Sélection de la langue

Recherche

Coopération scientifique avec la Chine

Le Canada et la Chine ont un partenariat coopératif en science et en technologie bien établi dans le domaine de l'agriculture, lequel est issu d'importants projets d'aide au développement menés dans les années 1980. Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) a accueilli de nombreux scientifiques et étudiants chinois dans ses centres de recherche et a transmis des connaissances et de l'information grâce à des séminaires, des ateliers et d'autres formes de collaboration.

Priorités avec la Chine

En se fondant sur la tradition de coopération réussie entre les deux pays, AAC a identifié quatre domaines prioritaires en ce qui a trait à la science et à la technologie dans le contexte des activités de coopération futures avec la Chine :

Collaboration ciblée

Avec des ministères et agences gouvernementales tels que le ministère de l'Agriculture, le ministère de la Science et de la Technologie, le ministère de l'Éducation et l'Administration d'État chargée des affaires relatives aux experts étrangers ainsi qu'avec des établissements d'enseignement et universités chinois, AAC participe activement à plusieurs activités pour faire progresser les intérêts scientifiques, technologiques et commerciaux d'intérêt mutuel qui comprennent :

Échanges scientifiques au niveau international

Chaque année, les 19 centres de recherche d'Agriculture et Agroalimentaire Canada accueillent des scientifiques et des étudiants diplômés de la Chine.

Entre 2006 et 2014, nous avons accueilli plus de 200 étudiants en doctorat et plus de 100 chercheurs invités.

Ces échanges permettent de réaliser des avancées importantes pour le Canada et la Chine, comme en atteste le fait que, depuis 2005, les scientifiques d'AAC ont publié de concert avec les scientifiques chinois plus de 1 000 publications scientifiques.

Réseautage

En 2014, nous avons lancé le Réseau scientifique Canada-Chine en Agriculture, forum virtuel qui rassemble des chercheurs et collaborateurs canadiens et chinois du secteur de l'agriculture. Ce réseau facilite la communication et ouvre le dialogue entre les scientifiques chinois et canadiens et explore des possibilités de collaboration conjointe.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :