Foire aux questions

1.  Qu'est-ce que le Programme de réduction des risques liés aux pesticides?

Le Programme de réduction des risques liés aux pesticides met l'accent sur l'élaboration et la mise en oeuvre de solutions à risque réduit concernant les problèmes de lutte antiparasitaire jugés prioritaires par les producteurs. Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) et l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) collaborent avec le secteur industriel et les provinces pour favoriser la disponibilité et l'adoption d'outils et de pratiques moins risquées pour lutter contre les parasites en milieu agricole. AAC a affecté 16,8 millions de dollars sur six ans dans le but de collaborer avec les autres ministères et les partenaires de l'industrie à l'élaboration et à la mise en oeuvre de nouvelles approches moins risquées en matière de lutte antiparasitaire.


2.  Comment définit-on un ravageur?

Un ravageur est un organisme indésirable – un insecte, une maladie ou une mauvaise herbe – qui cause des dommages à une culture ou en réduit les rendements.


3.  Qu'entend-on par réduction des risques?

Par réduction des risques, on entend une atténuation des risques que l'utilisation des pesticides en agriculture comporte pour la santé humaine et l'environnement, grâce à l'emploi de pesticides nouveaux et plus sûrs qui, par nature, présentent un moindre risque ou qui sont moins rémanents dans l'environnement. La réduction des risques suppose aussi l'adoption d'une approche intégrée à la lutte antiparasitaire par les agriculteurs et, de ce fait, une dépendance moins grande par rapport aux pesticides classiques.


4.  Quel est le lien avec la lutte antiparasitaire intégrée (LAI)?

La stratégie de réduction des risques visant une culture donnée consistera en l'adoption des méthodes de la LAI, notamment la surveillance des niveaux d'infestation pour déterminer la nécessité d'utiliser des pesticides, la rotation des cultures, l'emploi de nouvelles méthodes de lutte antiparasitaire chimiques, physiques ou biologiques, ainsi que de meilleures pratiques de réduction ou de prévention des infestations. La stratégie peut aussi faire ressortir la nécessité d'approfondir la recherche et de mettre au point des méthodes de LAI.


5.  Quel est le lien avec l'homologation des pesticides à emploi limité?

Les stratégies de réduction des risques axées sur les produits permettront d'établir les priorités concernant l'homologation des nouveaux pesticides, y compris des produits à risque réduit, comme les biopesticides, et ce, tant à emploi limité que généralisé.


6.  Qu'est-ce qu'un biopesticide?

Voir Types de biopesticides.



Date de modification: