Sélection de la langue

Recherche

Étude approfondie sur l’utilisation de souffleries pour fournir aux agriculteurs des options novatrices de gestion de l’azote

Comme l’azote est un élément nutritif essentiel à la croissance de tous les végétaux, des chercheurs d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) examinent des méthodes novatrices permettant d’assurer un meilleur apport en azote aux cultures pour les aider à croître et à s’épanouir. Dans le cadre d’un projet pluriannuel exhaustif, les chercheurs d’AAC utilisent la technologie des tunnels aérodynamiques pour mieux comprendre, prévoir et prévenir les pertes d’azote par les sols et augmenter la quantité d’azote disponible pour les cultures.

Craig Drury, P.h. D., scientifique responsable au Centre de recherches sur les cultures abritées et industrielles (CRCAI), étudie deux des sources les plus courantes de fertilisation azotée (granules d’urée et engrais à base de nitrate d’ammonium et d’urée) en combinaison avec des inhibiteurs d’azote, et en l’absence d’inhibiteurs d’azote, ainsi que diverses méthodes d’application (épandage à la volée, injection) pour fournir de l’azote aux cultures. Craig Dury étudiera l’application et les résultats de la fertilisation azotée des cultures, des sols et de l’air (neuf combinaisons de source et de méthode d’application).

« Les tunnels aérodynamique nous permettent de comparer différents traitements tout en maintenant une vitesse de vent moyenne et uniforme typique à la région. Les tunnels nous permettent également de choisir la direction du vent de manière à pouvoir prélever un échantillon d’air avant et après que l’air ait survolé la surface du sol ayant été fertilisée à l’azote. Les données recueillies sont les normes de référence pour mesurer la volatilisation de l’ammoniac ou la perte d’azote à l’échelle de la parcelle », explique Craig Drury.

Les pertes d’azote nuisent aux cultures et à l’environnement. Elles entraînent également des pertes économiques majeures pour les agriculteurs. L’élaboration d’options de gestion novatrices améliorera l’utilisation des éléments nutritifs et augmentera la rentabilité des cultures.

« Les engrais azotés représentent 70 % des engrais utilisés au Canada. Il est extrêmement important d’examiner et de promouvoir de nouvelles stratégies de réduction des pertes d’azote par les sols agricoles et d’augmenter la quantité d’azote disponible pour les cultures afin qu’elles fournissent des aliments et des fibres à la population croissante », ajoute Craig Drury.

La deuxième étape du projet comprend la détermination des moments idéaux et des taux optimaux d’application de fertilisation azotée.

« Les connaissances acquises dans le cadre du projet aideront les agriculteurs et les agro-entreprises à prendre des décisions quotidiennes plus éclairées en matière de gestion de l’azote. Elles nous aideront à comprendre le fonctionnement et l’efficacité de chaque option en fonction des diverses conditions. Ces connaissances pourraient changer les pratiques de gestion à la ferme », indique Craig Drury.

L’un des principaux objectifs des recherches d’AAC est de renforcer les performances environnementales du système agricole canadien tout en optimisant son rendement, ce qui comprend notamment l’élaboration de pratiques exemplaires de gestion.

Le CRCAI fait partie du réseau national de centres de recherche d’AAC. Situé à Harrow, en Ontario, le CRCAI met au point et transfère de nouvelles technologies pour la production et la protection des cultures en serre et au champ et effectue des recherches visant à améliorer la qualité des sols canadiens et à favoriser leur utilisation durable, à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à prévenir les pertes d’éléments nutritifs des sols agricoles.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
613-773-7972
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :