Contenu archivé - Chou - Manipulation et entreposage après récolte

Contenu archivé

Le contenu archivé est fourni aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Il n’est pas assujetti aux normes Web du gouvernement du Canada et n'a pas été modifié ou mis à jour depuis son archivage. Pour obtenir ce contenu dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Formats de rechange

Shika Agblor et Doug Waterer, département des sciences végétales, université de la Saskatchewan (juin 2001)

Degré de maturité

Il est souvent difficile de déterminer quel est le meilleur moment pour récolter le chou. Une telle décision repose sur l'apparence générale du chou, celui-ci étant prêt à récolter lorsque ses feuilles extérieures s'étalent et que sa pomme est exposée et ferme au contact. Généralement, un chou à maturité présente une bonne pommaison et un bon rapport poids/taille. Un chou à maturité a une plus longue durée de conservation après la récolte et, contrairement au chou non arrivé à maturité, il permet une meilleure utilisation de l'espace d'entreposage compte tenu de la densité de ses pommes.

Récolte, manutention et entreposage

Pour optimiser le potentiel d'entreposage du chou, il faut le conserver à la basse température possible en faisant en sorte qu'il ne gèle pas. Il faut enlever les feuilles extérieures lâches avant l'entreposage. Les choux non conformes qui présentent des signes de dommages causés par les insectes, le gel, le soleil et les meurtrissures doivent être mis de côté ou mis en vente avant l'entreposage. Il faut récolter le chou à maturité, avant que la pomme ne se fendille.

Les cultivars de chou ne peuvent pas tous être entreposés pendant de longues périodes. Les cultivars à pomme dense qui viennent à maturité lentement peuvent être entreposés plus longtemps. Le chou destiné à un entreposage à long terme (de 5 à 6 mois) devrait être stocké à 0 oC, à une humidité relative de 98 à 100 %.

Un certain nombre d'atteintes physiologiques peuvent apparaître chez le chou entreposé, dont l'œdème. Ce défaut, caractérisé par la présence de points rugueux bruns sur la face inférieure des feuilles, s'explique par un arrosage irrégulier pendant la saison de croissance. Une multitude de tachetures et de petits points noirs, de même que des zones sombres, peuvent apparaître sur les feuilles après quelques semaines d'entreposage. Il faut aussi mentionner les dommages associés au gel qui sature les feuilles d'eau et qui finit par les faire pourrir. La nécrose des veines, qui se produit également pendant l'entreposage, se caractérise par des marques brunes sur la nervure médiane des feuilles extérieures. Ces atteintes physiologiques peuvent causer des pertes économiques importantes, et leur incidence varie selon les conditions de croissance et le cultivar. Certaines de ces atteintes peuvent être évitées par un entreposage sous atmosphère contrôlé (AC).

Maladies associées à l'entreposage

Les principales maladies qui touchent chez le chou après la récolte sont provoquées par Botrytis et Sclerotinia. Les pourritures causées par ces organismes se présentent sous forme de lésions foncées sur les feuilles extérieures et progressent vers l'intérieur jusqu'à ce que la pomme soit entièrement atteinte. Les signes de pourriture apparaissent souvent après 3 ou 4 mois d'entreposage.

Pour lutter contre les maladies associées à l'entreposage, il faut :
1) prendre soin de ne pas blesser les choux; 2) les entreposer à la température optimale; 3) les entreposer sous AC; 4) les pulvériser avec un fongicide homologué, tel que Rovral, avant la récolte.

Pour obtenir plus de renseignements sur les fongicides homologués, communiquer avec votre centre de service rural ou votre spécialiste des cultures légumières du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation de la Saskatchewan.

Avantages de l'entreposage sous atmosphère contrôlé

L'entreposage à long terme du chou sous AC peut se révéler nécessaire au maintien de l'avantage concurrentiel, sur les plans du prix et de la qualité, du chou canadien par rapport au chou importé. Il semble que l'entreposage du chou à 0-1 oC, à 95-98 % d'humidité relative et sous atmosphère contrôlé (oxygène [3-5 %] et dioxyde de carbone [5-7 %]) permet d'améliorer sa qualité.

Les avantages de l'entreposage en AC sont les suivants.

  1. Lutte contre les maladies fongiques.
  2. Limitation des atteintes physiologiques (nécrose des veines, tachetures grises et petits points noirs).
  3. Maintien d'une coloration vert clair.
  4. Maintien du croquant et de la fraîcheur.
  5. Réduction des pertes de poids et des pertes dues au parage.

L'entreposage sous AC est coûteux à mettre en place et à maintenir. Les producteurs doivent déterminer si les avantages de l'entreposage sous AC (durée de conservation accrue et qualité supérieure) sont suffisants pour compenser les coûts supplémentaires qui sont associés à sa mise en place et à son maintien.


Autres documents utiles

Bérard, L.S., Vigier, B., Crête, R. et Chiang M. 1985. « Cultivar susceptibility and storage control of grey speck disease and vein streaking, two disorders of winter cabbage. », Canadian Journal of Plant Pathology, 7, p. 67-73.

Chipman, E.W. et Thorpe, E. 1979. « Effect of maturity and frost on the leaf colour of storage cabbage. », Canadian Journal of Plant Science, 59, p. 429-435.

Sundstrom, F.J. et Story, R.N. 1984. « Cultivar and growing season effects on cabbage head development and weight loss during storage. », HortScience, 19, p. 589-590.


Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Centre Canada-Saskatchewan de recherche sur la diversification de l'irrigation
901, rue McKenzie Sud
Outlook (Saskatchewan)
S0L 2N0
Téléphone : 306-867-5400
Télécopieur : 306-867-9656
Courriel : crdc@agr.gc.ca


Formats de rechange

Aide sur les formats de rechange

Chou - Manipulation et entreposage après récolte (Version PDF, 127 Ko)
Date de modification :