Centre de la lutte antiparasitaire

Agriculture et Agroalimentaire Canada

Le troisième Sommet mondial sur les usages mineurs (SMUM-3) aura lieu à Montréal du 1er au 4 octobre 2017 à l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth. Cet événement est organisé par le Centre de la lutte antiparasitaire d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, en partenariat avec le projet IR-4, le département de l’Agriculture des États-Unis. et d’autres organisations.

Nos bureaux et sites de recherche

Administration centrale :

960, avenue Carling, édifice 57
Ottawa, Ontario, Canada
K1A 0C6

Coordonnées :

Courriel : pmc.cla.info@agr.gc.ca
Téléphone : 613-759-1725
Télécopieur : 613-759-1400
ATS : 613-773-2600

Le Centre de la lutte antiparasitaire dirige ses activités à partir de ses bureaux de l’administration centrale, à la Ferme expérimentale centrale à Ottawa. Il est aussi présent dans les centres de recherche agricole suivants, situés aux quatre coins du pays :

  • Centre de recherche et de développement de Kentville
  • Centre de recherche et de développement de Saint-Jean-sur-Richelieu
  • Centre de recherche et de développement de London (Vineland)
  • Centre de recherche et de développement de Harrow
  • Centre de recherche et de développement de Saskatoon (Scott)
  • Centre de recherche et de développement de Summerland
  • Centre de recherche et de développement d’Agassiz

Inscrivez-vous aux avis par courriel du Centre de la lutte antiparasitaire

  • Pour recevoir par courriel des nouvelles sur nos projets de recherche en cours et l’homologation de produits de lutte antiparasitaire en agriculture, de même que des renseignements sur nos autres activités.

Notre mandat de recherche

À partir de diverses installations de recherche agricole à l’échelle du pays, nos chercheurs effectuent des essais au champ et recueillent des données sur les produits et les méthodes qui aideront les producteurs de cultures du Canada à protéger la quantité, la valeur et la qualité de leurs cultures.

Nos chercheurs agricoles s’affairent à trouver des solutions potentielles aux problèmes majeurs liés aux mauvaises herbes, aux maladies et aux insectes dans les diverses régions agricoles du Canada, et mènent des recherches en vue de développer des outils et des procédés nouveaux et moins risqués aux fins de la protection des cultures. Nous établissons nos priorités de recherche en partenariat avec les producteurs, les gouvernements provinciaux, des experts scientifiques et l’industrie de la protection des cultures.

Nos activités de recherche portent notamment sur des solutions de lutte non chimiques, comme les biopesticides et des pratiques culturales qui intègrent le travail du sol, la rotation des cultures, la résistance des cultivars, la sélection des semences, la fertilisation équilibrée et l’assainissement.

Notre travail soutient également l’homologation de certains pesticides dont l’usage est limité à un petit segment de cultures spéciales au Canada, donnant ainsi, à nos producteurs de cultures, accès à des produits supplémentaires.

Des comités de l’industrie et des comités techniques guident nos activités en cernant les problèmes émergents et les besoins en matière de recherche, et appuient nos efforts de communication en informant les groupes d’intervenants intéressés sur nos programmes de recherche et de leurs résultats.

Suivant les commentaires de nos partenaires, nous travaillons de concert avec l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada afin d’offrir deux programmes de recherche :

Nos activités de recherche en cours

Résultats de nos recherches

Depuis 2003, le Centre de la lutte antiparasitaire est le centre névralgique du Canada pour ce qui est d’améliorer l’accès à des pesticides nouveaux et plus sûrs, et de faire la promotion de nouvelles méthodes de production qui permettent au secteur agricole d’être moins dépendant des pesticides. Le Centre et ses partenaires ont de nombreuses réalisations à leur actif :

  • Plus de 2 200 solutions de lutte antiparasitaire – chimiques, biologiques ou mécaniques permettent d’offrir aux producteurs un plus grand éventail d’outils et de technologies sécuritaires et efficaces pour protéger leurs cultures.
  • Plus de 1 210 projets distincts du Programme des pesticides à usage limité, et environ 240 projets du Programme de réduction des risques liés aux pesticides ont été entrepris depuis la création de ces deux programmes.
  • Plus de 35 demandes d’homologation ont été soumises à l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada dans le cadre de l’initiative sur les biopesticides, et bon nombre d’entre elles étaient des premières demandes ou des demandes de « catégorie A ». Plus de 325 nouveaux usages ont été homologués pour 25 produits.
  • Plus de 30 profils de culture ont été publiés, cernant les difficultés en matière de lutte antiparasitaire et les solutions potentielles pour des cultures précises.
  • On a mis en œuvre et publié 16 stratégies de réduction des risques liés aux pesticides, afin de souligner l’avènement de méthodes, de produits et de systèmes intégrés facilitant la protection des cultures, et on procède à l’élaboration de 2 nouvelles stratégies.

Renseignements connexes

Date de modification :