Sélection de la langue

Recherche

Aperçu des débouchés en Corée du Sud

Aperçu de l'une des économies qui connaissent la croissance la plus rapide au monde

L'économie de la Corée du Sud est l'une de celles qui connaissent la croissance la plus rapide de la planète, avec un produit intérieur brut (PIB) de 2,16 billions de dollars canadiens en 2018 et un taux de croissance de 1 % au cours du quatrième trimestre de la même année. Avec ses 51 millions d'habitants, la Corée du Sud est le 6e partenaire du Canada en matière de commerce de marchandises (5, 9 G$ CA en 2018) et notre troisième partenaire asiatique, derrière la Chine et le Japon. L'Accord de libre-échange Canada-Corée (ALECC) réduit ou supprime les barrières tarifaires sur les exportations canadiennes à destination de la Corée du Sud, y compris pour les produits agroalimentaires et les produits de la mer, accordant ainsi aux exportateurs canadiens un accès privilégié à ce marché d'importance.

La Corée du Sud est un importateur net de produits agroalimentaires et de produits de la mer. En 2018, son déficit commercial pour ces derniers s'élevait à 32,9 milliards de dollars canadiens, avec des importations évaluées à 43,1 milliards de dollars canadiens et des exportations à 10,2 milliards. La Corée du Sud a importé une vaste gamme de produits agroalimentaires et de produits de la mer, et ses produits de choix étaient les viandes, les poissons et crustacés ainsi que les céréales et oléagineux. Ses trois principaux fournisseurs sont les États-Unis, la Chine et l'Australie. Le Canada figure toujours parmi les fournisseurs majeurs de produits agroalimentaires et de la mer (10e rang, 876,9 M$ CA en 2018) du pays, qui s'est développé à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 7,6 % au cours des cinq dernières années (2014-2018). Le Canada occupait une part de 2 % du marché mondial des exportations de produits agroalimentaires et de la mer.

Principaux débouchés sectoriels en Corée du Sud

Pour en apprendre davantage, notamment sur les forces, les débouchés et d'autres considérations relatives aux produits agroalimentaires et de la mer canadiens, consultez la page sur les marchés agricoles et alimentaires d'Asie.

Comment sélectionnons-nous les secteurs prioritaires?

Les secteurs ont été sélectionnés au moyen d'une analyse quantitative des données disponibles dans la base de données Global Trade Tracker pour 2019. La première étape consistait à cerner les 100 produits prédominants parmi l'ensemble des produits agroalimentaires et de la mer, en excluant ceux que le Canada n'a pas la capacité de produire. Chaque produit a été évalué en fonction d'une série de critères quantitatifs (c'est-à-dire la taille du marché, la croissance du marché, l'intensité des échanges commerciaux du Canada et les réductions tarifaires), qui ont tous été classés sur une période de 10 ans d'après des données commerciales historiques. Les 100 produits retenus par cette méthode représentaient, en 2018, 62 % des importations totales de la Corée du Sud et 93 % des exportations canadiennes vers ce pays.

L'analyse a mis l'accent sur l'évaluation des possibilités dans une perspective de forces et de défis :

  1. Les forces ont été définies par un rendement élevé dans les grands secteurs d'importation de la Corée du Sud, ainsi qu'une forte croissance. Les autres secteurs d'intérêt étaient ceux visés par des accords de libre-échange comme l'ALECC. Depuis le 1er janvier 2019, 70 % des exportations canadiennes de produits agricoles et agroalimentaires à destination de la Corée du Sud sont exemptes de droits. Cette proportion grimpera à 99 % d'ici 2029 (Source : L'ALECC pour les exportateurs de produits agroalimentaires).
  2. Les défis ont été définis par les difficultés auxquelles l'industrie pourrait se heurter alors même qu'elle tente de tirer avantage des possibilités offertes par le marché.

Au cours de la deuxième étape, les produits ont été répartis en 22 grands secteurs, avant

d'être évalués à l'aide d'un sondage mené par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) et dix experts provinciaux. Les experts ont étudié les débouchés et déterminé les défis qu'il reste toujours à relever.

Tous les produits agroalimentaires et de la mer qui se sont révélés prioritaires sont importés par la Corée du Sud et font partie des produits que le Canada peut produire et offrir à l'échelle internationale.

La croissance au moyen de la transformation

Comme la Corée du Sud est un partenaire commercial de premier plan du Canada, les exportations tombant dans la catégorie des aliments et boissons transformés progressent rapidement. En date de 2018, la valeur des aliments et boissons transformés fournis par le Canada à la Corée du Sud s'élevait à 625,9 millions de dollars canadiens, avec un TCAC de 15,1 % depuis 2014. Les secteurs ayant connu la plus forte croissance sont notamment ceux des produits du porc, de l'huile de canola, des préparations alimentaires et des homards congelés.

En 2018, les aliments et boissons transformés représentaient 71,4 % de l'ensemble des produits agroalimentaires et de la mer canadiens acheminés en Corée du Sud.

Aliments et boissons transformés canadiens importés par la Corée du Sud en 2018
La description de cette image suit.
Description de l'image ci-dessus
Huile de canola 17,2 %
Porc congelé non désossé 14,6 %
Préparations alimentaires 12,6 %
Porc non désossé frais ou réfrigéré 10,0 %
Homards congelés 7,2 %
Autres 38,5 %

Source : Global Trade Tracker, 2019

Même si le Canada dispose d'un avantage certain dans la production de plusieurs denrées de haute qualité du secteur des céréales et oléagineux, de même que d'autres filières tels les aliments pour animaux de compagnie et le homard vivant, les besoins changeants des consommateurs sud-coréens offrent aux exportateurs canadiens une réelle occasion d'accroître leurs activités. Par exemple, en raison du nombre grandissant de consommateurs choisissant de vivre seuls, souvent dans des appartements en zone urbaine, la demande de produits et services variés adaptés aux besoins des ménages constitués d'une seule personne s'est accrue. De la même façon, les aliments emballés en petites portions, qui conviennent bien aux électroménagers de taille réduite qu'on retrouve dans les appartements, offrent eux aussi des débouchés potentiels. Cela dit, le Canada se classe parmi de nombreux autres exportateurs et la concurrence sur le marché sud-coréen est féroce en ce qui concerne les produits dominants comme le porc, le bœuf, les préparations alimentaires ainsi que divers produits oléagineux.

Portrait des principaux concurrents du Canada pour l'exportation d'aliments et de boissons transformés vers la Corée du Sud en 2018
Pays Part occupée dans les importations mondiales de la Corée du Sud (%) Trois principaux aliments et boissons transformés importés par la Corée du Sud (% pour cette marchandise)
États-Unis 25,9 Préparations alimentaires (13), découpes de bœuf congelées non désossées (9,1), porc congelé non désossé (8,4)
Chine 13,2 Poisson congelé, N.M.A* (9,1), légumes surgelés (7,0), légumes et mélanges de légumes, préparés ou en conserve (6,1)
Australie 8,9 Bœuf congelé désossé (25,1), sucre de canne brut sous forme solide (20,0), bœuf désossé frais ou réfrigéré (15,5)
Vietnam 5,0 Crevettes congelées (21), pieuvre congelée (16), crevettes préparées ou en conserve (11)
Brésil 4,1 Tourteaux (73,7), Découpes congelées et abats de volaille comestibles (21,9), café congelé (0,9)

Source : Global Trade Tracker, 2019

*N.M.A. : non mentionné ailleurs

Possibilités pour le Canada

L'Accord de libre-échange Canada-Corée (ALECC) offre aux exportateurs canadiens de nouvelles perspectives d'accès aux marchés. L'Accord reconnaît l'intégration de plusieurs industries au sein de l'économie nord-américaine et prévoit des règles d'origine qui permettront aux produits mentionnés ci-après de profiter d'un traitement préférentiel en Corée du Sud. De telles règles sont importantes, car elles permettent au Canada de rester concurrentiel face aux autres pays exportateurs de biens en Corée du Sud, y compris les États-Unis et l'Union européenne, qui bénéficient de droits de douane réduits depuis la mise en œuvre des accords de libre-échange Corée-É.-U. et Corée-UE.

Plus plus de renseignements, consultez l'ALECC pour les exportateurs de produits agroalimentaires.

Nous pouvons vous aider à faire croître votre entreprise

Nous offrons aux entreprises canadiennes du secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire des services d'information gratuits sur les marchés internationaux, qui comprennent :

Communiquez avec nous pour obtenir des services d'information sur les marchés : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

L'ensemble des rapports d'analyse sur les marchés mondiaux sont accessibles sur la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire.

Accès aux marchés

La Corée du Sud offre plusieurs débouchés commerciaux aux entreprises canadiennes, mais des exigences strictes y encadrent l'importation de nombreux produits alimentaires. Les exportateurs canadiens sont chargés de déterminer, en collaboration avec les importateurs sud-coréens, les conditions d'importation qui s'appliquent à leurs produits. Il serait avisé de communiquer avec le bureau local de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) de votre région pour obtenir les exigences en matière d'exportation ou pour vous renseigner sur les difficultés d'accès au marché sud-coréen avant d'y expédier vos produits. Vous pouvez également consulter la liste de personnes-ressources à joindre à l'ACIA. Le Secrétariat de l'accès aux marchés (SAM) d'Agriculture et Agroalimentaire Canada offre lui aussi des renseignements et du soutien en matière d'exportation. Ce service constitue un guichet unique dont le but est d'aider l'industrie alimentaire et les entreprises canadiennes à accéder aux marchés internationaux.

Si vous avez des questions concernant l'exportation de vos produits agricoles ou agroalimentaires, ou pour obtenir de l'aide, communiquez avec le SAM au aafc.mas-sam.aac@canada.ca.

Contenu connexe

Pour trouver des salons professionnels, des délégués commerciaux sur les marchés, des outils de marketing et davantage de renseignements pouvant vous aider à atteindre vos visées commerciales à l'international, consultez la page sur les services aux exportateurs de produits agroalimentaires.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :