Aperçu statistique de l'industrie apicole canadienne et contribution économique des services de pollinisation rendus par les abeilles domestiques pour 2016

Formats de rechange

Aperçu

Le nombre d’apiculteurs et de colonies ont connu une croissance soutenue au cours des cinq dernières années, atteignant des sommets en 2016. En 2016, plus de 9 800 apiculteurs entretenaient une ou plusieurs colonies d’abeilles, pour un total de plus de 750 000 colonies dans l’ensemble du Canada. Même si la production du miel varie d’année en année en fonction de la météo et d’autres facteurs de production locale, le Canada a produit 92,2 millions de livres en 2016, en légère hausse par rapport à 2015.  Après quatre années consécutives de croissance, la valeur totale du miel produit au Canada a diminué, passant de 210 millions de dollars en 2015 à 159 millions en 2016, soit une baisse de 25 %. La perte de valeur a été attribuable à la baisse des prix à la ferme.

La majorité des colonies d’abeilles se trouvent dans les Prairies, où les longues journées d’été et l’éventail favorable de cultures fournissent les conditions idéales au butinage. Les Prairies (Alberta, Saskatchewan et Manitoba) regroupent collectivement 69 % des colonies d’abeilles et assurent 83 % de la production de miel. L’Alberta est la première productrice de miel du Canada (45 % de la production totale du pays), suivie de la Saskatchewan (20 %) et du Manitoba (17 %).

À l’heure actuelle, c’est en Ontario que l’on recense le plus grand nombre d’apiculteurs, soit 2 896 des 9 859 apiculteurs canadiens ou 29 %. La Colombie-Britannique et l’Alberta, qui comptent respectivement 2 640 et 1 400 apiculteurs, sont en deuxième et troisième positions.

Après deux années consécutives de baisse en 2013 et 2014, le total de la valeur des exportations de miel a augmenté de 36 % par rapport à 2014 pour passer à 65 M$ en 2015, et de 35 % par rapport à 2015 pour atteindre 72 M$ en 2016. Les États-Unis sont la principale destination des exportations canadiennes de miel avec 71 % de l’ensemble des exportations en 2016. Le Japon et la Chine sont les deuxième et troisième débouchés du miel canadien d’exportation, avec 24 % et 3 % respectivement.

Après quatre années consécutives de croissance, le total des importations de miel a chuté, passant de 41 M$ en 2015 à 38 M$ en 2016. Pendant de nombreuses années, l’Argentine était le premier fournisseur de miel du Canada (en valeur). Toutefois, la valeur totale des exportations de miel de l’Argentine vers le Canada a chuté considérablement, passant de 8,7 M$ en 2013 à seulement 444 000 en 2016, l’Argentine disparaissant alors des dix premiers pays exportateurs vers le Canada. Le Brésil est devenu le plus gros fournisseur de miel du Canada en 2016, pour un montant de 10,5 M$. Viennent ensuite la Nouvelle-Zélande et les États-Unis, en deuxième et troisième sources d’importations de miel vers le Canada, pour un montant de 7,1 M$ et 4,2 M$ respectivement. La plupart des importations en provenance de la Nouvelle-Zélande et du Brésil sont constituées de types de miel qui ne sont pas produits au Canada et dont les prix sont élevés, comme le miel de Manuka.

En 2016, le secteur apicole du Canada a affiché une balance commerciale positive de 34,3 millions de dollars, en hausse de 35 % par rapport à l’année précédente. Toutefois, cette croissance de la balance commerciale en 2016 demeure inférieure à la valeur record de 58,3 M$ atteinte en 2012.

Les services de pollinisation offerts par les apiculteurs constituent un intrant essentiel à de nombreuses cultures, notamment les fruits produits en vergers, de nombreux petits fruits et légumes et dans le canola hybride de semence. À l’aide d’une méthode établie, il est possible d’estimer la contribution économique à la valeur des récoltes des abeilles domestiques en tant que pollinisateurs d’élevage. C’est ainsi que, selon les plus récentes estimations fondées sur les données des récoltes de 2016, la contribution à la valeur des récoltes des services de pollinisation fournis par les apiculteurs et leurs abeilles domestiques se situe entre 4 et 5,5 milliards de dollars.

Section A : Statistiques sur l’industrie apicole canadienne

1. Production

1.1 Nombre d’apiculteurs[1] par province

2012 2013 2014 2015 2016
Île-du-Prince-Édouard 46 47 45 45 40
Nouvelle-Écosse 230 287 320 395 461
Nouveau-Brunswick 244 244 277 291 270
Québec 305 296 309 333 340
Ontario 3 200 3 155 3 262 2 562 2 896
Manitoba 517 532 546 607 662
Saskatchewan 748 715 719 955 1 150
Alberta 883 890 1 015 1 064 1 400
Colombie-Britannique 2 139 2 323 2 405 2 363 2 640
Canada[2] 8 312 8 489 8 898 8 615 9 859

Remarques:

1. Les données sur le nombre d’apiculteurs peuvent englober des pollinisateurs qui ne contribuent à la production de miel.

2. La province de Terre-Neuve-Labrador ne figure pas au tableau, car elle ne déclare pas de production apicole.

Source : Statistique Canada (CANSIM tableau 001-0007)

1.2. Nombre d’apiculteurs par province – parts en pourcentage, 2016

La description de cette image suit.
Description de l’image ci-dessus

Nombre d’apiculteurs par province – parts en pourcentage

  • Ontario : 29 %
  • Colombie-Britannique : 27 %
  • Alberta : 14 %
  • Saskatchewan : 12 %
  • Manitoba : 7 %
  • Autres : 11 %

Source : Statistique Canada (CANSIM tableau 001-0007)

1.3 Nombre de colonies[1] par province

2012 2013 2014 2015 2016
Île-du-Prince-Édouard 3 719 4 432 3 777 4 005 4 920
Nouvelle-Écosse 19 000 19 500 23 000 25 504 24 978
Nouveau-Brunswick 5 650 4 318 5 441 6 710 7 000
Québec 49 708 47 203 49 635 54 294 57 000
Ontario 101 000 97 500 112 800 101 135 97 342
Manitoba 80 000 73 800 78 700 90 909 102 030
Saskatchewan 110 000 100 000 95 000 101 000 112 000
Alberta 278 400 278 100 282 900 296 880 305 000
Colombie-Britannique 42 560 42 544 44 999 45 571 39 885
Canada[2] 690 037 667 397 696 252 726 008 750 155

Remarques:

1. Les données sur le nombre d’apiculteurs peuvent englober des pollinisateurs qui ne contribuent à la production de miel.

2. La province de Terre-Neuve-Labrador ne figure pas au tableau, car elle ne déclare pas de production apicole.

Source : Statistique Canada (CANSIM tableau 001-0007)

1.4. Nombre de colonies par province – parts en pourcentage, 2016

La description de cette image suit.
Description de l’image ci-dessus

Nombre de colonies par province – parts en pourcentage

  • Alberta : 41 %
  • Saskatchewan : 15 %
  • Manitoba : 14 %
  • Ontario : 13 %
  • Québec : 7 %
  • Autres : 10 %

Source : Statistique Canada (CANSIM tableau 001-0007)

1.5. Nombre d’apiculteurs et de colonies par province

La description de cette image suit.
Description de l’image ci-dessus
Province Nombre d'apicultures Nombre de colonies
Île-du-Prince-Édouard40 4 920
Nouvelle-Écosse 461 24 978
Nouveau-Brunswick 270 7 000
Québec 340 57 000
Ontario 2 896 97 342
Manitoba 662 102 030
Saskatchewan 1 150 112 000
Alberta 1 400 305 000
Colombie-Britannique 2 640 39 885

Source : Statistique Canada (CANSIM tableau 001-0007)

1.6. Production[1] de miel par province (en milliers de livres)

2012 2013 2014 2015 2016
Île-du-Prince-Édouard 184 176 155 168 162
Nouvelle-Écosse 400 495 430 411 424
Nouveau-Brunswick 199 207 236 276 287
Québec 4 395 3 286 4 290 4 194 4 408
Ontario 9 439 6 363 10 577 8 972 8 880
Manitoba 13 200 12 472 14 087 16 000 15 202
Saskatchewan 23 125 18 200 16 530 18 837 22 848
Alberta 38 000 33 200 35 500 39 461 38 125
Colombie-Britannique 1 817 2 069 3 840 3 692 1 848
Canada[2] 90 759 76 468 85 644 92 011 92 184

Remarques:

1. La production est nette des stocks.

2. La province de Terre-Neuve-Labrador ne figure pas au tableau, car elle ne déclare pas de production apicole.

Source : Statistique Canada (CANSIM tableau 001-0007)

1.7. Production de miel par province – parts en pourcentage, 2016

La description de cette image suit.
Description de l’image ci-dessus

Production de miel par province – parts en pourcentage

  • Alberta : 41 %
  • Saskatchewan : 25 %
  • Manitoba : 16 %
  • Ontario : 10 %
  • Colombie-Britannique : 2 %
  • Autres : 6 %

Source : Statistique Canada (CANSIM tableau 001-0007)

1.8. Valeur[1] du miel par province (en milliers de dollars canadiens)

2012 2013 2014 2015 2016
Île-du-Prince-Édouard 551 453 415 579 445
Nouvelle-Écosse 1 260 1 559 1 257 1 343 1 216
Nouveau-Brunswick 503 517 630 740 661
Québec 12 291 12 279 13 386 13 905 14 500
Ontario 23 815 20 362 36 147 31 119 27 084
Manitoba 23 100 25 318 30 288 32 400 21 000
Saskatchewan 38 156 37 310 34 713 26 372 27 418
Alberta 68 340 72 905 79 788 84 555 56 859
Colombie-Britannique 8 190 10 580 12 617 19 471 8 622
Canada[2] 176 206 181 283 209 241 210 483 157 805

Remarques:

1. La valeur des ventes est nette des stocks de miel vendus, à l’exception du Québec.

2. La province de Terre-Neuve-Labrador ne figure pas dans le tableau, car elle ne déclare pas de production apicole.

Source : Statistique Canada (CANSIM tableau 001-0007)

1.9. Valeur du miel par province – parts en pourcentage, 2016

La description de cette image suit.
Description de l’image ci-dessus

Valeur du miel par province – parts en pourcentage

  • Alberta : 36 %
  • Saskatchewan : 17 %
  • Ontario : 17 %
  • Manitoba : 13 %
  • Colombie-Britannique : 6 %
  • Autres : 11 %

Source : Statistique Canada (CANSIM tableau 001-0007)

2. Commerce

2.1 Balance Commerciale

2.1.1 Balance commerciale du Canada en miel (en milliers de dollars canadiens)
2012 2013 2014 2015 2016
Exportations 73 794 60 856 50 859 66 603 72 315
Importations 14 923 26 015 32 215 41 214 38 062
Balance Commerciale
(Exportations - Importations)
58 871 34 840 18 644 25 389 34 253
Source : Statistique Canada, (CATSnet, juin 2017)

2.2. Exportations

2.2.1. Exportations canadiennes de miel ventilées par province[1], valeur (en milliers de dollars canadiens)
2012 2013 2014 2015 2016
Île-du-Prince-Édouard 58 19 0 34 78
Nouvelle-Écosse 2 2 3 2 61
Québec 19 265 11 650 4 369 6 480 6 158
Ontario 2 140 2 273 2 330 2 735 2 212
Manitoba 23 097 15 571 11 274 17 745 17 060
Saskatchewan 17 294 16 056 13 764 15 640 11 346
Alberta 10 995 12 832 14 929 20 499 33 433
Colombie-Britannique 386 733 1 759 1 748 1 490
Canada 73 237 59 135 48 429 64 883 71 838

Remarque:

1. Les exportations peuvent comprendre du miel produit à l’extérieur de cette province.

Source : Statistique Canada, (CATSnet, juin 2017)

2.2.2. Exportations canadiennes de miel ventilées par province – parts en pourcentage, 2016
La description de cette image suit.
Description de l’image ci-dessus

Exportations canadiennes de miel ventilées par province – parts en pourcentage

  • Alberta : 46 %
  • Manitoba : 24 %
  • Saskatchewan : 16 %
  • Québec : 9 %
  • Ontario : 3 %
  • Autres : 2 %

Source : Statistique Canada (CATSNET, juin 2017)

2.2.3. Exportations canadiennes de miel ventilées par province, volume (tonnes métriques)
2012 2013 2014 2015 2016
Île-du-Prince-Édouard 3 2 0 6 14
Nouvelle-Écosse 0 0 0 0 7
Québec 4 963 2 392 787 1 116 1 021
Ontario 383 332 314 360 378
Manitoba 5 779 3 334 2 187 3 316 4 580
Saskatchewan 4 455 3 335 2 645 2 999 3 551
Alberta 2 566 2 507 2 840 3 640 8 113
Colombie-Britannique 75 146 316 264 215
Total 18 224 12 050 9 090 11 701 17 879
Source : Statistique Canada (CATSNET, juin 2017)
2.2.4. Les dix principaux débouchés d’exportation du miel canadien, valeur (en milliers de dollars canadiens)
2012 2013 2014 2015 2016
États-Unis 61 870 45 454 29 708 44 541 50 894
Japon 8 771 11 873 16 308 16 176 17 045
Chine 1 067 1 174 1 665 2 522 2 396
Corée du Sud 207 5 0 751 559
Hong-Kong 332 141 504 287 271
Inde 0 0 0 0 95
Koweit 0 0 0 118 84
Suisse 0 0 1 0 74
Jordan 7 0 0 0 64
Barbade 70 24 39 55 56
Autres 914 464 204 432 301
Total 73 237 59 135 48 429 64 883 71 838
Source : Statistique Canada, (CATSnet, juin 2017)
2.2.5 Les dix principaux débouchés d’exportation du miel canadien – parts en pourcentage, 2016
La description de cette image suit.
Description de l’image ci-dessus

Les dix principaux débouchés d’exportation du miel canadien – parts en pourcentage

  • États-Unis : 71 %
  • Japon : 24 %
  • Chine : 3 %
  • Autres : 2 %

Source : Statistique Canada, (CATSnet, juin 2017)

2.2.6. Les dix principaux débouchés d’exportation du miel canadien, volume (tonnes métriques)
2012 2013 2014 2015 2016
États-Unis 15 832 9 385 5 578 8 234 13 553
Japon 1 897 2 363 3 143 2 810 3 719
Chine 203 196 250 402 323
Corée du Sud 37 1 0 116 105
Hong-Kong 47 22 85 43 40
Inde 0 0 0 0 29
Suisse 0 0 0 21 15
Koweit 0 0 0 0 21
Jordan 1 0 0 0 12
Barbade 12 4 6 9 10
Autres 195 78 29 64 52
Total 18 224 12 050 9 090 11 701 17 879
Source : Statistique Canada, (CATSnet, juin 2017)

2.3. Importations

2.3.1. Les importations canadiennes de miel ventilées par province, valeur (en dollars canadiens)
2012 2013 2014 2015 2016
Nouvelle-Écosse 760 3 087 2 819 408 2 062
Nouveau-Brunswick 417 0 0 113 216
Québec 4 750 239 6 722 969 11 426 777 14 004 883 13 932 609
Ontario 8 145 010 16 897 806 16 835 830 21 683 754 17 958 821
Manitoba 38 072 292 122 603 335 453 018 305 147
Saskatchewan 13 177 13 083 48 53 687 13 854
Alberta 79 620 9 986 123 767 813 019 1 165 645
Colombie-Britannique 1 895 226 2 076 442 3 222 272 4 205 137 4 683 749
Total 14 922 521 26 015 495 32 214 848 41 214 019 38 062 103
Source : Statistique Canada, (CATSnet, juin 2017)
2.3.2 Les importations canadiennes de miel ventilées par province – parts en pourcentage, 2016
La description de cette image suit.
Description de l’image ci-dessus

Les importations canadiennes de miel ventilées par province – parts en pourcentage

  • Ontario : 47 %
  • Québec : 37 %
  • Colombie-Britannique : 12 %
  • Autres : 4 %

Source : Statistique Canada, (CATSnet, juin 2017)

2.3.3. Les importations canadiennes de miel ventilées par province, volume (kilogrammes)
2012 2013 2014 2015 2016
Nouvelle-Écosse 56 649 614 60 317
Nouveau-Brunswick 73 0 0 9 51
Québec 1 397 198 1 760 803 2 848 540 3 219 694 3 417 798
Ontario 1 801 179 3 400 794 3 105 020 3 552 532 2 476 506
Manitoba 8 784 69 323 57 412 53 698 39 740
Saskatchewan 2 231 3 074 4 5 583 936
Alberta 5 155 927 10 558 99 573 223 966
Colombie-Britannique 220 302 258 886 316 357 384 940 400 912
Canada 3 434 978 5 494 456 6 338 505 7 316 089 6 560 226
Source : Statistique Canada, (CATSnet, juin 2017)
2.3.4. Les dix principales provenances du miel importé par le Canada, valeur (en dollars canadiens)
2012 2013 2014 2015 2016
Brésil 1 671 963 3 810 667 6 059 420 7 307 083 10 515 234
Nouvelle-Zélande 2 799 001 3 749 492 4 651 685 7 483 814 7 120 281
États-Unis 1 447 090 3 065 478 3 759 112 6 161 862 4 207 803
Australie 2 600 480 2 788 815 2 609 958 4 249 661 3 629 420
Espagne 21 321 42 410 331 913 3 270 807 3 024 203
Inde 386 851 582 183 1 071 590 1 036 187 1 550 297
Grèce 787 559 1 387 871 877 670 1 399 416 1 171 278
Myanmar 0 0 138 369 541 456 960 289
Ukraine 0 15 1 441 591 607 767 858 053
Thailand 0 15 520 833 2 585 800 808 688
Autres 5 208 256 10 588 549 10 752 707 6 570 166 4 216 557
Total 14 922 521 26 015 495 32 214 848 41 214 019 38 062 103
Source : Statistique Canada, (CATSnet, juin 2017)
2.3.5 Les dix principales provenances du miel importé par le Canada – parts en pourcentage, 2016
La description de cette image suit.
Description de l’image ci-dessus

Les dix principales provenances du miel importé par le Canada – parts en pourcentage

  • Brésil : 28 %
  • Nouvelle-Zélande : 19 %
  • États-Unis : 11 %
  • Australie : 9 %
  • Espagne : 8 %
  • Autres : 25 %

Source : Statistique Canada, (CATSnet, juin 2017)

2.3.6. Les dix principales provenances du miel importé par le Canada, volume (kilogrammes)
2012 2013 2014 2015 2016
Brésil 494 605 1 039 335 1 429 623 1 528 830 2 134 017
États-Unis 337 716 706 722 614 813 938 742 652 498
Espagne 3 542 6 707 75 514 766 116 646 681
Inde 92 508 126 707 285 975 222 511 429 116
Myanmar 0 0 58 200 201 002 402 010
Australie 366 269 410 171 307 996 506 390 393 654
Ukraine 0 5 445 421 155 262 325 126
Nouvelle-Zélande 375 345 197 320 245 302 292 186 298 498
Thailand 0 6 166 640 764 835 230 849
Chine 91 079 26 627 468 250 552 864 214 854
Autres 1 673 914 2 980 856 2 240 771 1 387 351 832 923
Total 3 434 978 5 494 456 6 338 505 7 316 089 6 560 226
Source : Statistique Canada, (CATSnet, juin 2017)
2.3.7. Les sources d’approvisionnement en abeilles domestiques du Canada (en dollars canadiens)
2012 2013 2014 2015 2016
Nouvelle-Zélande 2 110 082 3 397 507 3 794 388 3 601 795 2 752 912
Australie 414 177 1 494 051 1 578 619 1 275 366 559 584
États-Unis 0 0 14 008 223 942 249 614
Danemark 0 0 0 0 9 428
Total 2 524 259 4 891 558 5 387 015 5 101 103 3 571 538

Remarques:

Des paquets d'abeilles sont généralement vendus dans un de format d’emballage de tailles d’un, de deux et de trois livres. Les détails sur le nombre de chaque type de format d’emballage ne sont pas disponibles.

N’inclut pas les reines.

Source : Statistique Canada. (CATSnet, juin 2017)

2.3.8. Les sources d’approvisionnement en reines-abeilles du Canada (en dollars canadiens)
2012 2013 2014 2015 2016
États-Unis 3 399 366 4 264 789 5 364 363 6 416 761 6 316 094
Australie 264 162 258 578 109 357 56 248 145 681
Chile 50 002 168 287 149 095 128 051 91 396
Nouvelle-Zélande 149 167 90 793 103 906 108 924 81 787
Danemark 4 481 0 13 748 0 0
Total 3 867 178 4 782 447 5 740 469 6 709 984 6 634 958
Source : Statistique Canada. (CATSnet, juin 2017)

3. Consommation

3.1 Miel de consommation[1] au Canada – (kilogrammes par personne)

2012 2013 2014 2015 2016
Miel 0,81 0,84 1,06 1,09 0,90

Remarque:

1. Les données n’ont pas été ajustées pour tenir compte des pertes, comme le gaspillage ou la détérioration de la qualité dans les magasins, les ménages, les établissements privés ou les restaurants, ou encore des pertes en cours de préparation.

Source : Statistique Canada. (CANSIM tableau 002-0011)

4. Données mondiales

4.1. Les dix premiers exportateurs de miel dans le monde (en milliers de dollars canadiens)

2012 2013 2014 2015 2016
Chine 214 624 254 821 288 046 370 299 367 884
Nouvelle-Zélande 103 745 144 133 185 525 253 729 271 606
Argentine 215 152 217 318 224 349 208 015 223 089
Allemagne 121 146 134 764 155 648 168 799 180 199
Espagne 79 911 94 788 132 191 129 985 144 399
Ukraine 30 962 54 739 103 466 108 802 129 046
Mexique 101 861 115 906 161 318 196 692 123 115
Brésil 52 393 55 830 108 566 104 106 122 073
Belgique 54 137 68 580 83 454 107 533 95 963
Inde 60 753 78 038 85 400 155 276 93 744
Autres 665 459 1 141 962 879 087 963 277 834 652
Total 1 700 142 2 360 879 2 407 050 2 766 513 2 585 770
Source : Global Trade Tracker (juin 2017)

4.2. Les dix premiers pays exportateurs de miel en 2016

La description de cette image suit.
Description de l’image ci-dessus

Les dix premiers pays exportateurs de miel (dollars canadien (en milliers))

  • Chine : 367 884
  • Nouvelle-Zélande : 271 606
  • Argentine : 223 089
  • Allemagne : 180 199
  • Espagne : 144 399
  • Ukraine : 129 046
  • Mexique : 123 115
  • Brésil : 122 073
  • Belgique : 95 963
  • Inde : 93 744

Source : Global Trade Tracker (juin 2017)

4.3. Les dix premiers pays importateurs de miel (en milliers de dollars canadiens)

2012 2013 2014 2015 2016
États-Unis 430 371 513 947 641 588 770 164 559 604
Allemagne 281 283 335 528 353 906 425 046 369 948
Japon 105 220 119 602 132 676 150 898 209 152
France 94 229 118 225 171 385 164 567 168 489
Royaume-Uni 112 215 130 550 146 563 168 236 158 143
Belgique 55 739 65 375 85 930 115 404 98 076
Chine 26 219 44 284 64 754 96 064 96 505
Italie 55 921 77 875 100 075 108 883 95 982
Espagne 48 155 54 944 67 204 93 012 86 542
Pologne 34 925 49 794 61 885 62 920 66 902
Autres 444 708 515 563 651 754 738 223 693 373
Total 1 688 984 2 025 687 2 477 720 2 893 417 2 602 716
Source : Global Trade Tracker (juin 2017)

4.4. Les dix premiers pays importateurs de miel en 2016

La description de cette image suit.
Description de l’image ci-dessus

Les dix premiers pays importateurs de miel en 2016 (dollars canadiens (en milliers))

  • États-Unis : 559 604
  • Allemagne : 369 948
  • Japon : 209 152
  • France : 168 489
  • Royaume-Uni : 158 143
  • Belgique : 98 076
  • Chine : 96 505
  • Italie : 95 982
  • Espagne : 86 542
  • Pologne : 66 373

Source : Global Trade Tracker (juin 2017)

Section B : Pollinisation par les abeilles domestiques

5. Valeur économique de la pollinisation des cultures canadiennes par les abeilles domestiques

5.1. Contexte

La pollinisation de l’abeille est d’une grande importance pour de nombreux produits agricoles.  À l’aide d’une méthode établie, il est possible d’estimer la contribution économique directe à l’agriculture de la pollinisation par les abeilles domestiques.

C’est en plaçant les abeilles domestiques près des cultures cibles que les apiculteurs produisant du miel commercial ou ceux dont c’est le passe-temps procèdent le plus souvent à la pollinisation de leurs cultures. Ils utilisent aussi la découpeuse de la luzerne, le bourdon et d’autres espèces d’insectes dans des circonstances agricoles particulières. La présente analyse fait abstraction de la contribution des pollinisateurs naturels et contrôlés autres que l’abeille domestique. La demande de services de pollinisation par les abeilles domestiques provient principalement des producteurs de bleuets, de canneberges, de fruits de verger et de semences de canola.

Cette analyse s’appuie sur la valeur à la ferme en 2016 ou sur les recettes monétaires agricoles pour les produits essentiels. On utilise des coefficients établis pour chaque culture afin de déterminer la proportion de la récolte qui dépend de la pollinisation par les insectes et celle qui est tributaire de la pollinisation par les abeilles domestiques.

5.2. Valeur de pollinisation par culture attribuable aux abeilles domestiques

On peut estimer la contribution agricole de la pollinisation par les abeilles domestiques au moyen de la formule établie suivante :

V × D × P

V = valeur annuelle de la récolte
D = Dépendance de la culture aux insectes pollinisateurs
P = Proportion des insectes pollinisateurs utiles à la culture qui sont des abeilles domestiques.

Les valeurs estimatives de D et de P utilisées sont tirées de Morse et Calderone (2000).

5.3. Valeur estimative de la contribution des abeilles domestiques aux cultures importantes au Canada en 2016 (K$ CAN)

Culture D[1]
(1=100 %)
P[2]
(1=100 %)
D × P[3]
(1=100 %)
V[4]
(K$ '000)
Valeur de la pollinisation attribuable aux abeilles domestiques
D × P × V
Fruits de vergers 344 873 282 074
Pommes 1 0,9 0,9 222 525 200 273
Abricots 0,7 0,8 0,56 1 603 898
Cerises acides 0,9 0,9 0,81 4 759 3 855
Cerises douces 0,9 0,9 0,81 55 733 45 144
Nectarines 0,6 0,8 0,48 8 545 4 102
Pêches 0,6 0,8 0,48 35 852 17 209
Poires 0,7 0,9 0,63 9 129 5 751
Prunes et pruneaux 0,8 0,9 0,72 6 727 4 843
Petits fruits 682 611 386 152
Raisins 0,1 0,1 0,01 151 093 1 511
Bleuets 1 0,9 0,9 261 532 235 379
Framboises 0,8 0,9 0,72 35 369 25 466
Fraises 0,2 0,1 0,02 99 271 1 985
Canneberges 1 0,9 0,9 135 346 121 811
Cucurbitacées 123 048 51 807
Concombres 0,9 0,9 0,81 38 483 31 171
Melons 0,8 0,9 0,72 20 674 14 885
Citrouille 0,9 0,1 0,09 25 868 2 328
Courges/courgettes 0,9 0,1 0,09 38 023 3 422
Oléagineux 12 261 397 1 841 143
Canola 0,2 0,9 0,18 9 238 330 1 662 899
Tournesol 1 0,9 0,9 15 965 14 369
Graines de moutarde 0,2 0,8 0,16 122 911 19 666
Soya 0,1 0,5 0,05 2 884 191 144 210
Production de semence de plantes fourragères 94 072 9 407
Semence de luzerne 1 0,1 0,1 94 072 9 407
Total 2 570 583

Remarques :

1. D = Dépendance de la culture aux insectes pollinisateurs

2. P = Proportion des insectes pollinisateurs utiles à la culture qui sont des abeilles domestiques.

3. D × P = coefficients combinés.

4. V = valeur de la récolte de 2016.

Sources :

Les valeurs estimatives de D et de P utilisées sont tirées de Morse et Calderone (2000)

Les valeurs estimatives des récoltes sont fondées sur des données de Statistique Canada

5.4. Incidence de la pollinisation par les abeilles sur la production agricole

Fruits et légumes

La pollinisation par les insectes est indispensable au rendement économique des principales cultures du secteur horticole (fruits et légumes). Dans le tableau 5.3, la méthode établie est utilisée pour estimer la contribution de la pollinisation par les abeilles domestiques à la récolte canadienne des principales cultures pollinisées par des insectes. En 2016, la valeur totale de la récolte de pommes au Canada a atteint 223 M$ (valeur à la ferme), dont 90 % ou 200 M$ attribuables aux abeilles domestiques. En ce qui concerne les petits fruits, dans le secteur du bleuet, qui est en plein essor, la contribution des abeilles domestiques s’élève à 235 M$ sur un total de 262 M$ (90 %) valeur totale combinée de la récolte de bleuets en corymbe et de bleuets nains. En 2016, la contribution totale des abeilles domestiques à la production de fruits et légumes était estimée à 720 M$.

Canola

L’attention particulière qui est accordée à la contribution des abeilles domestiques dans la production de canola est bien méritée. Aujourd’hui, la majeure partie du canola planté au Canada provient de semences de canola hybride. La production de semences de canola hybride servant à la production la saison suivante exige une pollinisation par les insectes qui soit optimale et exécutée au bon moment pour réunir les différentes lignées de souches parentales mâles et femelles. Comme la production de semences de canola hybride est effectuée principalement à l’aide de pollinisateurs dont on fait l’élevage, on peut utiliser une partie de la valeur de cette culture pour calculer la contribution directe à l’agriculture de la pollinisation par les abeilles domestiques.

La majeure partie des semences de canola hybride produites au Canada y est par la suite plantée. Le canola est surtout pollinisé par le vent, mais les recherches indiquent que le butinage des abeilles domestiques dans les cultures de canola peut accroître la quantité et la qualité de la récolte. Les chercheurs offrent diverses estimations de la hausse de la production liée au butinage des abeilles domestiques selon la variété végétale et certaines conditions locales, dont l’abondance de pollinisateurs naturels. Les estimations les plus élevées font état d’une hausse de près de 20 % en valeur additionnelle de la récolte, tandis que d’autres estimations suggèrent des gains plus modestes de 2 % à 15 %. La plupart des 488 790 colonies des provinces des Prairies butinent le canola pendant plusieurs semaines au milieu de l’été.

On estime que les abeilles domestiques sont responsables de la moitié de la pollinisation nécessaire à la production de semences hybrides de canola (la découpeuse de la luzerne assurant en grande partie l’autre moitié de la pollinisation). Une méthode d’estimation de l’importance de cette contribution consiste à prendre en considération la moitié (50 %) de la valeur totale à la ferme du canola comme la contribution économique des abeilles domestiques à la valeur totale de la production du secteur agricole canadien. Les recettes monétaires agricoles totales des producteurs de canola s’élevaient à 9,2 M$ en 2016. Si on attribue aux abeilles domestiques 50 % de la production de graines de semences de canola (soit une contribution de 4,6 milliards de dollars) et qu’on veut éviter une double comptabilisation, on doit déduire de la contribution totale la contribution additionnelle estimative de la pollinisation par des abeilles domestiques à la production du canola du tableau 5.3. La valeur agricole additionnelle de la pollinisation de toutes les autres cultures, à l’exception du canola, est de 908 M$, ce qui porte l’estimation totale de la contribution des abeilles domestiques à 5,5 milliards de dollars.

Une autre méthode pour estimer l’apport des abeilles aux cultures de canola pourrait être fondée sur la contribution additionnelle au volume des récoltes du développement et de l’adoption de techniques de production de semences de canola hybride au cours des vingt dernières années – rendue possible par l’utilisation de pollinisateurs d’élevage. Les semences de canola hybride ont permis d’accroître les récoltes d’environ 30 % (donnée conservatrice), toutes autres choses étant égales, comparativement au canola non hybride. Si on attribue aux abeilles la moitié de l’augmentation de 30 % de la valeur des récoltes de canola et sachant qu’elles effectuent la moitié de la pollinisation nécessaire pour produire les semences, leur contribution se situerait à (la moitié de 30 %, ou 15 % de la récolte totale) 1,4 milliard de dollars en 2016. En suivant cette approche, la contribution totale à l’agriculture d’abeilles à miel est de 3,97 milliards de dollars : 2,57 milliards de dollars en contribution à l’augmentation de la récolte « sur le terrain » du tableau 5.3) et 1,4 milliard de dollars en valeur grâce à l’adoption d’une technique de production des semences de canola plus efficace.

5.5. Contribution économique estimative de la pollinisation par les abeilles domestiques à la production agricole

La contribution économique totale annuelle à la valeur des récoltes de la pollinisation par les abeilles domestiques était estimée à 2,57 milliards de dollars (tableau 5.3) en 2016. L’excédent est attribuable à l’apport des abeilles domestiques à la production de semences de canola hybride, dont la valeur en 2016 se situait entre 1,4 milliard de dollars et 4,6 milliards de dollars par année, selon la méthode choisie. La contribution à la production de canola et à d’autres productions agricoles qui bénéficient de la pollinisation par des abeilles domestiques semble indiquer que la valeur économique des récoltes due aux abeilles domestiques se chiffre entre 3,97 et 5,5 milliards de dollars par année.

Bien qu’une évaluation scientifique plus rigoureuse et plus détaillée de chaque produit puisse donner des estimations supérieures ou inférieures, l’analyse démontre que la contribution à l’agriculture de la pollinisation par les abeilles domestiques est beaucoup plus importante que la valeur du miel et d’autres produits de la ruche (environ 200 millions de dollars par année). L’estimation ne tient pas compte de la contribution croissante de la découpeuse de la luzerne à la production de canola et de bleuets, ni du précieux apport des pollinisateurs naturels.

6. Sources principales

  • Global Trade Tracker
  • Statistique Canada. (CANSIM TABLEAU 001-0007)
  • Statistique Canada. (CANSIM TABLEAU 002-0001)
  • Statistique Canada. CATSNET
    • Les données sur les importations et les exportations sont fondées sur les codes du Système harmonisé (Codes SH) suivants :
      • Miel d’importation : 0409000010 0409000021 0409000022 0409000023 0409000024 0409000025 0409000026 0409000029 0409000090
      • Miel d’exportation : 04090000
      • Abeilles domestiques d’importation : 0106410011 0106410012 0106410020 0106900011 0106900012 0106900020

Formats de rechange

Aide sur les formats de rechange

Aperçu statistique de l’industrie apicole canadienne et contribution économique des services de pollinisation rendus par les abeilles domestiques - 2016 (Version PDF, 741 Ko)

Date de modification :