Sélection de la langue

Recherche

Vous consommez du veau de grain? Le Centre de recherche et de développement sur le bovin laitier et le porc y est pour beaucoup!

Pour fixer une entrevue

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca

Depuis quand les consommateurs ont-ils accès à du veau de grain? Il y a quelques décennies à peine, il n’était pas possible d’acheter du veau de grain en épicerie, puisque ce type de production n’existait pas. Seul le veau de lait était disponible, mais cher à produire et coûteux à l’achat. La production de veau de grain a pris son essor dans les années 80, à la suite à des recherches concluantes menées à la Station de recherche de Lennoxville, aujourd’hui appelé le Centre de recherche et de développement sur le bovin laitier et le porc.

C’est dans les années 70 qu’une équipe de scientifiques de la Station de recherche a lancée plusieurs études pour évaluer s’il était possible d’élever des veaux alimentés avec du grain plutôt qu’avec des aliments laitiers. Était-il possible de permettre une croissance adéquate des veaux à moindre coûts en changeant leur alimentation? On découvrit qu’on pouvait stimuler le système digestif des veaux très tôt dans leur vie afin qu’ils puissent croître sainement en mangeant de la moulée à base de grain, comme le soya ou le colza, plutôt que des aliments laitiers. Bien que le veau de grain prenne trois semaines de plus pour atteindre le même poids qu’un veau de lait, il coûte 50% moins cher à produire!

L’attrait pour la production de veaux de grain a donc suivi dans les années 80. La Station de Lennoxville venait d’ouvrir une toute nouvelle avenue pour les producteurs laitiers du Québec et du Canada. À l’époque, il y avait quelque 350 000 veaux disponibles pour l’engraissement au Québec et 800 000 au Canada. Une belle occasion de croissance pour la production laitière. Du même coup aussi elle permettait l’avènement d’une nouvelle denrée de qualité pour le consommateur. Comme la viande de veau de grain était moins chère à l’achat que le veau de lait, le consommateur n’a pas tardé à l’adopter. Le veau de grain fait maintenant partie des habitudes alimentaires de nombreux consommateurs.

Le Centre de recherche et de développement sur le bovin laitier et le porc d’Agriculture et Agroalimentaire Canada est à l’origine d’une série de réussites scientifiques innovatrices qui ont contribué à améliorer le sort des producteurs agricoles canadiens et qui continuent de leur ouvrir de nouvelles possibilités.

Renseignements connexes

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :