Commission canadienne du lait - Lettre de mandat

31 août 2016

Monsieur Alistair Johnston
Président
Commission canadienne du lait
Édifice 55, rez-de-chaussée, bureau 204
960, avenue Carling
Ottawa (Ontario) K1A 0Z2

Monsieur,

Le gouvernement du Canada a pris des engagements généraux par rapport à une croissance économique inclusive et durable, à une meilleure inclusion sociale, à un gouvernement ouvert et transparent ainsi qu’à un Canada plus sécuritaire. À titre de ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, je suis tenu de veiller au respect de ces engagements et des priorités sectorielles qui sont énoncées dans la lettre de mandat que m’a remise le premier ministre.

Le gouvernement accorde une grande importance à l’atteinte de résultats. Le premier ministre et le président du Conseil du Trésor travaillent à instaurer des processus de production de rapports plus efficaces afin que les Canadiens puissent suivre plus facilement les progrès que le gouvernement réalise quant au respect de ses priorités.

Le gouvernement s’est engagé à atteindre ses objectifs grâce à un esprit de collaboration renouvelé et axé sur l’amélioration des partenariats avec les gouvernements provinciaux et territoriaux ainsi que les peuples autochtones du Canada. Il a rehaussé les exigences relatives à son ouverture et à sa transparence. Nous devons aussi appuyer le gouvernement dans la mise en œuvre de son nouveau processus de sélection pour les nominations par décret du gouverneur en conseil et les nominations ministérielles. Il s’agit d’un processus ouvert, transparent et fondé sur le mérite qui permet de trouver des candidats hautement qualifiés, qui contribuera à l’atteinte de la parité entre les sexes et qui permettra de véritablement refléter la diversité du Canada.

Dans le document Pour un gouvernement ouvert et responsable, le premier ministre indique que l’envoi de lettres de mandat par un ministre aux organismes de son portefeuille est une pratique exemplaire permettant d’assurer l’intégrité et la cohérence des activités gouvernementales d’une manière intégrée qui apporte le meilleur soutien au portefeuille et au secteur en question.

À titre de ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, mon objectif premier est de soutenir le secteur agricole de façon à lui permettre d’être un chef de file dans la création d’emplois et l’innovation. Ma lettre de mandat définit des priorités sectorielles qui consistent notamment à aider le secteur par rapport à la mise en marché de produits, à la recherche et à l’innovation, à la salubrité alimentaire et aux mesures d’appui à l’exportation.

À mesure qu’Agriculture et Agroalimentaire Canada travaillera à concrétiser ces priorités, la sous-ministre et moi inciterons les organismes de notre portefeuille à respecter les priorités qui relèvent de leur mandat respectif. La présente lettre a pour but de maintenir un dialogue continu entre votre organisation, en tant que partenaire du portefeuille de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, et moi.

Il y a du travail important à accomplir dans le secteur agricole et je demande à la Commission canadienne du lait de continuer à appuyer la sous-ministre, qui est ma source principale de soutien et de conseils stratégiques au sein de la fonction publique concernant le portefeuille de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire. La sous-ministre doit s’assurer que les activités du portefeuille sont menées d’une manière coordonnée et cohérente dans le respect des rapports redditionnels et des mandats propres à chaque partenaire. Je m’attends à ce que la Commission canadienne du lait, la sous-ministre et le Ministère restent régulièrement en communication afin d’avoir toute l’information dont ils ont besoin pour appuyer le secteur en temps opportun et d’une manière responsable qui cadre avec l’orientation générale et les priorités du gouvernement.

Je demande à la Commission canadienne du lait de respecter les priorités ci-dessous, conformément à son mandat.

Je m’attends à ce que le travail et la conduite de la Commission canadienne du lait reflètent l’engagement que le gouvernement a pris pour assurer sa transparence, son honnêteté et sa responsabilité envers la population canadienne ainsi que pour respecter les normes d’éthique les plus rigoureuses et gérer les fonds publics avec le plus grand soin et la plus grande prudence.

Le gouvernement du Canada accorde une grande importance à l’atteinte de résultats et je sais que je peux compter sur la Commission canadienne du lait pour respecter ses engagements et les priorités qui précèdent pendant le mandat de quatre ans du gouvernement. J’invite la Commission canadienne du lait à collaborer avec Agriculture et Agroalimentaire Canada pour établir des mesures de rendement permettant d’assurer un suivi et de produire des rapports de façon efficace sur les priorités susmentionnées. Je suis conscient que d’autres enjeux se dessineront et je suis certain que vous les gérerez de façon constructive et que vous ajouterez des priorités à celles dont j’ai fait plus tôt mention, au besoin.

Je suis enthousiaste à l’idée de travailler avec vous afin de rendre le secteur agricole du Canada plus sécuritaire, plus fort et plus novateur.

Veuillez agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

Original signé par
Lawrence MacAulay, C.P., député

Date de modification :