Sélection de la langue

Recherche

Les agriculteurs doivent choisir leur eau avec soin

Lorsqu'il s'agit d'eau dans les Prairies, la plupart des agriculteurs se contenteront de ce qu'ils peuvent trouver, même s'ils doivent la pomper d'une autre source. Toutefois, ils doivent porter une attention spéciale à l'eau qu'ils découvrent car les sources ne sont jamais tout à fait pareilles.

Après un printemps sec avec peu de ruissellement et un été aride en 2001, plusieurs producteurs n'avaient plus ou presque plus d'eau dans leurs fosses-réservoirs. Ce printemps, les producteurs se retrouveront peut-être dans la même situation et ils pourraient se résigner à pomper de l'eau dans leurs fosses à partir de sources environnantes. Toutefois, il faut tenir compte de quelques facteurs avant le pompage pour s'assurer que l'eau de la nouvelle source fera plus de bien que de mal.

Lorsque vous tirez de l'eau d'une source quelle qu'elle soit, vous devez vous attendre et vous préparer à un changement de la qualité de l'eau. L'eau tirée de sources de rechange tels les marécages peut dater de plusieurs années et contenir des niveaux élevés d'accumulation de sels, de particules en suspension, de substances nutritives et de matières organiques. Ceci signifie que vous aurez davantage d'algues, de problèmes d'odeur et de goût et que vos systèmes de traitement d'eau devront fonctionner davantage.

L'odeur est le premier signe par lequel un producteur peut percevoir que son eau est de mauvaise qualité. Une augmentation de la croissance d'algues et une concentration de matières organiques augmentera la consommation d'oxygène dans l'eau des fosses, causant l'odeur. Une aération constante contribuera à assurer que l'eau ne devienne anaérobie. Des conditions anaérobies donnent à l'eau un mauvais goût et une mauvaise odeur et déclenchent le cycle des substances nutritives.

D'autres indicateurs à surveiller lors du pompage d'eau de sources inconnues sont : une utilisation accrue de sel par les adoucisseurs d'eau et l'engorgement des toiles métalliques des pulvérisateurs. Ces changements peuvent aussi avoir des effets négatifs sur le rendement des herbicides, sur la consommation d'eau du bétail et sur la qualité de vie.

Le pompage peut également introduire des sangsues et des types uniques d'algues. En utilisant une toile métallique à la source, vous pouvez minimiser certains de ces problèmes. Le pompage devrait être entrepris le plus tôt possible en début de saison pour obtenir la meilleure qualité d'eau possible, puisque celle-ci se dégrade en été à mesure qu'elle se réchauffe et qu'elle commence à s'évaporer.

Il est crucial de tester l'eau de marécage avant de la pomper. Souvent les marécages des régions où sévit une sécheresse sont très salins et ne constituent pas une source d'eau convenable. Si vous utilisez plus d'une source d'eau, vous pouvez et devriez effectuer des tests peu coûteux pour comparer la qualité de l'eau. Il est recommandé que vous testiez l'eau sur une base régulière pour vous assurer que l'eau convient à l'usage voulu.

En Saskatchewan, vous pouvez louer l'équipement de pompage de Sask Water (en anglais seulement), et, au Manitoba, de la Commission des services d'approvisionnement en eau du Manitoba (en anglais seulement).

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :