Sélection de la langue

Recherche

Aperçu des débouchés aux États-Unis

Aperçu du principal partenaire commercial du Canada

Les États-Unis, première puissance économique mondiale, comptent pour 23,79 billions de dollars canadiens ($CA) ou 25 % du produit intérieur brut (PIB) mondial, et sont le principal partenaire commercial du Canada. Les deux pays jouissent de la plus grande relation commerciale bilatérale au monde. Ce commerce bilatéral crée des emplois et des débouchés qui sont profitables aux deux pays. Dans le cadre de ces relations commerciales, les deux pays échangent annuellement environ 47 milliards de dollars canadiens (milliard de dollars canadiens) de produits agricoles, tirant parti de leurs forces économiques respectives et faisant du secteur agroalimentaire un secteur plus intégré et plus compétitif.

Les États-Unis sont actuellement un importateur net de produits agroalimentaires et de produits de la mer. En 2016, leur déficit commercial dans ces produits était de 11,1 milliard de dollars canadiens, avec des importations et des exportations respectives de 194,6 G et de 183,4 milliard de dollars canadiens. Les États-Unis importent une grande diversité de produits agroalimentaires et de la mer, et les principaux produits importés sont notamment les boissons, les viandes, les fruits et les noix comestibles. Les trois principaux fournisseurs des États Unis sont le Canada, le Mexique et la Chine. Le Canada figure au premier rang des 206 fournisseurs des États-Unis, et a connu peu de fluctuations de ses parts de marché au cours des dernières années.

Principaux débouchés aux États-Unis pour les produits agroalimentaires et de la mer

Pour en savoir plus sur les forces, les débouchés et d’autres considérations relatives aux marchés agroalimentaires canadiens, consultez la page Information sur les marchés agricoles et agroalimentaires — États-Unis!

Méthode de détermination des secteurs prioritaires

Pour établir les secteurs prioritaires, nous avons adopté une approche de modélisation quantitative. Au moyen de la base de données Global Trade Tracker, nous avons dégagé les 100 produits que nous jugeons les plus prioritaires, et en 2016, ces produits formaient 27 % des importations américaines globales de toutes provenances étrangères confondues (excluant les produits impossibles à produire au Canada) et 71 % des exportations canadiennes aux États-Unis.

Dans un premier temps, nous avons évalué et classé chacun des produits agroalimentaires et de la mer en regard d’un ensemble de critères quantitatifs (taille du marché, croissance du marché, intensité des activités commerciales canadiennes et réductions tarifaires), en prenant les données commerciales des dix dernières années.

Dans notre évaluation des débouchés commerciaux possibles, nous nous sommes concentrés sur les forces et les enjeux commerciaux anticipés :

  1. Pour déterminer la force des produits, nous les avons comparés aux produits des grands secteurs d’importations américaines qui affichent une haute performance et une forte croissance. Nous avons aussi considéré d’autres secteurs d’intérêt, dont ceux visés par des accords de libre échange, comme l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), considéré comme l’un des plus importants accords commerciaux au monde.
  2. Nous avons défini les enjeux commerciaux comme étant les difficultés que l’industrie est susceptible de rencontrer si elle tente de tirer parti des possibilités commerciales offertes.

Tous les produits agroalimentaires et de la mer que nous avons jugés prioritaires sont à la fois des produits que les États-Unis importent et des produits que le Canada peut produire et exporter.

La croissance par la transformation

Même si les États-Unis sont un important débouché d’exportation, en raison de leur richesse et de leur économie relativement stable, ils sont l’un des quelques marchés mondiaux où le Canada peut accroître ses exportations d’aliments transformés. En 2016, le Canada a vendu aux États-Unis pour 23,4 milliard de dollars canadiens de produits alimentaires transformés, et la croissance de ses ventes est soutenue depuis 2012. Les produits aux meilleurs résultats sont notamment les produits de boulangerie-pâtisserie, les graines de canola, le bœuf et les frites surgelées.

Les exportations d’aliments transformés ont un effet multiplicateur sur le revenu; les exportateurs peuvent affronter la concurrence dans un environnement en croissance qui est moins sensible aux parts de marché et aux prix. Aux aliments transformés sont généralement associées des marges plus élevées. L’exportation de ces produits tend aussi à être moins volatile que celle de produits non transformés.

Les produits alimentaires transformés représentent actuellement 69 % des exportations canadiennes de produits agroalimentaires et de produits de la mer aux États-Unis.

Il est dans l’intérêt du Canada de positionner des produits différenciés, à valeur élevée, distinctifs ou de niche. Il est possible pour les entreprises canadiennes de vendre des produits sur les marchés américains en exploitant des qualités canadiennes de certains produits et en exploitant l’image positive du Canada, notamment avec des produits comme la viande de bison, les canneberges, les bleuets, le vin de glace, le riz sauvage, le homard et les produits de l’érable.

Exportations canadiennes d’aliments transformés vers les États-Unis
La description de cette image suit.
Description de l'image ci-dessus
Pains, pâtisserie, gâteaux, biscuits et autres produits de boulangerie 8 %
Huile de canola à faible teneur en acide érucique 7 %
Bœuf frais ou réfrigéré 6 %
Tourteaux et autres résidus 5 %
Frites congelées 4 %
Autres (porc, produits du chocolat, etc.) 70 %
Source: Global Trade Tracker – Octobre 2017

Le Canada a un important avantage comparatif dans la production de nombreux produits de grande qualité issus des productions de grains, d’oléagineux et de légumineuses. Même si le marché américain est très réceptif à ces produits canadiens, il existe aussi de grandes possibilités pour accroître la valeur de nos produits de qualité en exploitant les possibilités offertes par la formulation d’allégations sur les ingrédients, en particulier pour les produits kasher, à faible teneur en allergènes, sans gluten et à emballage écologique.

La concurrence du Canada

En 2016, le Canada détenait 17,4 % des parts des marchés des produits agroalimentaires et des produits de la mer des États-Unis. Le Canada a conservé de fortes parts de marché dans certains secteurs de la transformation des produits alimentaires, car les compétiteurs concentrent davantage leurs activités dans des produits où le Canada a moins d’intérêts. La concurrence est cependant forte dans la bière, le bœuf, les produits de boulangerie pâtisserie et divers produits oléagineux.

Grands concurrents du Canada sur les marchés américains des aliments transformés et leurs trois principaux produits exportés en 2016
Pays Pourcentage des importations américaines d’aliments transformés Trois principaux produits alimentaires à valeur ajoutée exportés (Parts des exportations d’aliments à valeur ajoutée du pays en %)
Mexique 16,5 % Bière de malt (22,2 %), avocat frais ou séché (12,8 %), alcool éthylique (7,9 %)
France 5,9 % Spiritueux à base de vin (26,6 %), vin (19,5 %), vodka (13,3 %)
Italie 5,4 % Vin (32,0 %), huile d’olive vierge (9,7 %), vin mousseux (7,9 %)
Chine 4,2 % Jus de pomme (8,5 %), agrumes (7,2 %), seiche (5,2 %)
Australie 3,6 % Viande de bœuf désossée congelée (28,7 %), viande de bœuf désossée fraîche (16,9 %), vin (12,2 %)

Perspectives de débouchés pour le Canada - L’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA)

Qu’importe la taille de votre entreprise, vous pouvez tirer avantage des possibilités d’exportation offertes par l’ALENA. Les signataires de l’ALENA se sont engagés à aider les petites et moyennes entreprises (PME) à profiter des avantages de nos chaînes d’approvisionnement intégrées et régionales.

Le dépliant Débouchés en Amérique du Nord pour les petites et moyennes entreprises recense les secteurs où les PME peuvent tirer avantage de l’ALENA. Aussi, voir Un guide pas-à-pas à l’exportation et consulter le centre des PME des Services frontaliers canadiens pour obtenir de l’information destinée spécifiquement aux PME canadiennes.

Nous pouvons vous aider à développer vos activités commerciales

Sur les marchés concurrentiels actuels, la connaissance des marchés est la clé du succès.

Nous offrons gratuitement des services d’information sur les marchés internationaux aux entreprises canadiennes du secteur agricole et agroalimentaire, notamment sur :

  • les tendances actuelles et nouvelles dans les marchés, les secteurs et les produits ainsi que les opportunités d’affaires à l’étranger
  • des prévisions sur les tendances économiques, commerciales et de consommation
  • des analyses des canaux de distribution, ainsi que des plates-formes internationales de commerce électronique
  • des analyses personnalisées pour répondre à vos besoins particuliers

Pour toute question concernant l’exportation de vos produits agricoles ou alimentaires ou pour obtenir de l’aide, communiquez avec nous à aafc.mas-sam.aac@canada.ca.

Contenu connexe

Services aux exportateurs de produits agroalimentaires
Trouvez des événements commerciaux, des délégués commerciaux du marché, des outils de marketing et bien plus pour vous aider à atteindre vos objectifs opérationnels internationaux.
Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :