Articles vedettes sur les cadres stratégiques pour l'agriculture

Les programmes agricoles du Canada jouent un rôle important dans le soutien du secteur : ils permettent aux chercheurs de découvrir de nouveaux moyens d'accroître le rendement des cultures, ils aident les agriculteurs et ils augmentent les débouchés pour la classe moyenne. Découvrez comment les anciens cadres stratégiques pour l'agriculture ont changé les choses.

La recherche agricole à l'ère numérique

Généralement, plus nous sommes heureux au travail, plus nous sommes productifs. La recherche menée (an anglais seulement) par les Producteurs laitiers du Canada (PLC) et quatre universités canadiennes nous aide à mieux comprendre les conditions nécessaires pour maximiser le confort des vaches laitières, ce qui peut contribuer à accroître leur productivité.

Grâce à l'aide financière reçue du programme Agri-innovation de Cultivons l'avenir 2, les producteurs ont accès à un outil en ligne pour évaluer le confort des vaches leur permettant d'évaluer dans quelle mesure ils respectent le Code de pratiques pour les soins et la manipulation des bovins laitiers. L'outil relève les aspects à améliorer, notamment la propreté des stalles et l'humidité, et fournit des listes de vérification, des guides visuels, des mesures et des conseils d'expert.

En plus de cet outil, les résultats de la recherche sur les facteurs qui influent sur le confort et la longévité des vaches ont servi de fondement à une série de webinaires de l'industrie portant sur le confort des vaches.

D'autres études sont en cours pour quantifier les avantages économiques de l'adoption de pratiques qui assurent le confort des vaches. Les résultats sont probants : la production laitière augmente et le risque de boiterie diminue, ce qui renforce les arguments pour un meilleur confort des vaches.

David Wiens, vice-président des PLC, abonde dans le même sens. « Les soins prodigués aux animaux sont essentiels et font partie intégrante des activités d'une ferme laitière. Ils sont au cœur des activités des PLC qui établissent un lien entre la recherche et les applications pratiques. »

Ce nouvel outil en ligne a été bien reçu : des 210 exploitants de fermes laitières sondés, plus de 90 % trouvent l'outil utile pour évaluer le confort des vaches et pour prendre des décisions visant à améliorer leur exploitation.

Le programme Agri-innovation investit dans la recherche ciblée, le développement et les activités d'adoption et de commercialisation qui favorisent l'innovation dans le secteur et sur le marché.

Déchets mis à profit dans le secteur agricole

Les champignons puisent leurs nutriments dans le compost, mais une fois qu'ils sont récoltés, la matière semblable à de la terre qui reste est envoyée aux rebuts. Grâce en partie à l'aide financière du programme Agri-innovation de Cultivons l'avenir 2, BioLiNE Corporation, une entreprise canadienne de développement technologique, a trouvé une façon de mettre ces déchets à profit.

La description de cette image suitEngrais liquide créé à partir du substrat de champignon.

Le programme Agri-innovation investit dans des activités de recherche, de développement et de commercialisation ciblées qui permettent d'innover dans le secteur et le marché.

Depuis 2013, BioLiNE travaille à la mise au point d'un procédé innovateur pour transformer des nutriments végétaux extraits des résidus de la culture de champignons en engrais riches en nutriments. De plus, les fibres restantes peuvent aussi être transformées en un engrais biologique riche en nutriments.

« L'aide financière que nous avons reçue sous le régime du cadre stratégique pour l'agriculture a contribué à la mise au point du prototype de cette technologie », explique Mohammad Rahbari, vice-président de la recherche et du développement chez BioLiNE Corporation. « Elle nous a permis de démontrer que nous pouvions créer des produits et des biostimulants à valeur ajoutée à partir de substrat de champignon résiduaire », ajoute-t-il.

La description de cette image suitMilieu de culture sans terre produit à partir du substrat de champignon.

L'entreprise s'est associée à Highline Mushrooms, le plus grand producteur de champignons au Canada, pour établir une usine pilote à Bloomfield, en Ontario. Les deux entreprises ont réussi à créer deux nouveaux produits à partir des résidus de la culture de champignons : un engrais liquide que les agriculteurs peuvent pulvériser sur les sols pour améliorer le rendement des cultures et un produit semblable à de la terre que les jardiniers peuvent utiliser à la maison pour l'empotage.

Le nouveau procédé aura d'importantes retombées pour l'industrie du champignon en fournissant une nouvelle source de revenus aux producteurs, en rendant leurs pratiques de production plus écologiques et en réduisant leur empreinte carbone.

Agriculture et Agroalimentaire Canada continue de travailler avec les provinces et les territoires à l'établissement du prochain cadre stratégique pour l'agriculture.

Dosettes de café écologiques grâce à la recherche concertée

Les Canadiens adorent leur café; ils sont de plus en plus nombreux à utiliser des dosettes pour obtenir leur remontant matinal. Bien que les dosettes soient une méthode plus rapide et plus propre que les méthodes classiques d'infusion du café, le plastique qu'elles contiennent a de grandes répercussions sur l'environnement.

Des chercheurs de l'Université de Guelph et l'entreprise Competitive Green Technologies de Leamington (Ontario) ont mis au point des dosettes de café écologiques qui sont compostables.

« Il y a une certaine culpabilisation associée à l'utilisation de dosettes classiques; nous voulions donc créer une dosette compostable qui n'aboutirait pas dans un site d'enfouissement, » a indiqué Atul Bali, PDG de Competitive Green Technologies.

Le projet a été financé par le programme Agri-innovation de Cultivons l'avenir 2. Ce programme investit dans la recherche ciblée, le développement et les activités d'adoption et de commercialisation qui favorisent l'innovation dans le secteur et sur le marché.

M. Bali a affirmé que l'aide financière reçue du programme a été « absolument essentielle » au démarrage du projet.

À l'étape du développement, des chercheurs de l'Université de Guelph ont travaillé à la conception de l'anneau qui tient en place la dosette souple de café et Competitive Green Technologies a mis au point la résine servant à fabriquer cet anneau. L'anneau et la dosette, qui sont faits de matériaux à base de plantes, sont entièrement compostables. Ils répondent ainsi aux exigences des consommateurs et des détaillants qui veulent des produits écologiques.

AAC continue de collaborer avec les provinces et les territoires pour élaborer les programmes et les services du prochain cadre stratégique pour l'agriculture.

Amortir les effets de l'humidité sur les terres agricoles canadiennes

L'humidité du sol peut avoir une grande incidence sur les cultures, les propriétés et les bâtiments agricoles des producteurs canadiens, mais cette humidité est bien souvent difficile à anticiper et à gérer. Bien que le gouvernement du Canada offre une série de programmes de gestion des risques pour aider les producteurs qui sont touchés par une humidité excessive, les producteurs peuvent encore être confrontés à des défis.

Grâce en partie au financement accordé au titre du programme des initiatives Agri-risques du cadre stratégique pour l'agriculture, un certain nombre d'organisations collaborent afin de prédire à quel moment ces conditions néfastes d'humidité excessive se produiront, et ce, dans le but d'élaborer des mesures préventives et, ultimement, de les mettre en œuvre.

Minnewasta CreekSource : D.Derlago, projet Aquanty du MFGA

L'une de ces organisations est la Manitoba Forage and Grassland Association (MFGA) qui utilise les fonds du programme des initiatives Agri-risques pour élaborer une plateforme de modélisation HydroGeoSphere pour le bassin hydrographique de la rivière Assiniboine. Cette plateforme permettra de modéliser les effets des inondations, de l'humidité excessive et de la sécheresse sur les terres agricoles. La plateforme HydroGeoSphere a été conçue par l'entreprise Aquanty Inc., une société d'experts-conseils en sciences hydrologiques spécialisée dans les simulations informatiques de pointe.

Aquanty envisage d'élaborer un outil Web, fondé sur ce nouveau modèle, qui sera offert à des agriculteurs, des gestionnaires de terres et à des organisations pour qu'ils puissent exécuter différents scénarios qui les aideront à gérer potentiellement les niveaux d'eau et à atténuer certains des risques associés à la sécheresse et aux inondations.

Parmi les pratiques d'atténuation des risques, mentionnons notamment la transformation des terres touchées en fourrages, en pâturages ou en milieux humides. Le programme devrait contribuer à l'élaboration de nouveaux produits de gestion des risques, y compris des produits d'assurance améliorés.

« Le modèle sera extrêmement utile à de nombreux intervenants, car il fournira des paramètres solides en matière d'assurance et de risque aux bailleurs de fonds de projets et à d'autres parties intéressées, affirme Duncan Morrison, directeur exécutif de la MFGA. Le financement accordé au moyen du cadre stratégique pour l'agriculture a été d'une importance vitale pour ce projet et il est extrêmement apprécié. »

L'Alberta Federation of Agriculture a aussi entrepris un projet similaire avec le financement du programme des initiatives Agri-risques. Par conséquent, grâce à ces deux projets, les producteurs et d'autres intervenants dans près de la moitié des provinces des Prairies seront mieux placés pour gérer les risques liés aux niveaux d'humidité.

Grâce à de tels projets, les programmes et le financement des cadres stratégiques pour l'agriculture du Canada font des contributions importantes à l'avancement du secteur canadien de l'agriculture.

Activité des sols en hiver : Les sols ne dorment pas sous leur couverture de neige

On pourrait penser que les mois d'hiver sont une période calme dans les champs des agriculteurs à l'échelle du Canada, et vous avez raison, à la surface. Cependant, sous le sol, c'est une autre histoire. Grâce à des activités de recherche financées par le gouvernement, des chercheurs ont découvert que l'activité biologique des sols se poursuit durant l'hiver, à des températures bien en dessous du point de congélation.

L'activité des sols en hiver a des répercussions sur les niveaux d'azote et de carbone présents pour stimuler la croissance printanière. Ces nouveaux renseignements, qui pourraient changer les pratiques de fertilisation automnales, aideront les agriculteurs à mettre au point de meilleures pratiques de gestion à la ferme qui permettront une utilisation plus efficace des nutriments et une réduction des pertes de nutriments.

La gestion rigoureuse des nutriments aide les agriculteurs à être de bons intendants des terres. Les activités de recherche financées par les gouvernements par l'entremise de cadres stratégiques pour l'agriculture continuent d'aider les agriculteurs à contribuer aux efforts visant à protéger l'environnement et à favoriser la croissance de l'économie.

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) continue de collaborer avec les provinces et les territoires en vue d'élaborer le prochain cadre stratégique pour l'agriculture.

Agri-innovation contribue à l'adoption de nouvelles approches dans le secteur de l'agriculture

Les cadres stratégiques pour l'agriculture englobent un éventail de programmes qui contribuent à favoriser la croissance économique dans le secteur de l'agriculture. Mentionnons notamment le programme Agri-innovation, qui permet de fournir des fonds pour aider les organisations à mettre au point et à commercialiser de nouvelles technologies et de nouveaux produits agricoles, agroalimentaires et agro-industriels.

L'aide financière versée dans le cadre du programme Agri-innovation a permis d'appuyer une vaste gamme de projets, y compris une étude récente sur la production de légumes en serre à l'année avec éclairage supplémentaire et un examen de la façon dont un éclairage de qualité peut améliorer la croissance et la valeur nutritionnelle des végétaux.

Pendant la courte période de végétation du Canada, les agriculteurs doivent souvent avoir recours à des serres munies de systèmes d'éclairage supplémentaires pour cultiver des fruits et légumes à longueur d'année et soutenir la concurrence sur les marchés nationaux et internationaux. Bien que les serres créent de nouveaux débouchés pour les agriculteurs, les cultures se développent et croissent différemment dans des conditions artificielles, et les systèmes d'éclairage artificiel ne sont pas tous égaux.

Des chercheurs d'AAC et l'organisation Ontario Greenhouse Vegetable Growers ont dirigé une étude qui a abouti à l'élaboration de nouvelles stratégies de chauffage et d'éclairage pour améliorer l'efficacité énergétique des serres servant pendant toute l'année à la production de légumes. L'étude a permis aux chercheurs d'examiner la façon dont des serres munies de lampes DEL peuvent aider à cultiver de meilleurs végétaux tout en assurant l'efficacité énergétique. L'utilisation de lampes DEL dans les serres permet maintenant d'étudier les effets de la qualité de l'éclairage sur les légumes de serre.

Grâce à des projets novateurs comme ceux-ci, les cadres stratégiques pour l'agriculture stimulent la croissance et accroissent la rentabilité du secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire.

AAC collabore actuellement avec les provinces et les territoires en vue d'élaborer le prochain cadre stratégique pour l'agriculture.

Date de modification :