Sélection de la langue

Recherche

Protection de la qualité du sirop d'érable

​En collaboration avec l'industrie acéricole, des chercheurs d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) ont conçu un appareil optique qui utilise la lumière pour vérifier la qualité et la pureté du sirop d'érable.

Le sirop d'érable est un symbole du Canada ayant une valeur marchande élevée. Le Québec, qui produit plus de 90 % de la production de sirop d'érable au pays et 70 % de celui dans le monde, dispose d'un système d'inspection qui garantit la qualité de ce qui est produit dans la province. AAC et le Centre ACER ont collaboré à la conception d'un appareil appelé SpectrAcer, qui permet d'étudier comment la lumière, de l'ultraviolet jusqu'au proche infrarouge, interagit avec le sirop d'érable, et grâce auquel les inspecteurs peuvent détecter des défauts de saveur.

Les inspecteurs goûtent plus de 250 échantillons par jour. Grâce au SpectrAcer, il est maintenant possible d'en évaluer la moitié de manière automatique. Il est aussi possible de détecter le sirop falsifié (sirop auquel du sucre a été ajouté), qui, s'il arrivait sur le marché, causerait un préjudice irréparable à la réputation du sirop d'érable canadien. En garantissant un contrôle plus serré de la qualité du produit, le SpectrAcer accroîtra la valeur de la production et permettra au Canada de maintenir son rôle de chef de file dans l'industrie.

Pour plus d'information :

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :