Aperçu des débouchés au Mexique

Un aperçu du quatrième plus important marché pour le Canada

Le Canada et le Mexique comptent maintenant parmi les plus grands partenaires commerciaux l'un de l'autre. Le Mexique est le quatrième marché en importance du Canada sur une base nationale pour les produits agroalimentaires et les produits de la mer, avec des exportations de 1,7 milliard de dollars canadiens en 2016 et il s'agit principalement de blé, de canola, de bœuf, de porc, de frites surgelées et de graines d'alpiste des Canaries. Avec une population de plus de 128 millions d'habitants, ce qui en fait le onzième plus grand pays du monde, le Mexique est un marché attrayant grâce à son large bassin de consommateurs et à des politiques économiques stables. Les importations mexicaines de produits agroalimentaires et de produits de la mer ont constamment dépassé les 30 milliards de dollars canadiens au cours des trois dernières années, tandis que la part du Canada a varié entre 6 % et 7 %. D'excellentes occasions d'affaires pour les entreprises canadiennes continuent de se développer.

Comme principal concurrent du Canada sur le marché alimentaire mexicain, on compte les États-Unis. Les grandes entreprises américaines, comme Walmart et Costco, dominent le marché des aliments au détail avec des parts de marché supérieures à 50 %. La concurrence supplémentaire vient des entreprises alimentaires locales, comme Herdez. Le Mexique est un marché sensible aux prix avec des entreprises établies de longue date dans le secteur alimentaire, et les consommateurs mexicains sont grandement fidèles à la marque. Par conséquent, les entreprises canadiennes doivent être prêtes à faire concurrence aux solides entreprises locales. Il existe également des possibilités de collaboration avec les entreprises locales et d'exportation d'ingrédients alimentaires destinés à la transformation.

Occasions d'affaires dans d'importants secteurs au Mexique

Informez-vous pour en savoir davantage sur les forces, les possibilités et d'autres aspects des secteurs canadiens des produits agroalimentaires et des produits de la mer. Consultez notre page Information sur les marchés agricoles et alimentaires – Mexique!

Comment sélectionnons-nous les secteurs prioritaires?

Les secteurs ont été classés par ordre de priorité grâce à une analyse quantitative des données disponibles dans la base de données Global Trade Tracker pour 2016. La première étape consistait à cerner les 100 principaux produits parmi tous les produits agroalimentaires et les produits de la mer, excluant les produits que le Canada n'a pas la capacité de produire. Chaque produit a été évalué en fonction d'une série de critères quantitatifs (c'est-à-dire la taille du marché, la croissance du marché, l'intensité des échanges commerciaux du Canada et l'intensité de ses échanges commerciaux et les réductions tarifaires), qui ont tous été classés sur une période de 10 ans d'après des données commerciales historiques. Les 100 principaux produits identifiés par cette méthode représentaient, en 2016, 57 % des importations totales du Mexique en provenance de l'étranger et 93 % des exportations canadiennes vers le Mexique.

L'analyse a mis l'accent sur l'évaluation des possibilités dans une perspective de forces et de défis :

  1. Les forces ont été définies par un rendement élevé dans les grands secteurs d'importation du Mexique et une forte croissance.
  2. Les défis ont été définis par les difficultés auxquelles l'industrie pourrait faire face alors qu'elle tente de tirer avantage des débouchés sur le marché.

Au cours de la deuxième phase, les produits ont été classés en 17 super secteurs. L'évaluation a été menée par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), Affaires mondiales Canada et 10 experts provinciaux dans le cadre d'une enquête visant à déterminer les possibilités et les défis associés à ces catégories de produits dans le contexte mexicain.

Tous les produits agroalimentaires et les produits de la mer prioritaires sont importés par le Mexique et s'inscrivent dans la capacité du Canada d'en assurer la production et l'approvisionnement sur la scène internationale.

Croissance grâce aux produits alimentaires transformés

Le Mexique est un marché attrayant pour l'industrie canadienne de la transformation des aliments et des boissons. Le marché mexicain de produits alimentaires importés est vaste, diversifié et accessible; la plupart des produits alimentaires canadiens entrent au Mexique en franchise de droits. Au cours des 25 dernières années, la demande pour les produits canadiens importés a enregistré une croissance rapide depuis la mise sur pied des systèmes de distribution alimentaire dans les supermarchés au Mexique. Depuis l'élimination des barrières tarifaires, des produits alimentaires transformés de toutes les régions du Canada sont exportés au Mexique sur une base régulière.

En 2016, le Canada a fourni au Mexique 913,4 millions de dollars canadiens en produits alimentaires transformés, un chiffre qui a augmenté de 2012 à 2016 à un taux de croissance annuel composé de 12,5 %. Les produits à haut rendement comprennent le porc, le bœuf, le malt, les frites surgelées, l'huile de canola, les gaufres et les préparations au chocolat.

Les exportations de produits transformés offrent un multiplicateur de revenu; les exportateurs peuvent se livrer concurrence dans un environnement de croissance, moins vulnérable aux parts de marché et aux facteurs de prix. Les marges de profit sont généralement plus élevées pour les produits transformés. Ces exportations ont également tendance à être moins volatiles que les produits de base.

En 2016, les aliments transformés représentaient 41,8 % de tous les produits agroalimentaires et les produits de la mer canadiens expédiés au Mexique.

Il est dans l'intérêt du Canada de placer des produits différents, de grande valeur, uniques et de créneaux. Le marché mexicain offre aux entreprises canadiennes une possibilité de positionner des produits que les consommateurs associent au Canada, tels que le bœuf, le porc, le homard, les produits de l'érable ou les gaufres et gaufrettes. Les entreprises canadiennes peuvent tirer parti de la réputation et de l'image positive du Canada pour élargir la gamme de produits qu'elles offrent sur le marché mexicain.

Exportations d'aliments transformés canadiens vers le Mexique
La description de cette image suit.
Description de l'image ci-dessus
Jambons frais (non désossés) 20 %
Bœuf frais (désossé) 11 %
Malt (sauf torréfié) 9 %
Frites surgelées 7 %
Huile de canola (raffinée) 6 %
Autres (gaufres et gaufrettes, préparations de chocolat en blocs, etc.) 47 %
Source: Global Trade Tracker – Novembre 2017

Le Canada bénéficie d'un important avantage comparatif dans la production de nombreux produits de base de qualité dans les secteurs des grains et des oléagineux ainsi que dans divers autres secteurs, dont celui des légumineuses. Alors que le marché mexicain a été très réceptif à ces produits canadiens, il existe aussi de grandes possibilités d'accroître la valeur de nos produits de qualité, y compris les produits prêts à consommer, les viandes non transformées et transformées, les ingrédients alimentaires, les grignotines, les produits de marques privées, les aliments congelés et préparés ainsi que les produits de santé et de bien-être. Le Canada a une grande variété de produits qui sont perçus comme étant novateurs ou innovateurs dans ces catégories.

La concurrence du Canada

En 2016, le Canada était le deuxième plus important fournisseur sur le marché alimentaire mexicain, avec une part de 6,4 % du marché mexicain des produits agroalimentaires et des produits de la mer, qui totalisait 34 milliards de dollars canadiens. Le Canada était également le deuxième plus important fournisseur d'aliments transformés, représentant 4,7 % du marché des aliments transformés de 19,4 milliards de dollars canadiens. Le principal concurrent du Canada est les États-Unis, qui contrôlent actuellement 70,8 % du marché agroalimentaire et des produits de la mer et fournissent 71,3 % des aliments transformés importés par le Mexique. Comment autres principaux fournisseurs que les exportateurs canadiens d'aliments transformés peuvent concurrencer, mentionnons le Chili, la Chine, l'Espagne et la Nouvelle-Zélande.

Principaux concurrents du Canada au Mexique pour les aliments transformés et leurs trois principaux produits d'exportation en 2016
Pays Pourcentage des importations totales d'aliments transformés du Mexique Trois principales exportations de produits alimentaires transformés vers le Mexique (% de la part des exportations de produits alimentaires transformés du pays)
États-Unis 71,3 % Gâteaux oléagineux (7,9 %); jambons frais non désossés (7,8 %); bœuf frais désossé (5,4 %)
Canada 4,7 % Jambons frais non désossés (20,1 %), bœuf frais désossé (11,0 %), malt (8,6 %))
Chili 2,3 % Pêches et nectarines (15,9 %), viandes congelées et abats de volailles (13,6 %), vin de raisins frais (11,0 %)
Espagne 2,3 % Vin de raisins frais (18,0 %), spiritueux (13,9 %), huile d'olive vierge (13,1 %)
Nouvelle-Zélande 2,0 % FVin de raisins frais (18,0 %), spiritueux (13,9 %), huile d'olive vierge (13,1 %)

Débouchés pour le Canada : L'ALENA et le commerce électronique

Le Mexique accorde un accès préférentiel aux exportateurs canadiens en vertu de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Depuis sa promulgation en 1994, l'ALENA a créé la plus grande région de libre-échange au monde et a engendré une croissance économique en favorisant un échange actif de composantes dans les chaînes d'approvisionnement pour divers secteurs, en particulier le secteur agroalimentaire. L'ALENA s'est avéré être une fondation solide pour renforcer la prospérité du Canada. Les exportations peuvent augmenter au fil du temps, selon le dénouement de la renégociation en cours de ce traité. Pour en savoir plus, consultez le site comment les entreprises canadiennes peuvent profiter de l'avantage de l'ALENA.

Le commerce électronique est une autre occasion émergente de vendre des produits canadiens sur le marché mexicain, alors que la classe moyenne mexicaine est en pleine expansion et que les consommateurs mexicains commencent à magasiner davantage en ligne. Obtenez des précisions sur les tendances du commerce électronique au Mexique.

Nous pouvons vous aider à faire croître votre entreprise

Dans les marchés concurrentiels actuels, la connaissance est la clé du succès.

Nous offrons aux entreprises canadiennes des secteurs de l'agriculture et de l'agroalimentaire des services d'information sur les marchés internationaux gratuits, qui comprennent :

  • l'identification des tendances et des possibilités, nouvelles et existantes, qui prévalent à l'étranger dans les différents marchés et secteurs, et en matière de produits;
  • l'établissement de prévisions concernant les tendances économiques, commerciales et de consommation;
  • une analyse des réseaux de distribution, et notamment des plateformes internationales de commerce en ligne;
  • une analyse personnalisée répondant aux besoins uniques de votre entreprise.

Communiquez avec nous pour obtenir des services d'information sur les marchés : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Accès au marché

Le Mexique a des exigences strictes en matière d'importation pour beaucoup de produits et les exportateurs canadiens sont responsables de déterminer ces conditions d'importation avec leur importateur mexicain. Toutefois, le Secrétariat de l'accès aux marchés (SAM) d'Agriculture et Agroalimentaire Canada est aussi disponible pour offrir de l'information et du soutien concernant l'exportation. Ce service constitue un guichet unique dont le but est d'aider l'industrie alimentaire et les entreprises canadiennes à accéder aux marchés internationaux.

Si vous avez des questions sur l'exportation de produits agricoles ou alimentaires ou avez besoin d'aide, veuillez communiquer avec le Secrétariat à l'accès aux marchés à aafc.mas-sam.aac@canada.ca.

Contenu connexe

Services aux exportateurs de produits agroalimentaires
Trouvez les événements commerciaux, les délégués commerciaux sur les marchés, les outils de marketing, etc. qui vous aideront à réaliser vos objectifs commerciaux à l'étranger.
Date de modification :