Le bassin hydrographique de la rivière Souris

Situé dans l’est du comté de Kings, à l’Île-du-Prince-Édouard, le bassin hydrographique de la rivière Souris s’étend sur 59 kilomètres carrés et se déverse dans la baie Colville (voir la carte ci­dessous). Le projet d’EPBH de la rivière Souris se concentre sur un sous­bassin de 500 hectares de la section nord du bassin hydrographique et englobe également Norris Pond, un petit bassin hydrographique adjacent. Se reporter à la carte.

À l’Île-du-Prince-Édouard, les précipitations annuelles sont en moyenne de 1 100 millimètres, dont environ 25 pour cent tombe sous forme de neige. Le type de sol prédominant est de la série Charlottetown, un loam sableux fin et bien drainé. Le bassin de la rivière Souris se compose environ de 40 pour cent de terres agricoles et de 46 pour cent de terres forestières. On y cultive principalement la pomme de terre, qui, conformément aux lois provinciales, doit faire l’objet d’une rotation tous les trois ans, en alternance avec des céréales et des plantes fourragères. La région compte une industrie de la pêche et des mollusques florissante. L’activité agricole intensive menée dans le bassin hydrographique de la rivière Souris pourrait affecter la santé du bassin et celle du milieu marin local. On a attribué à des quantités excessives d’azote et de phosphore provenant des eaux de ruissellement des terres agricoles la contamination des eaux de surface et des eaux souterraines. Cette contamination a eu des répercussions sur l’utilisation publique des eaux à des fins récréatives, l’aquaculture et d’autres industries locales. À l’échelle provinciale, les pratiques agricoles sont perçues comme un facteur entrant en jeu dans les problèmes environnementaux tels qu’une mortalité massive de poissons causée par l’eutrophisation et l’anoxie ou par les pesticides, la fermeture de secteurs coquilliers en raison de contaminations bactériennes, l’érosion des sols et d’autres problèmes associés à l’utilisation des terres. Le Souris River Watershed Management Committee est un organisme communautaire associé à la direction Souris et région de la PEI Wildlife Federation. Il œuvre auprès de la communauté agricole en vue de la sensibiliser à une saine gestion environnementale du bassin hydrographique. Le projet d’EPBH de la rivière Souris, avec la participation de chercheurs des gouvernements fédéral et provincial et de chercheurs universitaires, a étudié les incidences environnementales et économiques de la mise en œuvre de pratiques de gestion bénéfiques adaptées aux besoins régionaux.

Une PGB – une investigation sur les effets de labour au printemps plutôt qu'à l'automne a été étudié dans le bassin hydrographique de la rivière Souris.

Date de modification: