Négociations de l'Organisation mondiale du commerce sur l'agriculture

Découvrez le cycle de négociations commerciales multilatérales de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) appelé Programme de Doha pour le développement. Le Cycle Doha incluait les négociations sur l'agriculture. Découvrez également les objectifs de négociation du Canada en matière d'agriculture.

L'article 20 de l'Accord sur l'agriculture de l'OMC exigeait que les négociations sur l'agriculture démarrent en 2000 afin de poursuivre le processus de réforme amorcé dans le Cycle d'Uruguay. Ces pourparlers font maintenant corps avec le programme de négociation plus vaste lancé à l'occasion de la quatrième Conférence ministérielle de l'OMC qui a eu lieu à Doha, au Qatar, en novembre 2001. Dans le secteur de l'agriculture, la Déclaration ministérielle de Doha a permis d'établir des objectifs clairs et ambitieux à l'égard de l'accès aux marchés, du soutien interne et des subventions à l'exportation, ainsi qu'un calendrier pour la conclusion des négociations.

Objectifs de négociation du Canada

Il est d'un intérêt capital pour le Canada de renforcer les règles internationales qui régissent le commerce agricole.

Que les agriculteurs et les transformateurs décident d'écouler leur production sur le marché intérieur ou à l'exportation, leurs décisions en matière de production et d'investissements sont fortement influencées par le contexte international dans lequel évolue l'économie agricole canadienne. La croissance du secteur de l'agriculture est tributaire des nouveaux marchés, et les agriculteurs et les transformateurs canadiens bénéficient grandement de la hausse des exportations.

Le Canada cherche à créer de nouveaux débouchés pour les agriculteurs et les transformateurs canadiens et à instaurer des règles du jeu équitables sur la scène internationale. À l'occasion des négociations de l'OMC sur l'agriculture, nous cherchons à obtenir l'élimination de toutes les formes de subventions à l'exportation, la réduction considérable du soutien interne qui a des effets de distorsion sur les échanges et des améliorations réelles et marquées en matière d'accès aux marchés. Un accord visant l'élimination des subventions à l'exportation a été conclu à la dixième Conférence ministérielle de l'OMC à Nairobi, au Kenya; cependant, des négociations sur le soutien interne, l'accès aux marchés et d'autres formes de concurrence à l'exportation sont en cours.

Date de modification :