Sélection de la langue

Recherche

Changer l’alimentation des vaches peut réduire l’émission de gaz à effet de serre

Pour fixer une entrevue

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca

Les producteurs laitiers le savent-ils? Les vaches pourraient donner entre 2 et 4 kg de lait de plus par jour, tout en produisant moins de gaz à effet de serre! Un scientifique du Centre de Recherche et de Développement sur le bovin laitier et le porc a découvert après plus d’une décennie de recherche que des modifications dans la façon d’alimenter les vaches laitières leur permet d’avoir une digestion plus efficace et ainsi produire moins de gaz à effet de serre.

Lorsqu’on leur donne une alimentation plus riches en gras et/ou incluant certaines huiles essentielles, on diminue la fermentation qui se produit dans son rumen (l’estomac de la vache) à la digestion. Les vaches rotent alors moins de méthane, un gaz à effet de serre. Les nouvelles stratégies alimentaires permettent de réduire entre 10 et 14% du méthane émis pendant la digestion des vaches. Cette nouvelle stratégie alimentaire permet à la vache de dépenser moins d’énergie pour la digestion, énergie qui peut alors être utilisée pour produire plus de lait. Les producteurs laitiers y trouveront donc des avantages économiques à court terme, et les bienfaits pour l’environnement s’accumuleront à plus long terme.

Les réussites scientifiques du Centre de recherche et de développement sur le bovin laitier et le porc illustrent comment les investissements d’Agriculture et Agroalimentaire Canada favorisent un secteur de l’agriculture innovateur et durable.

Renseignements connexes

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :