Sélection de la langue

Recherche

Réduction du ruissellement agricole dans le bassin du lac Winnipeg

Le flux de nutriments tels que l'azote et le phosphore dans les lacs et les cours d'eau peut y entraîner des proliférations d'algues et réduire la qualité de l'eau. Ce processus, connu sous le nom d'eutrophisation, est un problème dans le lac Winnipeg, sixième plus grand lac d'eau douce au Canada, ainsi que dans les nombreux plans d'eau présents dans le bassin du lac Winnipeg. La majorité des terres dans le bassin du lac Winnipeg sont à vocation agricole, et les scientifiques d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) s'emploient à mettre au point des procédés pour favoriser une utilisation plus efficace du phosphore et de l'azote, réduire le ruissellement et retenir ces précieux nutriments dans les terres agricoles.

L'équipe de scientifiques a établi un réseau de 25 sites de surveillance dans le bassin hydrographique du bassin du lac Winnipeg afin d'évaluer les pertes de nutriments et les impacts sur la gestion des terres. En collaboration avec les propriétaires fonciers de la région, ces scientifiques font la démonstration de méthodes d'entreposage de l'eau novatrices et de diverses façons de réduire les débits de crue. Ils mènent également à bien des travaux d'évaluation économique et de modélisation de données sur les rendements, les sols et la gestion en vue d'élaborer des outils d'agriculture de précision et des pratiques de conservation.

En mettant au point de nouvelles technologies et des pratiques de gestion bénéfiques, les scientifiques d'AAC souhaitent favoriser une utilisation plus efficace des nutriments et accroître le rendement des cultures, mettre au point des pratiques de conservation et, en bout de ligne, accroître la rentabilité des producteurs.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :