Sommaire des points discutés pendant la réunion annuelle des ministres de l’Agriculture des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux 2017

  • Les ministres ont discuté de l'état des négociations commerciales menées par le gouvernement fédéral et des initiatives d'accès aux principaux marchés d'exportation, notamment ceux des États-Unis, de l'Europe, de la Chine et de l'Inde. Ils ont convenu de continuer d'appuyer les efforts pour pénétrer de nouveaux marchés, accroître la compétitivité et rendre le secteur plus inclusif afin de tirer parti des débouchés au pays et à l'étranger, tout en réaffirmant leur soutien de la gestion de l'offre. Les ministres ont noté qu'à la réunion du G20 à Hambourg, le premier ministre et le président de la Commission européenne ont convenu de fixer au 1er septembre 2017 la date de mise en application provisoire de l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne (AECG). Les ministres ont indiqué que l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) a créé un secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire plus compétitif, prospère et intégré en Amérique du Nord, le commerce trilatéral ayant atteint près de 1 billion de dollars américains en 2016. Les gouvernements provinciaux et territoriaux souhaitent travailler aussi étroitement que possible avec le gouvernement du Canada pour moderniser l'ALENA.
  • Les ministres ont discuté de la collaboration fédéral, provinciaux et territoriaux (FPT) aux fins de l'utilisation des investissements du Budget fédéral de 2017 dans la science et l'innovation, le commerce, l'environnement et les industries à valeur ajoutée. Une attention particulière a été accordée au nouveau Fonds stratégique pour l'innovation, une initiative de 1,2 milliard de dollars, qui offrira un soutien accru aux secteurs à forte croissance, y compris ceux de la transformation des aliments et des technologies propres. Les ministres recevront un compte rendu annuel sur les investissements pour le secteur issus de ces programmes fédéraux, y compris l'information par région dans la mesure du possible.
  • Les ministres ont discuté du renforcement du cadre de réglementation du Canada pour l'agriculture. Un système de réglementation plus rigoureux, plus efficace et davantage axé sur la collaboration qui met l'accent sur l'image de marque du Canada sera avantageux pour le secteur canadien de l'agriculture et de l'agroalimentaire. Un tel système améliorera la compétitivité du Canada à l'échelle mondiale, accroîtra la protection et favorisera la confiance du public. Les ministres ont approuvé la Stratégie sur la santé des végétaux et des animaux pour le Canada, qui met l'accent sur la prévention plutôt que l'intervention et aidera les gouvernements, le secteur et d'autres partenaires à atténuer collectivement les risques en constante évolution au chapitre de la santé des végétaux et de la santé des animaux. Ils ont aussi discuté du Règlement sur la salubrité des aliments au Canada, qui est axé sur les résultats, et de la façon dont il modernisera et renforcer davantage les systèmes canadiens de salubrité des aliments au Canada.
  • Les ministres ont discuté des possibilités de promouvoir l'agriculture autochtone au Canada, y compris de collaborer avec des représentants autochtones afin de mieux faire connaître les programmes agricoles et d'en améliorer l'accès. Les autochtones ont déterminé que les priorités initiales comprenaient le renforcement des capacités, le perfectionnement des compétences et les mesures à la ferme.
  • Les ministres ont discuté des consultations fédérales qui sont en cours en vue d'élaborer une Politique alimentaire pour le Canada, la première politique en son genre pour le gouvernement du Canada. La politique est axée sur quatre thèmes : accroître l'accès à des aliments abordables; améliorer la salubrité des aliments et la santé; préserver la qualité des sols, de l'eau et de l'air; produire une plus grande quantité d'aliments de qualité supérieure. Les ministres ont également reconnu que la politique devait refléter la diversité des enjeux à l'échelle du pays, comme ceux qui ont trait au Nord du Canada.
  • Les ministres ont discuté de l'intention du gouvernement du Canada de légaliser, de réglementer et de restreindre l'accès au cannabis et ont identifié les éléments à prendre en considération par le secteur agricole.
  • Les ministres ont entendu une analyse de l'ampleur des défis de main-d'œuvre auxquels doit faire face le secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire et examinera comment cet enjeu empêche le secteur d'exploiter son plein potentiel.
Date de modification :