Sélection de la langue

Recherche

Aperçu des débouchés en Union européenne

Aperçu du plus grand marché au monde

L'Union européenne (UE) est le deuxième partenaire commercial en importance du Canada et elle continue de conserver environ 20 % du produit intérieur brut (PIB) mondial, avec un marché qui compte plus de 510 millions de consommateurs et des importations de plus de 115 milliards de dollars canadiens (694 milliards de dollars si on inclut le commerce intérieur). L'UE représente un marché diversifié et en expansion, regorgeant de possibilités pour les entreprises canadiennes.

Même si elle peut être considérée comme étant une seule entité économique à bien des égards, l'UE n'est en aucun cas homogène. On y note une variété de différences en matière de culture, de langue, de marché et de démographie, et les efforts de marketing doivent être axés sur des pays précis ou des segments au sein de la région. Une approche régionale est nécessaire en vue de cibler des possibilités précises pour le Canada aux fins de concurrence et d'approvisionnement. La culture des affaires au sein de l'UE accorde une grande importance aux relations et elle repose sur l'équité et la loyauté en matière de commerce.

Principaux débouchés sectoriels en Union européenne

Informez-vous pour en savoir davantage sur les forces, les possibilités et d'autres aspects des secteurs canadiens des produits agroalimentaires et des produits de la mer. Consultez notre page Information sur les marchés agricoles et alimentaires – Europe!

Souhaitez-vous en savoir davantage sur la sélection des secteurs prioritaires?

Pour établir la priorité des secteurs, nous avons fait appel à une approche de modélisation à la fois quantitative et qualitative. À l'aide de la base de données Global Trade Tracker, nous avons mis l'accent sur plus de 100 produits qui représentent 52 % des importations de l'UE et 91 % des exportations actuelles du Canada vers la région. Au cours de la phase initiale du processus de modélisation, nous avons procédé à une analyse quantitative de tous les produits agroalimentaires et les produits de la mer où chaque produit a été analysé en fonction d'une série de critères quantitatifs (c.-à-d. la taille du marché, la croissance du marché, l'intensité des échanges du Canada et les réductions de tarif), puis a été classé sur la base des données commerciales historiques recueillies sur une période de 10 ans.

L'analyse a mis l'accent sur l'évaluation des possibilités dans une perspective de forces et de défis :

  1. Les forces ont été définies par un rendement élevé dans les grands secteurs d'importation de l'UE et une forte croissance. Parmi les autres secteurs présentant un intérêt, notons les secteurs où des gains importants devraient être réalisés en raison de la baisse des tarifs grâce à l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne.
  2. Les défis ont été définis par les difficultés auxquelles l'industrie pourrait faire face alors même qu'elle tente de tirer avantage des possibilités offertes par le marché.

Au cours de la deuxième phase, les produits ont été répartis en dix-huit sous-secteurs et ils ont été évalués par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) et dix experts provinciaux par le biais d'un sondage. Les experts ont évalué les possibilités et relevé les difficultés qui persistent malgré la présence de l'AECG au sein de l'UE.

Tous les produits agroalimentaires et les produits de la mer prioritaires sont importés par l'UE dans les limites de la capacité de production et d'approvisionnement internationale du Canada.

Croître grâce à la valeur ajoutée des produits

Bien que l'UE soit un marché important pour les exportations de produits de base, il s'agit de l'un des seuls marchés au monde où le Canada peut accroître ses exportations de produits à valeur ajoutée, étant donné sa richesse et son économie relativement stable. Depuis 2016, le Canada fournit 873 millions de dollars canadiens en produits transformés à l'UE, un chiffre qui connaît une progression constante depuis 2012. Les produits les plus performants comprennent les aliments pour animaux de compagnie, le homard surgelé, les fruits surgelés et les pétoncles.

Les exportations de produits à valeur ajoutée offrent un multiplicateur de revenu; les exportateurs peuvent se livrer concurrence dans un environnement de croissance, moins vulnérable aux parts de marché et aux facteurs de prix. Les marges de profit sont généralement plus élevées pour les produits à valeur ajoutée. Ces exportations ont également tendance à être moins volatiles que les produits de base.

Les aliments transformés représentent actuellement 21 % de tous les produits agroalimentaires et produits de la mer expédiés vers l'UE.

Il est dans l'intérêt du Canada de bien positionner des produits différenciés, de grande valeur, uniques et de niche. Le marché de l'UE offre aux entreprises canadiennes une possibilité d'introduire des produits que les consommateurs associent au Canada, tels que la viande de bison, les canneberges, les bleuets, le vin de glace, le riz sauvage, le homard, les produits de l'érable et d'autres encore. Les entreprises canadiennes peuvent tirer parti de la réputation et de l'image positive du Canada pour élargir la gamme de produits qu'elles offrent sur le marché de l'UE.

Exportations d'aliments transformés canadiens vers l'UE
La description de cette image suit.
Description de l'image ci-dessus
Nourriture pour les chiens et les chats 13 %
Fruits surgelés 12 %
Homard surgelé 11 %
Pétoncles surgelés 7 %
Ingrédients des produits naturellement sains 6 %
Autres (produits de boulangerie, viandes, whiskies etc.) 51 %
Source : Global Trade Tracker, octobre 2017.

Le Canada bénéficie d'un important avantage comparatif dans la production de plusieurs produits de base de qualité dans les secteurs des grains et des oléagineux ainsi que dans divers autres secteurs tels que celui des légumineuses. Le marché de l'UE, qui a très bien reçu ces produits canadiens vendus en vrac dans bien des cas, offre également d'excellentes possibilités de rehausser la valeur de nos produits de base de grande qualité, qui pourraient être utilisés comme ingrédients dans les produits alimentaires transformés haut de gamme. C'est notamment le cas de produits utilisés dans les secteurs de la santé et du mieux-être, tels que la poudre de pois qui sert de substitut à haute teneur en protéines dans certaines farines destinées aux consommateurs atteints de la maladie cœliaque.

En raison de la taille du marché, de la diversité et de l'ouverture d'esprit des consommateurs et des acheteurs qui sont prêts à acheter des aliments et des boissons canadiens, les marchés cibles pour les produits à valeur ajoutée sont : la France, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Belgique.

La concurrence du Canada

Depuis 2016, le Canada dispose de 1,91 % du marché des produits agroalimentaires et des produits de la mer de l'UE, avant la mise en œuvre de l'Accord économique et commercial global (AECG). Les produits pour lesquels le Canada a une forte présence dans le secteur des aliments transformés ont été en mesure de conserver une grande part du marché parce que les pays qui ne font pas partie de l'UE mettent davantage l'accent sur des produits qui représentent moins d'intérêt pour le Canada. Cependant, il y a une forte concurrence pour les produits du bœuf, les ingrédients des produits naturellement sains et divers produits oléagineux.

Les principaux concurrents du Canada parmi les pays non membres de l'UE pour l'exportation de produits alimentaires à valeur ajoutée en UE et leurs trois principaux produits d'exportation en 2016
Pays % du total des importations de produits alimentaires transformés de l'UE Trois principales exportations de produits alimentaires à valeur ajoutée (parts en % des exportations de produits alimentaires à valeur ajoutée du pays)
Brésil 10,15 % Huile de soja (36,6 %), jus d'orange (14 %), viande et abats (5,8 %)
États-Unis 7,32 % Whiskies (10,8 %), vins (6,4 %), aliments du bétail (5,2 %)
Argentine 7,22 % Huile de soja (61,6 %), viande bovine (8,5 %), citrons (7 %)
Suisse 6,21 % Café torréfié (29,6 %), fromage fondu (8,4 %), chocolat (6,1 %)
Chine 5,17 % Boyaux, vessies et estomacs d'animaux (12,2 %), légumes séchés (4,6 %), mollusques (4,5 %)

Possibilité pour le Canada – L'Accord économique et commercial global (AECG) avec l'Union européenne

L'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne aidera les producteurs, les transformateurs et les exportateurs canadiens à accéder au marché de 510 millions de consommateurs de l'UE.

Il peut vous aider :

  • en réduisant ou en éliminant les tarifs applicables aux produits importés en UE;
  • en améliorant et en élargissant l'accès au marché pour les produits canadiens;
  • en procurant un avantage concurrentiel et un accès préférentiel au marché de l'UE.

Pour en savoir davantage : AECG pour les exportateurs de produits agroalimentaires

Nous pouvons vous aider à faire croître votre entreprise

Dans les marchés concurrentiels actuels, la connaissance est la clé du succès.

Nous offrons aux entreprises canadiennes des secteurs de l'agriculture et de l'agroalimentaire des services d'information sur les marchés internationaux gratuits, qui comprennent :

  • l'identification des tendances et des possibilités, nouvelles et existantes, qui prévalent à l'étranger dans les différents marchés et secteurs, et en matière de produits;
  • l'établissement de prévisions concernant les tendances économiques, commerciales et de consommation;
  • une analyse des réseaux de distribution, et notamment des plateformes internationales de commerce en ligne;
  • une analyse personnalisée répondant aux besoins uniques de votre entreprise.

Communiquez avec nous pour obtenir des services d'information sur les marchés : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Contenu connexe

Services aux exportateurs de produits agroalimentaires
Trouvez les événements commerciaux, les délégués commerciaux sur les marchés, les outils de marketing, etc. qui vous aideront à réaliser vos objectifs commerciaux à l'étranger.
Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :