Sélection de la langue

Recherche

Les agriculteurs tirent parti de la recherche sur le blé (Vidéo)

Pour chaque dollar investi dans la recherche sur le blé les agriculteurs obtiennent un rendement net de vingt dollars. Jetez un coup d'œil à notre vidéo pour en apprendre davantage.

Transcription de la vidéo

[Une image et une feuille d'érable s'affichent à l'écran. Il s'agit de la présentation du titre de la vidéo.]

[Une musique dynamique de guitare se fait entendre graduellement.]

Texte à l'écran : Les agriculteurs tirent parti de la recherche sur le blé

[La caméra montre Richard Cuthbert (Ph. D.) qui examine du blé dans un champ.]

Richard Cuthbert : Le blé a une longue histoire au Canada.

[Gros plan de Richard Cuthbert qui examine du blé dans un champ.]

Environ 96 % du blé canadien est cultivé dans l'Ouest canadien.

[Très gros plan de blé.]

Le blé est un élément très important de l'économie canadienne.

[Très gros plan des grains de blé.]

La valeur de ses ventes à l'exportation est d'environ 8 milliards de dollars par année.

[Plan de Richard Cuthbert debout dans un champ de blé. Il parle sans regarder directement la caméra.]

Texte à l'écran : Richard Cuthbert (Ph. D.), Centre de recherche et de développement de Swift Current, Agriculture et Agroalimentaire Canada

Je m'appelle Richard Cuthbert. Je suis un sélectionneur de blé de printemps à Agriculture et Agroalimentaire Canada et je travaille à Swift Current, en Saskatchewan.

[Plan de deux employés examinant des semences.]

Notre rôle est d'améliorer la compétitivité des agriculteurs sur le marché mondial et...

[Retour au plan de Richard Cuthbert, debout dans un champ de blé.]

...d'accroître leur productivité grâce à nos recherches.

[Très gros plan de M. Cuthbert tenant un grain de blé dans sa main.]

Nous y parvenons en créant des cultivars qui réduisent les risques pour l'entreprise.

[Plan de M. Harpinder Randhawa (Ph. D.) dans une serre contenant du blé. Il parle sans regarder directement la caméra.]

Texte à l'écran : Harpinder Randhawa (Ph. D.), chercheur, Centre de recherche et de développement de Lethbridge, Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Harpinder Randhawa: Je m'appelle Harpinder Singh Randhawa. Je suis un sélectionneur de blé de printemps...

[Autre plan de M. Randhawa dans la serre de blé. Ses bras sont croisés et il sourit à la caméra.]

... au Centre de recherche d'Agriculture et Agroalimentaire Canada à Lethbridge.

[Gros plan de M. Randhawa qui examine un plant de blé.]

[Nouveau plan de M. Randhawa dans la serre de blé; il parle sans regarder directement la caméra.]

Il y a quelques maladies du blé qui sont préoccupantes dans l'Ouest canadien.

[Vue d'un plant de blé infecté par le fusarium.]

Il y a, entre autres, la brûlure de l'épi causée par le fusarium et...

[Plan de M. Randhawa qui examine de jeunes plants de blé infecté par la rouille jaune.]

... la rouille jaune du blé.

[Gros plan des signes de la rouille jaune sur les jeunes plants de blé.]

Nous essayons de créer des variétés de blé présentant une résistance génétique à ces maladies.

[Retour au plan M. Randhawa, debout dans la serre de blé.]

Nous incorporons diverses sources de résistance dans nos nouveaux cultivars.

[Plan d'une technicienne du laboratoire de M. Randhawa, qui examine des embryons de blé sous un microscope.]

L'agent pathogène évolue et subit une mutation, en même temps ...

[Plan de la même technicienne de laboratoire qui place un embryon de blé dans une éprouvette.]

... nous devons donc continuer de mettre au point des variétés qui y sont résistantes.

[Plan de M. Brian Beres (Ph. D.), assis dans son bureau au Centre de recherche et de développement de Lethbridge. Il parle sans regarder directement la caméra.]

Texte à l'écran : Brian Beres (Ph. D.), chercheur, Centre de recherche et de développement de Lethbridge, Agriculture et Agroalimentaire Canada

Brian Beres : Je m'appelle Brian Beres. Je suis un chercheur à Agriculture et Agroalimentaire Canada.

[Plan d'une batteuse au travail dans un champ.]

L'agriculture est une activité très complexe.

[Gros plan de la tête de la batteuse qui passe devant la caméra.]

Une même exploitation peut avoir de multiples problèmes qui changent d'une année à l'autre.

[Retour au plan de M. Beres, assis à son bureau.]

Comme l'activité sur la ferme est dynamique, nos recherches aussi se doivent d'être dynamiques.

[Gros plan de M. Cuthbert tenant un petit bocal de verre et s'affairant devant un microscope.]

Richard Cuthbert : De toutes les variétés de blé cultivées dans les Prairies...

[Plan de M. Cuthbert tenant le bocal devant une lumière pour pouvoir en examiner le contenu.]

... environ 70 %...

[Plan de deux cadres de bois accrochés au mur. Les cadres contiennent des échantillons de grains de nombreux types de blé qui ont été mis au point par les chercheurs d'Agriculture et Agroalimentaire Canada.]

... ont été mises au point par Agriculture et Agroalimentaire Canada.

[Plan de M. Cuthbert, debout dans un champ de blé.]

Nous mettons au point des variétés qui utilisent mieux les nutriments et l'eau...

[Gros plan du blé poussant dans le champ.]

... et des variétés qui résistent aux ravageurs d'importance économique...

[Plan d'un modèle de cèphe du blé.]

... comme le cèphe du blé...

[Plan d'une image d'une cécidomyie du blé.]

... et la cécidomyie du blé.

[Plan de Garth Paterson, debout dans un couloir bien éclairé. Il parle sans regarder directement la caméra.]

Texte à l'écran : Garth Paterson, directeur exécutif, Western Grains Research Foundation.

Garth Paterson : Je m'appelle Garth Paterson. Je suis le directeur exécutif de la Western Grains Research Foundation.

[Gros plan de Garth Paterson dans le couloir bien éclairé.]

Nous sommes dirigés et financés par les agriculteurs de l'Ouest canadien.

[Plan général de Garth Paterson dans le couloir bien éclairé.]

Nous versons environ 8 millions de dollars par année à Agriculture et Agroalimentaire Canada et aux universités à vocation agricole de l'Ouest canadien pour appuyer l'amélioration des variétés.

[Gros plan d'un chercheur qui pollinise manuellement un plant de blé.]

Richard Cuthbert : Selon des études, pour chaque dollar investi...

[Très gros plan du chercheur pollinisant manuellement un plant de blé.]

... dans la recherche sur le blé...

[Retour au plan de Richard Cuthbert, debout dans un champ de blé.]

... les agriculteurs obtiennent un rendement net de vingt dollars.

[Plan d'une petite batteuse au travail dans un champ par une journée ensoleillée.]

Garth Paterson : Ce que nous voulons, c'est que les nouvelles variétés de blé améliorées...

[Retour au gros plan de Garth Paterson, debout dans le couloir bien éclairé.]

... soient cultivées. Grâce à ces partenariats, nous avons mis au point près de deux cents variétés depuis 1995.

[Plan d'un agriculteur debout dans un champ de blé, par une journée ensoleillée. Il regarde le champ.]

Richard Cuthbert : L'avenir du blé au Canada est très prometteur.

[Retour au plan de M. Cuthbert, debout dans un champ de blé.]

Nous disposons d'un certain nombre de nouveaux outils, comme les séquences d'ADN, qui nous permettent d'insérer de nouvelles caractéristiques dans le blé pour aider les agriculteurs à accroître leur productivité.

[Gros plan d'épis de blé balayés par le vent.]

[Fondu enchaîné du dernier graphique de la vidéo.]

Texte à l'écran : Moderne. Innovatrice. En croissance Découvrez d'autres innovations au www.agr.gc.ca

[Fondu progressif de la musique dynamique de guitare.]

Texte à l'écran : © Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (2016).

[Fondu au noir.]

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :