Quoi de neuf en Colombie-Britannique? - Pleins feux sur l'eau embouteillée

Été 2013

Version PDF (500 Ko) | Utiliser Adobe Acrobat Reader

L'industrie

Compte tenu du besoin universel d'eau propre et des ressources en eau dont dispose le Canada, l'industrie canadienne de l'eau embouteillée a un énorme potentiel. En 2012, il s'est importé pour plus de 2,8 milliards de dollars canadiens d'eau dans le monde. Cela comprend l'eau en bouteille, la glace, la neige et d'autres formes d'eau potable (p. ex., de l'eau du robinet). Ce total comprend près de 2 milliards de dollars d'importations d'eau aérée et d'eau minérale non aromatisées et non édulcorées, les États-Unis et le Japon arrivant en tête, avec des importations de 274,9 millions de dollars et 229,5 millions de dollars, respectivement.

Malgré un déclin considérable depuis 2007, les exportations d'eaucanadiennes ont dépassé les 24 millions de dollars en 2012, dont83 % (un peu plus de 20 millions de dollars) provenaient de laColombie-Britannique. C'est une baisse accentuée par rapport aux33,2 millions de dollars d'exportations de la Colombie-Britannique en2007, mais aussi une augmentation depuis 2010, année où la valeur totale desexportations a dépassé légèrement les 16,7 millions de dollars.

Aperçu des importations d'eau minérale et d'eau gazeuse en 2012

Importations: La description de cette image suit.
Description

Importations d'eau minérale et d'eau gazeuse en 2012: Canada 76.9 M $, États-Unis 274.9 M $, Royaume-Uni 138.7 M $, Mexique 12 M $, Belgique 199.1 M $, Allemande 223.4 M $, Hong Kong 23.5 M $, Russie 58.7 M $, Japon 229.5 M $, Australie 30.3 M $

En Colombie-Britannique, les exportations d'eau aérée et d'eauminérale non aromatisées et non édulcorées ont diminué considérablement,passant de près de 31 millions de dollars en 2007 à 4,1 millions dedollars en 2012. Les exportations d'eau autre que l'eau minérale et l'eauaérée, toutefois, n'ont cessé d'augmenter depuis 2009, atteignant15,9 millions de dollars en 2012. Cette tendance suit la tendance desimportations à l'échelle mondiale, où l'on note une légère diminutiondes importations d'eau minérale et d'eau aérée et une légèreaugmentation des importations pour les autres types d'eau.

En 2012, les quatre plus grands marchés d'exportation d'eaude la Colombie-Britannique étaient les États-Unis (70 %), le Japon(18 %), Taïwan (8 %) et la Chine (3 %). Toutefois, les quatreprincipaux marchés d'exportation d'eau minérale et d'eau aéréeétaient le Japon (53 %), Taïwan (36 %), la Chine (9 %) et laCorée du Sud (2 %).

Types d'eau embouteillée

Matières dissoutes totales

L'expression « matières dissoutes totales » (MDT) désigne la somme des substances organiques et inorganiques dissoutes dans l'eau. Il s'agit essentiellement de sels minéraux comme le calcium, le magnésium, le sodium, le potassium, le chlore, le sulfate, le carbonate, le bicarbonate et le nitrate. La présence de ces sels minéraux dans l'eau dépend de la zone géologique, plus particulièrement des roches, que traverse l'eau avant d'être prélevée.

Les niveaux de MDT et la quantité de sels minéraux dans l'eau influent sur le goût et la sapidité de l'eau. En général, l'eau présentant un niveau de MDT inférieur à 600 parties par million (ppm, aussi appelé mg/L) est considéré comme bonne alors que la plupart des consommateurs trouvent que l'eau dont le niveau de MDT dépasse 1 200 ppm a un goût désagréable.

Selon Santé Canada, l'eau embouteillée est de l'eauconditionnée dans des contenants scellés et destinée à la consommationhumaine. Elle peut être de diverses provenances -- sources, aquifères ouréseaux d'aqueduc municipaux – et peut avoir été traitée pour devenirpropre à la consommation humaine.

La réglementation canadienne sur les aliments et drogues reconnaît deux grandes catégories d'eau embouteillée. La première, l'eau de source ou l'eau minérale, a une origine souterraine et peut ne pas être soumise à un traitement qui modifierait sa composition originale (si ce n'est l'ajout de dioxyde de carbone, d'ozone ou de fluorure). La seconde catégorie est celle de l'eau de n'importe quelle autre provenance pouvant être traitée pour en modifier la composition ou la rendre propre à la consommation humaine.

Outre l'eau de source et l'eau minérale, l'Associationcanadienne des eaux embouteillées inclut l'eau de glacier dans sa catégoriede l'eau naturelle, qui comprend l'eau de sources souterraines ou de sourcesnaturelles approuvées. D'autres types d'eau embouteillée, les eauxconditionnées qui ne sont pas des eaux de sources naturelles, peuvent provenirdes réseaux d'aqueduc municipaux et être modifiées. Ces types d'eaucomprennent, par exemple, l'eau distillée et l'eau déminéralisée.

Ces catégories indiquent généralement la provenance de l'eauet comment elle a été prélevée ou traitée et donnent souvent une indicationde la teneur en matières dissoutes totales (MDT) de l'eau.

La différence entre l'eau de glacier et l'eau de source glaciaire

L'eau de glacier provient directement de la fonte d'unglacier alors que l'eau de source glaciaire est de l'eau provenant d'unesource qui remonte jusqu'à un glacier. Les termes se ressemblent, mais cesdeux types d'eaux embouteillées sont de provenances totalement différenteset ont une composition très différente.

Les différents types

  • L'eau de glacier provient directement de la fonte d'un glacier et possède donc un taux extrêmement bas de MDT.
  • L'eau de source est de l'eau embouteillée prélevée dans une source souterraine naturelle, soit à l'endroit où elle jaillit soit dans un trou de forage.
  • L'eau minérale est de même provenance que l'eau de source, sauf que sa teneur en MDT est d'au moins 250 ppm.
  • L'eau de puits artésien est de l'eau provenant d'un trou, ou puits artésien, foré dans un aquifère confiné. Comme cette eau provient directement de l'aquifère, sa teneur en MDT est habituellement inférieure à celle de l'eau de source ou de l'eau minérale.
  • L'eau distillée est de l'eau qui a été traitée par vaporisation et condensation pour produire une eau dont la teneur en MDT est de 10 ppm ou moins.
  • L'eau déminéralisée est semblable à l'eau distillée, mais elle a généralement été traitée par osmose inversée ou désionisation pour avoir une teneur en MDT de 10 ppm ou moins.

Source: Association canadienne des eaux embouteillées

Le débat sur la qualité

La qualité des différents types d'eau embouteillée faitencore débat. Loin de mener à des conclusions définitives, le débat donneplutôt lieu à des jugements subjectifs fondés sur des valeurs personnelles etculturelles. Il n'en demeure pas moins que ces jugements peuvent influer surle type d'eau embouteillée que les gens recherchent et préfèrent.

Par exemple, certains perçoivent l'eau minérale comme uneeau de qualité parce qu'elle contient des sels minéraux considérés commebons pour la santé et parce qu'elle est captée directement à sa source« naturelle ». Par contre, l'eau de glacier est perçue comme« sale » parce que les glaciers reposent à la surface de la Terre depuislongtemps et sont exposés aux éléments.

D'autres, cependant, voient l'eau de glacier comme la formela plus pure d'eau en raison de sa faible teneur en MDT et la considèrentdonc comme une eau de très grande qualité. En revanche, ces personnes voient l'eauminérale comme étant de qualité moindre parce quelle est« contaminée » par des particules.

Ce débat repose largement sur des idéaux subjectifs et ne peutdonc pas être concluant. Il peut, toutefois, avoir une incidence réelle surles décisions d'achat et devrait être pris en considération lorsqu'ontente de plaire à un certain marché.

Associations et certifications

L'Association canadienne des eaux embouteillées (ACEE) est laplus grande association commerciale dans le secteur de l'eau embouteillée auCanada. Les membres de l'ACEE produisent et distribuent environ 85 % de l'eauembouteillée vendue au Canada. Les normes de qualité de l'eau exigées par l'ACEEsont encore plus rigoureuses que celles de Santé Canada et favorisent lespratiques éco-responsables.

Les entreprises membres de l'ACEE acceptent de se soumettrechaque année à une inspection d'usine sans préavis et à une vérification.Les membres doivent aussi adhérer à un code type d'assurance de la qualitéde l'eau embouteillée, observer des pratiques garantissant la salubritéalimentaire de l'eau embouteillée et adhérer à un programme d'exploitantsd'usine agréés.

Le système d'analyse des risques et de maîtrise des pointscritiques (HACCP) est un système de contrôle de la production de l'industriealimentaire visant à neutraliser les risques tout au long de la production.HACCPCanada est un organisme de certification HACCP. La certificationHACCPCanada nécessite l'adhésion à certains programmes, l'observation debonnes pratiques de fabrication et de manutention et l'adhésion au programmede sécurité alimentaire basé sur l'HACCP. Les entreprises certifiées fontl'objet de vérifications trimestrielles des Registres de contrôle aux pointscritiques des établissements d'alimentation au détail et de vérificationsannuelles sur place avec examen des registres de formation du personnel ensalubrité des aliments.

La Global Food Safety Initiative (GFSI) est une initiativemondiale du secteur commercial visant essentiellement à améliorer lessystèmes de gestion de la salubrité des aliments et couvrant un largeéventail de pratiques d'entreprises. Formée en 2000 sous l'égide duConsumer Goods Forum, la GFSI compte près de 400 membres dans plus de 150 pays.

La GFSI reconnaît plusieurs programmes de gestion de lasalubrité des aliments qui sont conformes à son document d'orientation, quitraite des meilleures pratiques en matière de salubrité des aliments, etinvite les entreprises à demander une certification dans le cadre de l'un oul'autre de ces programmes.

Réglementation des exportations

Quelques faits

  • Au Canada, l'eau embouteillée est réglementée par Santé Canada, au même titre qu'un produit alimentaire, en vertu de la Loi sur les aliments et drogues et est inspectée par l'Agence canadienne d'inspection des aliments.
  • L'industrie de l'eau embouteillée est confrontée à des difficultés, se prêtant à des associations négatives qui amènent à la percevoir comme non durable et préjudiciable à l'environnement.
  • En réponse à ces préoccupations, un plus grand nombre d'entreprises commencent à utiliser du plastique recyclé, un mélange de PET recyclé (rPET) et de PET ordinaire.
  • Environnement Canada a aussi confirmé que l'industrie canadienne de l'eau embouteillée utilise moins de 0,02 pour 100 de l'eau douce disponible au Canada.

La Water Protection Act de la Colombie-Britannique vise àfavoriser l'utilisation durable des ressources en eau de la province. Ellevise surtout à imposer des restrictions aux prélèvements et à l'exportationd'eau. En vertu de cette loi, le prélèvement d'eau dans des contenants deplus de 20 L est interdit, à moins que l'eau ait été obtenue à l'extérieurde la province et qu'une preuve satisfaisante de son origine puisse êtreproduite.

Une dérogation à cette disposition est permise pour l'eauutilisée en transit, et les personnes, avec ou sans permis, inscrites auprèsdu contrôleur des droits d'usage de l'eau. Les personnes inscritesapprouvées peuvent prélever de l'eau dans la province conformément à leurpermis. Les inscriptions pour obtenir les permis ont pris fin le1er septembre 1996 et aucun autre permis n'est maintenant délivré. Il n'ya plus que deux entreprises en Colombie-Britannique qui ont encore un permisactif.

Ressources


Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec lebureau régional du ministère du nord-ouest en C.-B. au 604-666-6344 ou, parcourriel, à l'adresse atsbc@agr.gc.ca.

Date de modification :