Sélection de la langue

Recherche

Lutte intégrée contre le feu bactérien de la pomme et de la poire au Canada

Qu'est-ce que le feu bactérien?

Le feu bactérien, causé par Erwinia amylovora, est une maladie bactérienne de la pomme, de la poire, de l'aubépine, de la pommette et des plantes ornementales de la famille des Rosacées. Il se manifeste par la perte des branches et affecte la structure de l'arbre. Dans les cas graves, quand la bactérie progresse dans le tronc ou le porte-greffe, l'arbre meurt. La gravité de la maladie dépend de la sensibilité du cultivar et du porte-greffe, de l'état de santé général de l'arbre, des pratiques culturales et des conditions du milieu. Les pertes économiques dues au feu bactérien découlent d'une diminution de l'étendue de la surface en fruits et de la mortalité des arbres. Le producteur doit parfois enlever les arbres et en replanter d'autres ou, dans les cas graves, remplacer des parcelles entières.

À quoi ressemble le feu bactérien?

Les symptômes du feu bactérien varient selon la partie de l'arbre atteinte. La brûlure des fleurs (Figures 1 et 2) se manifeste sous la forme de grappes de fleurs noircies et ratatinées. La brûlure des pousses (Figures 3 et 4) se caractérise par une courbure en forme de crosse (ou de canne) typique. Quand le feu bactérien atteint les plus grosses branches, on observe l'apparition de chancres (Figures 5, 6 et 7) sur le tronc et sur le porte-greffe. Le pourtour des chancres est généralement lisse au début, puis les bords se fendillent et ce phénomène devient de plus en plus prononcé avec le temps. L'infection est aussi repérée à cause de l'exsudat bactérien suintant à la surface des arbres infectés.

D'où vient le feu bactérien?

Les bactéries responsables du feu bactérien hivernent dans les chancres ou les sites d'attaque sur les arbres hôtes. Au printemps, elles se multiplient très rapidement, de sorte que la surface des chancres se recouvre d'un exsudat. Les insectes (par exemple : mouches et abeilles domestiques) et les éclaboussures d'eau de pluie transportent les bactéries jusqu'aux fleurs. La pluie, une humidité relative élevée et/ou la rosée favorisent la propagation des bactéries vers le stigmate des fleurs et dans l'arbre. L'infection des fleurs se transmet souvent aux pousses plus tard au cours de la saison.

Comment puis-je sauver mes arbres une fois ceux-ci infectés par le feu bactérien?

Il n'y a pas de cure contre le feu bactérien; il est toutefois possible de limiter la propagation de la bactérie en appliquant de bonnes stratégies phytosanitaires dans le cadre d'un programme de lutte intégrée. Un tel programme devrait comprendre : une taille diligente des chancres en hiver; une taille durant la saison de croissance pour éliminer les symptômes dès leur apparition; la mise en oeuvre d'un programme de nutrition équilibré; le recours à des modèles de prévision pour déterminer le meilleur moment pour l'application des produits de lutte restreignant la dissémination de la maladie.

Comment pourrais-je éviter l'apparition du feu bactérien à l'avenir?

Aujourd'hui, la tendance va vers la plantation de vergers plus denses et l'utilisation de cultivars de grande valeur (dont un grand nombre sont très sensibles au feu bactérien), de sorte qu'il est difficile de prévenir la maladie. Il est toutefois possible de réduire les risques au minimum en choisissant soigneusement les cultivars et les porte-greffes au moment de la plantation de nouveaux vergers (la présente publication contient une liste précisant la sensibilité de quelques cultivars et porte-greffes courants). Les sites choisis pour les vergers devraient être bien drainés et le pH du sol devrait se situer entre 5,5 et 6,5. Le sol doit en outre contenir suffisamment de matière organique. Il faut éviter d'épandre trop d'azote. Il convient aussi de lancer un programme de lutte intégrée contre les insectes suceurs-piqueurs (par exemple :cicadelles, pucerons, punaises). De plus, il est essentiel d'appliquer un programme de taille visant à éliminer le plus grand nombre possible de chancres. L'emploi de produits de lutte (cuivre ou bouillie bordelaise avant l'ouverture des boutons, streptomycine contre la brûlure des fleurs en combinaison avec un modèle de prévision permettant de déterminer le meilleur moment pour les applications sur les fleurs) aidera à freiner la propagation de la maladie. L'emploi d'ApogeeMD sur le arbres fruitiers adultes atteints de la brûlure des fleurs permet d'atténuer la sensibilité à la maladie. Étant donné les divers facteurs intervenant dans la lutte contre le feu bactérien, les stratégies de lutte intégrée deviennent cruciales.

Méthodes de lutte contre le feu bactérien au verger

Cette fiche de renseignements contient de l'information sur une gamme de pratiques diverses susceptibles d'aider à combattre le feu bactérien. Pour optimiser la lutte contre cette maladie, il faut recourir à une stratégie de lutte intégrée, qui tient compte de chaque facteur décrit.

Brûlure des fleurs

Figure 1 : Symptômes de la brûlure des fleurs sur une poire. Gracieuseté du ministère de l'Agriculture et des Terres de la Colombie-Britannique.
La description de cette image précède.

Figure 2 : Symptômes précoces de la brûlure des pousses et exsudat bactérien. Gracieuseté d'EarthTramper Consulting Inc.
La description de cette image précède.

Brûlure des pousses

Figure 3 : Symptômes de la brûlure des pousses - courbure en forme de crosse. Gracieuseté d'EarthTramper Consulting Inc.
La description de cette image précède.

Figure 4 : Symptômes de la brûlure des pousses sur une poire. Gracieuseté d'EarthTramper Consulting Inc.
La description de cette image précède.

Chancre

Figure 5 : Chancre sur le porte-greffe. Gracieuseté d'EarthTramper Consulting Inc.
La description de cette image précède.

Figure 6 : Chancre (pourtour lisse) sur une branche. Gracieuseté d'EarthTramper Consulting Inc.
La description de cette image précède.

Figure 7 : Chancre (pourtour fendillé) sur une branche. Gracieuseté d'EarthTramper Consulting Inc.
La description de cette image précède.

Infection de fruits

Figure 8 : Symptômes avancés de la brûlure des pousses sur une poire. Gracieuseté d'EarthTramper Consulting Inc.
La description de cette image précède.

Figure 9 : Symptômes avancés de la brûlure des pousses sur un jeune pommier. Gracieuseté d'EarthTramper Consulting Inc.
La description de cette image précède.

Choix du site

Choix des cultivars et des porte-greffes

Gestion de la vigueur

Manipulation manuelle des fruits et des pousses

Éclaircissage chimique à la floraison

Abaissement de l'humidité dans le verger (microclimat)

Lutte intégrée contre les insectes

Taille de dormance longue : assainissement du verger

L'enlèvement des chancres du feu bactérien pendant la dormance réduira le nombre et la distribution des sources d'inoculum primaire à l'origine des flambées subséquentes. La meilleure façon de procéder consiste à enlever et à brûler les parties infectées (chancres) chaque hiver. Il faut procéder ainsi avant la taille régulière pratiquée pendant la dormance.

Taille durant la saison de croissance

La taille des tissus infectés durant la période végétative peut s'avérer extrêmement efficace, d'une part, en limitant le nombre et la distribution des chancres secondaires et l'infection des pousses et, d'autre part, en réduisant les risques de dommages graves en cas de chute de grêle et de forts vents durant l'été. L'idée de retirer du verger le bois contaminé par le feu bactérien pendant la période végétative est toutefois controversée. Certains experts conseillent de tailler le bois infecté dès l'apparition de symptômes, alors que d'autres recommandent plutôt de laisser les extrémités infectées se « cloisonner » et de les tailler durant la dormance.

Modèles de prévision

Emploi des produits homologués

Il faut s'assurer de bien lire l'étiquette des produits utilisés au verger.

Documentation choisie

Sensibilité au feu bactérien des cultivars et porte-greffes nord-américains de pomme et de poire

Les moins
sensibles
Modérément
sensibles
Très
sensibles
Pomme Enterprise [1]
Freedom [1]
Jonafree [2],[3]
Liberty [1],[2]
Macfree [2]
Northern Spy [2],[3]
Red Delicious [1],[2]
Redfree [2],[3] 
Ambrosia [5]
Cameo [4]
Cortland [2]
Creston [4]
Empire [1]
Golden Delicious [1],[2],[3]
GoldRush [1]
Golden Supreme [5]
Granny Smith [2]
Gravenstein [2]
Honeycrisp [5]
Jerseymac [2]
Macoun [2]
McIntosh [1],[2],[3]
Nova Easygro [1]
Nova Mac [5]
Pioneer Mac [4]
Sansa [4]
Spartan [1],[2]
Summerred [1]
Sunrise [4]
Yataka [4] 
Braeburn [1],[3]
Fuji [1],[3]
Gala [1],[3] and Gala-types
Ginger Gold [1],[3]
Golden Russet [5]
Idared [1],[2]
Jonagold [1],[2]
Jonathan [2]
Lodi [2]
Mutsu [1],[2]
Paula Red [2],[3]
Pink Lady [5]
Rome Beauty [1]
Spigold [2]
Tydeman [2]
Wealthy [2]
Yellow Transparent [5] 
Pommette   Dolgo [1] Manchurian [1]
Snowdrift [1]
Porte-greffes du genre Malus B.9 [5]
M.7 [1]
Robusta [5]
Jugés résistants :
Cornell-Geneva
  (CG®) series [5]
MM.106 [1]
MM.111 [1]
M.4 [1]
M.9 [1]
M.26 [1]
M.27 [1]
Mark [1]
Ottawa 3 [1]
Poire Jugés résistants :
Harrow Crisp [1]
Harrow Delight [1]
Harrow Gold [1]
Harrow Sweet [1]
Harvest Queen [1]
Kiefer [5]
Magness [5]
Moonglow[5]
Seckel [1]
Spartlett [5]
Anjou [1]
Bartlett [1]
Bosc [1]
Cascade [1]
Clapp's Favorite [5]
Comice [5]
Flemish Beauty [1]
Starkrimson [1]
Poire asiatique   Kosui [1]
Chojoro [1]
Seuri [1]
Shinko [1]
Shinsui [1]
Singo [1]
Hosui [1]
Shinseiki [1]
20[th] Century [1]
Porte-greffes du genre Pyrus Old Home (OH) [1]
OH x Farmingdale [1]
OHF 51 [1] Bartlett [1]
Quince [1]
[1] Des sites Web de l'OMAFRA et de la C.-B.
[2] Du site Web de la MSU, Nancy J. Butler, Diseases on Apples
[3] Du site Web de la WV University, Kearneysville, Keith Yoder et Alan Biggs
[4] Des Drs Steven Miller et Alan Biggs, parcelle NE183, WV
[5] Des observations faites sur le terrain et des données de Cornell University

Le présent document a été étayé et produit par Bernt Solymár of EarthTramper Consulting inc. et Tim MacDonald d'Agriculture et Agroalimentaire Canada à l'intention du Conseil canadien de l'horticulture. Il a été examiné et approuvé par des spécialistes de la lutte intégrée. Le Centre pour la lutte antiparasitaire, d'Agriculture et Agroalimentaire Canada, a financé sa préparation. Les renseignements sur les pesticides et sur les méthodes de lutte contre les organismes nuisibles sont fournis à titre d'information seulement. La présente publication ne constitue pas un guide de production à l'intention des agriculteurs. Les producteurs doivent consulter les publications provinciales pour obtenir ce type d'information. Les auteurs ont tout mis en oeuvre pour s'assurer que l'information est complète et exacte. Agriculture et Agroalimentaire Canada n'assume aucune responsabilité pour les erreurs, omissions ou représentations, implicites ou explicites, contenues dans les communications faites verbalement ou par écrit en rapport avec la présente publication. Les erreurs portées à l'attention des auteurs seront corrigées dans les prochaines mises à jour.

Programme de réduction des risques liés aux pesticides - Centre pour la lutte antiparasitaire

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :