Caractéristiques des biopesticides

Les biopesticides ont une action ciblée : Les biopesticides ciblent souvent des espèces très spécifiques; cela signifie qu’en général ils tuent ou inhibent uniquement le ravageur qui s’attaque à la culture. Ils perturbent rarement les nombreux organismes avoisinants comme les insectes auxiliaires, les microbes, la végétation et la faune. En revanche, les pesticides chimiques usuels peuvent avoir une action qui ne se limite pas au ravageur ciblé et ils peuvent aussi avoir des effets sur l’écosystème environnant et les humains, ce qui exige la prise de précautions lors de leur manipulation afin d’atténuer ces impacts possibles.

Les biopesticides peuvent contribuer à prévenir le développement d’une résistance aux pesticides : Les ravageurs traités avec ces produits mettent en général plus de temps à développer une résistance, car les biopesticides ont souvent des modes d’action complexes. Le mode d’action fait référence à la manière dont le pesticide tue ou inhibe un ravageur ciblé. En revanche, le mode d’action de certains pesticides de synthèse est relativement simple et repose sur un seul gène; les ravageurs peuvent ainsi développer beaucoup plus facilement une résistance si ces composés sont utilisés à répétition.

Les biopesticides ont une courte durée de vie résiduelle : Après leur application, de nombreux biopesticides ne persistent pas longtemps dans l’environnement; ils se détériorent et se dégradent rapidement. En termes techniques, ils sont « non persistants » dans l’environnement, ont des risques moindres d’exposition et sont potentiellement moins dangereux pour les humains et l’environnement.

Courts délais de sécurité après traitement: La majorité des biopesticides ont de courts délais de sécurité. Après l’application de ces produits, les agriculteurs peuvent entrer immédiatement ou peu de temps après dans le champ ou la serre afin d’effectuer d’autres travaux (taille, irrigation, récolte, etc.), contrairement à de nombreux produits chimiques dont la persistance et la plus grande toxicité exigent d’attendre plus longtemps avant d’entrer sur les lieux.

Lutte intégrée : En général, les biopesticides donnent des résultats particulièrement bons lorsqu’ils sont utilisés dans des systèmes de lutte intégrée. Compte tenu de leur profil de plus faible toxicité, ils peuvent être utilisés en combinaison avec des agents de lutte biologique classiques comme des acariens prédateurs et des coccinelles. Étant donné qu’ils donnent souvent de meilleurs résultats en présence de faibles pressions des ravageurs, il convient de les utiliser en combinaison avec des activités de dépistage et de surveillance afin de détecter les problèmes d’infestation avant qu’ils soient impossibles à maîtriser. Aussi, les programmes de lutte intégrée combinant des biopesticides et des pesticides chimiques classiques en rotation peuvent réduire la dépendance aux produits chimiques uniques et retarder le développement de résistance dans les populations de ravageurs.

 

Date de modification: