Systèmes de lutte contre les mauvaises herbes dans les fraisières : projet permettant d'évaluer et de fournir des outils qui aideront les cultivateurs à adopter des stratégies de rechange

Code de projet PRR07-800

Chef de projet

Kevin Schooley - Ontario Berry Growers Association

Objectif

Évaluer des outils de rechange pour la gestion des mauvaises herbes dans les systèmes de production de la fraise, et créer des outils visant à aider les producteurs à adopter ces nouvelles stratégies de gestion des mauvaises herbes

Sommaire de resultants

Contexte

Les fraises se cultivent généralement à l'aide d'un système de rangs nattés qui exige l'application d'une grande quantité d'herbicides. Les programmes actuels de gestion des mauvaises herbes sont fondés sur des composés chimiques plutôt désuets, dont certains ont été associés à des risques pour la santé humaine et à des risques potentiels pour l'environnement. De plus, le contrôle des mauvaises herbes et l'utilisation d'herbicides constituent un important coût de production pour les producteurs. Ce projet a été entrepris pour faciliter l'adoption de systèmes de production de la fraise qui permettraient de réduire le recours aux herbicides grâce à l'utilisation de techniques modernes de sensibilisation, de groupes d'études, de ressources sur le Web et de démonstrations sur le terrain.

Démarches

Au cours de ce projet, on a employé diverses démarches pour réunir les intervenants et faire progresser la connaissance sur les systèmes de production de la fraise qui permettent de réduire le recours aux herbicides : un groupe d'études virtuel et informel de producteurs; des visites de spécialistes de la vulgarisation chez les producteurs; des journées sur le terrain et des visites d'exploitations agricoles; des essais et des démonstrations à la ferme et des essais expérimentaux.

Dans le but de recueillir des données de base sur l'utilisation d'herbicides dans la production traditionnelle de rangs nattés et de surveiller les effets des nouveaux systèmes de production sur l'utilisation des herbicides, l'Ontario Berry Growers Association a mené une enquête initiale en février et mars 2008.

De multiples démonstrations et essais expérimentaux ont été effectués concernant la gestion des stolons des fraises; le rendement des nouveaux herbicides à risque réduit sur les fraises en plasticulture; l'incidence du type de paillis sur les blessures causées par l'hiver et le rendement de la plante; l'évaluation de différents traitements de paillage sur les fraisiers en plasticulture produisant en juin (sous plastique) et l'évaluation de divers traitements d'herbicides sur les fraisiers en plasticulture produisant en juin.

Résultats

Les essais sur le terrain ont permis de recueillir des données sur la gestion des stolons, les herbicides à risque réduit et les minitunnels. Ils ont aussi permis de déterminer lesquels des produits à risque réduit étaient efficaces pour la gestion des stolons des fraises et le contrôle à long terme des mauvaises herbes résiduelles dans les allées. Les essais de gestion des mauvaises herbes en plasticulture ont suscité de nombreuses discussions et un intérêt particulier chez les producteurs.

Des essais ont également été effectués pour comparer l'utilisation de minitunnels flottants au paillage de paille pour les fraises pérennes de variété remontante. Si le paillis de paille peut favoriser le développement de mauvaises herbes dans un champ et accroître la nécessité d'utiliser des herbicides pour graminées, il en est de même pour les minitunnels flottants, qui forment un environnement chaud et protégé propice à leur croissance. Toutefois, l'utilisation de minitunnels flottants par les systèmes de production en plasticulture pour les variétés remontantes a permis aux producteurs de prolonger en aval et en amont la saison traditionnelle de production de la fraise. De plus amples recherches permettront d'observer et de comparer les conditions de production en minitunnels flottants, en paillis de paille ou sans protection, afin de déterminer d'éventuelles répercussions.

Les renseignements recueillis dans le cadre ce projet ont servi à créer des affiches, des présentations et des feuillets d'information sur le Web mettant en valeur les solutions proposées aux problèmes des mauvaises herbes par la lutte antiparasitaire intégrée.

Ce projet a surtout permis aux producteurs et aux spécialistes de la vulgarisation de l'Ontario, du Québec et de la Nouvelle-Écosse de mettre en commun leurs connaissances. Ils ont pu y établir des relations de travail et des collaborations qui perdureront au-delà de la date officielle de clôture du projet. Quarante personnes ont participé au groupe de discussion en ligne et de nouveaux membres se joignaient encore au groupe à la date de clôture du projet. Les visites à la ferme et les enquêtes auprès des producteurs ont fourni des renseignements sur les pratiques de production et les obstacles à l'adoption de nouveaux systèmes de production. Il y a eu trente visites de producteurs en 2007 et vingt-neuf en 2008. En 2008 et 2009, les cinq visites d'exploitations agricoles et journées sur le terrain ont attiré de nombreux participants.

Budget total : 58 500 $

Date de début : 2007-04-01

Date d'achèvement : 2010-03-31