Sélection de la langue

Recherche

Aperçu des débouchés au Japon

Survol de la troisième économie en importance au monde

Avec une population de 127 millions d'habitants et des importations de marchandises se chiffrant à plus de 954 milliards de dollars canadiens, le Japon était la troisième économie en importance au monde en 2018 avec un PIB de 4,9 billions de dollars américains (ou 6,5 billions de dollars canadiens), devancé seulement par les États-Unis et la Chine. Le Japon est le quatrième importateur mondial de produits agroalimentaires et de produits de la mer (96,7 milliards de dollars canadiens) et le troisième plus grand marché du Canada pour l'agroalimentaire et les produits de la mer. En 2018, les exportations de produits canadiens au Japon ont totalisé 4,6 milliards de dollars canadiens, faisant de ce pays un des plus importants partenaires économiques et commerciaux du Canada. Avec l'entrée en vigueur de l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), les exportateurs canadiens profiteront d'une réduction, voire d'une élimination, des tarifs sur de nombreux produits agricoles et agroalimentaires sur le marché japonais.

Le Japon est à l'avant-garde dans de nombreux domaines et peut être une porte d'entrée vers d'autres marchés en Asie. Tout le monde sait que les consommateurs japonais accordent une grande importance à la consommation d'aliments sains et de grande qualité, et ils perçoivent le Canada comme un producteur d'aliments dotés de ces caractéristiques. Les Japonais accordent également une grande importance aux relations d'affaires à long terme; il faut s'y accoutumer, étant donné qu'il existe de grandes différences culturelles entre l'Amérique du Nord et le Japon lorsqu'il s'agit de faire des affaires.

Principaux débouchés au Japon

Pour plus de renseignements sur les forces, les possibilités et les aspects à considérer concernant les produits agroalimentaires et les produits de la mer canadiens, consultez nos rapports d'information sur les marchés agricoles et alimentaires – Asie.

Comment choisissons-nous les secteurs prioritaires?

Les secteurs prioritaires ont été choisis au moyen d'une analyse quantitative des données disponibles dans la base de données Global Trade Tracker pour 2019. La première phase consistait à déterminer les 100 principaux produits, parmi tous les produits agroalimentaires et produits de la mer, en excluant les produits que le Canada n'a pas la capacité de produire. Chaque produit a été évalué en fonction d'une série de critères quantitatifs (c.-à-d. la taille du marché, la croissance du marché, l'intensité des échanges commerciaux du Canada et les réductions tarifaires), qui ont tous été classés sur la base des données commerciales historiques sur dix ans. Les 100 principaux produits retenus grâce à cette méthode représentaient 58 % des importations totales du Japon en provenance du monde et 96 % des exportations du Canada vers le Japon en 2018.

Notre analyse s'est concentrée sur l'évaluation des possibilités du point de vue des forces et des faiblesses :

  1. Les forces sont les produits de base dont le rendement et la croissance sont élevés dans les grands secteurs d'importation japonais.
  2. Les faiblesses sont les problèmes auxquels l'industrie pourrait être confrontée tandis qu'elle s'efforce de tirer parti des débouchés.

Au cours de la deuxième phase, les produits sont classés dans 30 secteurs à haut rendement. Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), Affaires mondiales Canada (AMC) et dix experts provinciaux ont évalué ces produits au moyen d'un sondage visant à déterminer les possibilités et les défis associés à ces catégories de produits, dans le contexte japonais.

Tous les produits agroalimentaires et produits de la mer prioritaires sont importés par le Japon et s'inscrivent dans la capacité de production et d'approvisionnement du Canada à l'échelle internationale.

La croissance grâce à la transformation

Bien que le Japon soit l'un des principaux partenaires commerciaux du Canada, les exportations de boissons et d'aliments transformés connaissent une croissance rapide. Les importations japonaises de boissons et d'aliments transformés ont augmenté à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 7,2 % entre 2014 et 2018. En 2018, le Canada a fourni au marché japonais des boissons et des aliments transformés pour une valeur de plus de 2,6 milliards de dollars canadiens, ce qui en fait le troisième marché en importance du Canada pour cette catégorie (les produits à haut rendement comprennent le porc, le crabe congelé, le malt et les produits fourragers).

En 2018, les aliments et boissons transformés représentaient 47,8 % de tous les produits agroalimentaires et produits de la mer canadiens expédiés au Japon.

Aliments et boissons transformés du Canada importés par le Japon, 2018
La description de cette image suit.
Description de l'image ci-dessus
Porc frais ou réfrigéré 43,2 %
Porc congelé 8,5 %
Crabe congelé 5,5%
Malt 4,1 %
Produits fourragers 3,0 %
Autre 35,8 %

Source : Global Trade Tracker, 2019

Le Canada possède un avantage concurrentiel important dans la production de nombreux produits de grande qualité dans les secteurs des céréales et des oléagineux ainsi que dans d'autres domaines, comme les légumineuses. Bien que le marché japonais ait réagi très favorablement aux produits canadiens souvent vendus en vrac, il est possible d'accroître la valeur d'autres produits de qualité. Le Japon a l'une des populations les plus âgées du monde et les besoins alimentaires des consommateurs japonais évoluent, d'où la nécessité d'offrir des produits plus innovants, tels que des emballages faciles à utiliser ou des produits en petites portions. Les produits liés à la santé, tels que les aliments enrichis et fonctionnels, ont aussi une très grande importance. En outre, avec l'augmentation du nombre de petits ménages et de personnes vivant seules, l'augmentation du nombre de femmes professionnelles et le mode de vie actif des consommateurs, la demande pour des produits très pratiques, comme les plats cuisinés et les aliments transformés surgelés, est en hausse.

La concurrence du Canada

En 2018, le Canada se classait au cinquième rang des pays fournisseurs du marché alimentaire japonais, ce qui équivaut à 5,5 % du marché des produits agroalimentaires et des produits de la mer totalisant 96,4 milliards de dollars canadiens. Les importations japonaises de boissons et d'aliments transformés en provenance du monde entier étaient évaluées à 65,6 milliards de dollars canadiens en 2018, le Canada représentant 4 % de ce total. Les États-Unis, la Chine, la Thaïlande, l'Australie et le Canada ont été les principaux fournisseurs du Japon pour les boissons et aliments transformés en 2018, représentant 59,9 % de cette catégorie de produits.

Principaux concurrents du Canada dans la catégorie des boissons et des aliments transformés, leur part de marché et les trois principaux produits importés par le Japon en 2018
Pays Part des produits importés par le Japon (%) Les trois principaux aliments et boissons transformés importés par le Japon (part en %)
États-Unis 18,1 Viande de bovin fraîche désossée (15,8), viande de porc fraîche, non désossée (3,5), produits fourragers (1,4)
Chine 14,9 Viande ou abats de volaille préparés ou en conserve (12,0), poissons préparés ou conserve (5,1), légumes congelés (4,7)
Thaïlande 8,9 Viande ou abats de volaille préparés ou en conserve (33,2), morceaux et abats comestibles de volaille congelés (8,7), crevettes, préparées ou en conserve (6,6)
Australie 7,0 Bœuf frais, désossé (27,1), bœuf congelé, désossé (21,4), sucre de canne brut (6,7)
Canada 4,0 Viande de porc fraîche, non désossée (43,2), viande de porc congelée non désossée (8,5), crabe congelé (5,5)
Source : Global Trade Tracker, 2019

Débouchés pour le Canada

Les avantages de l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP)

Le PTPGP accordera aux produits agricoles et agroalimentaires canadiens un accès préférentiel aux marchés de tous les pays du PTPGP. Au fil de la mise en œuvre du PTPGP, les droits de douane seront éliminés ou réduits sur une vaste gamme d'exportations canadiennes pour le secteur agricole, notamment la viande, les céréales, les légumineuses, le sirop d'érable, les vins et spiritueux, les produits de la mer et autres produits agroalimentaires.

Le Japon a éliminé les droits de douane sur près de 32 % des lignes tarifaires sur les produits agricoles et agroalimentaires dès leur entrée en vigueur. Un autre 9 % des lignes tarifaires accorderont un traitement tarifaire préférentiel par le biais de contingents permanents et de contingents propres au Canada. Les autres lignes tarifaires prévoient l'élimination ou la réduction des droits sur une période pouvant aller jusqu'à 20 ans, ou la réduction des tarifs contingentaires ou hors contingent.

Lisez l'aperçu d'Affaires mondiales Canada intitulé PTPGP et le secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire du Canada pour de plus amples renseignements.

Nous pouvons vous aider à développer votre entreprise

Nous offrons gratuitement des services de renseignements sur les marchés internationaux aux entreprises agricoles et agroalimentaires canadiennes, notamment :

Communiquez avec nous pour obtenir des services d'information sur les marchés : aafc.mas-sam.aac@canada.ca.

La bibliothèque complète des rapports d'analyse des marchés mondiaux peut être consultée sur la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire.

Accès au marché

Le Japon a des exigences strictes en matière d'importation pour de nombreux produits et il appartient aux exportateurs canadiens de déterminer ces conditions d'importation en collaboration avec leur importateur japonais. Toutefois, le Secrétariat de l'accès aux marchés (SAM) d'Agriculture et Agroalimentaire Canada peut également fournir de l'information et du soutien en matière d'exportation. Ce service offre un guichet unique dans le but d'aider l'industrie et les entreprises alimentaires canadiennes à accéder aux marchés internationaux.

Pour toute question sur l'exportation de vos produits agricoles ou alimentaires, ou pour obtenir de l'aide, communiquez avec le Secrétariat de l'accès aux marchés à aafc.mas-sam.aac@canada.ca.

Contenu connexe

Pour trouver des événements commerciaux, des délégués commerciaux sur place, des outils de marketing et d'autres services utiles pour atteindre vos objectifs commerciaux sur les marchés internationaux, consultez la page des services aux exportateurs de produits agroalimentaires.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :