus bénéfiques : des études préliminaires suédoises suggèrent qu’elles pourraient potentiellement prévenir la prise de poids et éviter des taux élevés de sucre et de cholestérol.

Mais ce n’est pas tout! Une nouvelle recherche du Dr Chris Siow, chercheur scientifique à Agriculture et Agroalimentaire Canada et chercheur principal au Centre canadien de recherches agroalimentaires en santé et médecine (CCASM), de l’Hôpital St-Boniface, a démontré que les airelles rouges peuvent aussi contribuer à une bonne santé rénale.

En effet, durant une opération rénale, y compris les transplantations, les reins manquent d’oxygène. Lorsque celui-ci retourne dans l’organe, il peut causer de l’inflammation et des dommages. En faisant des tests sur des rats de laboratoire, l’équipe de recherche du Dr Siow donnait à un groupe de rats un millilitre (l’équivalent d’une tasse pour un humain) de jus d’airelle rouge du Manitoba par jour pendant trois semaines avant une intervention rénale, et rien à un autre groupe. À la suite de l’opération, les rats qui avaient consommé du jus d’airelle rouge ont vu une amélioration de leur fonction rénale, une réduction du stress sur leurs reins et une diminution de l’inflammation par rapport aux rats qui n’en avaient pas consommé. Les résultats ont aussi montré que plus la concentration d’airelle augmentait, plus l’effet protecteur s’accentuait également.

« Dans l’ensemble, les données de recherche issues de ces études sont très prometteuses et nous sommes encouragés par le fait d’avoir potentiellement un produit qui pourrait avoir des effets bénéfiques pour la santé humaine », d’affirmer le Dr Siow. « Nous prévoyons poursuivre nos études pour valider les premiers résultats et chercher d’autres bienfaits possibles de ce fruit. »

Pendant ce temps, au pays, des recherches sur la plante en soi ont été entreprises. Des travaux sur la production et l’amélioration du matériel génétique des airelles rouges sont en cours au Centre de recherche et de développement de St. John’s (T.-N.-L.) d’AAC, sous la houlette du Dr Samir Debnath. Il travaille en collaboration avec le Dr Siow. « La culture de l’airelle rouge apportera possiblement des propriétés bénéfiques pour la santé au Canada », a déclaré le Dr Debnath, qui a mis au point plusieurs hybrides prometteurs entre les airelles européennes et canadiennes. Le Dr Debnath collabore également avec le gouvernement provincial de Terre-Neuve-et-Labrador et avec les agriculteurs de cette province dans le but de produire des airelles hybrides en conditions naturelles.

Les docteurs Debnath et Siow croient non seulement que ce petit fruit sera bénéfique pour les consommateurs, particulièrement lorsque des études comme celle du Dr Siow ne cessent de donner de bons résultats, mais qu’il intéressera également les agriculteurs en raison des possibilités d’affaires qu’il représente.

Principales découvertes

Galerie de photos

Dr Chris Siow tenant un contenant rempli d'airelles
Dr Chris Siow, chercheur scientifique d'AAC (Manitoba)
Dr Samir Debnath accroupi devant un plant d'airelles rouges
Dr Samir Debnath, chercheur scientifique d'AAC (Terre-Neuve-et-Labrador)
Gros plan sur une petite airelle rouge
Airelles rouges du Manitoba

Renseignements connexes

Date de modification :