Sélection de la langue

Recherche

La carinata : un oléagineux prêt à « décoller »

Dans les Prairies, la majorité des gens qui regardent les champs de couleur jaune pensent immédiatement au canola. Il existe toutefois d'autres plantes à fleurs jaunes qui ne cherchent qu'à attirer l'attention. La moutarde d'Éthiopie (carinata), la moutarde condimentaire et la caméline sont toutes en lice.

La plupart des gens ne connaissent pas la carinata, qui a beaucoup de potentiel pour les agriculteurs des Prairies. Elle peut croître sur des terres marginales et être utilisée comme culture alternée avec le blé et d'autres céréales. De plus, en raison de sa haute teneur en huile, elle constitue une solution de rechange prometteuse pour les lubrifiants et les biocarburants à base de pétrole. En 2012, le Conseil national de recherches du Canada a effectué le premier vol d'essai avec un biocarburant fabriqué à partir d'huile de carinata pure, et les résultats ont été prometteurs.

Carinata développée par Agriculture et Agroalimentaire Canada

À l'heure actuelle, il y a deux variétés commerciales de carinata au Canada, lesquelles ont été développées par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC). M. Kevin Falk (Ph.D) a lancé le programme de sélection de la carinata au milieu des années 1990.

« Nous voulions élargir la portée de travail des producteurs de grandes cultures, mentionne M. Falk. Tout le monde a vu le succès que nous avons eu avec le canola, et nous voulions étudier les autres possibilités de la famille Brassica. »

Plus particulièrement, M. Falk s'est penché sur la carinata, car AAC avait accès à une collection de races locales et de variétés d'Éthiopie par l'entremise d'un étudiant aux cycles supérieurs travaillant au ministère. Cet étudiant s'intéressait à l'amélioration de la qualité de la culture de l'Éthiopie, alors qu'AAC s'intéressait au potentiel d'une nouvelle espèce pour la production dans l'Ouest canadien.

Puisque la majorité de la matière brute de la carinata avait des concentrations relativement élevées d'acide érucique (un acide gras à longue chaîne), la possibilité de créer une culture à des fins industrielles était parfaite. La sélection de variétés ayant une teneur élevée en acide érucique a le potentiel de créer un nouveau marché pour les producteurs grâce à des applications industrielles comme les lubrifiants et les carburants et en tant que matière première pour les bioplastiques.

M. Falk a obtenu deux variétés réussies : AAC A100 (2012) et AAC A110 (2013), dont la licence a été concédée à Mustard 21 (en anglais seulement), un organisme à but non lucratif créé par la Saskatchewan Mustard Development Commission pour faire avancer les débouchés.

AAC continue de soutenir Mustard 21, plus récemment au moyen d'un investissement de près de 5 millions de dollars dans le cadre de Cultivons l'avenir 2 afin d'élaborer des variétés nouvelles et plus productives de moutarde condimentaire et de moutarde industrielle pour utilisation dans le secteur émergent des biocarburants.

Propriétés semblables à celles de la moutarde et du canola

L'une des raisons pour lesquelles les producteurs pourraient grandement apprécier cette culture est que la carinata s'adapte bien à la chaleur et à la sécheresse, ce qui en fait une option pour les personnes du sud ouest de la Saskatchewan et du sud de l'Alberta, où le canola n'a pas un rendement aussi bon. En prime, la culture est généralement semblable au canola et à la moutarde, alors, dans la plupart des cas, les options établies pour la fertilité et pour le contrôle des mauvaises herbes et des ravageurs, de même que les pratiques de gestion des récoltes, peuvent être appliquées à la carinata.

La description de cette image suit
Employé de la Ferme de recherches de Scott (AAC) qui
inspecte un lot de carinata en 2010, deux ans avant le lancement
de la première variété commerciale.

Le rendement de la carinata est semblable à celui des anciennes cultures de canola à pollinisation libre, mais son poids de mille grains est plus élevé que celui du canola. La carinata est aussi immunisée contre la jambe noire, tolérante à l'alternariose et a une très bonne résistance à la verse et à l'égrenage.

Les chercheurs de la Ferme de recherches de Scott travaillent sur des trousses pour des herbicides spécifiques et sur des recommandations agronomiques concernant la culture.

Avec un avenir aussi prometteur, il faut s'attendre à voir un plus grand nombre de champs jaunes dans le futur.

Pour obtenir plus d'information ou organiser une entrevue :


Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
613-773-7972
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :