Un rapport confirme la contribution de l'Agriculture à l'emploi et à l'économie

Ottawa (Ontario), le 26 mars 2012 - Le secteur de l'agroalimentaire est de plus en plus moderne, innovateur et concurrentiel, et il constitue une part très importante de l'économie canadienne. Comme le démontre Vue d'ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien, un rapport économique publié aujourd'hui par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), le secteur agricole canadien amorce un virage qui lui ouvre des perspectives stimulantes, et ce, après avoir fait face à des défis sans précédent.

« Lorsqu’il est question de ce secteur, nous avons ici largement matière à être fiers, a affirmé le ministre de l’Agriculture, Gerry Ritz. Il nous suffit de remonter quelques années en arrière pour constater à quel point nos exploitations sont devenues plus modernes, plus productives et plus innovatrices. Le secteur a su se restructurer et s’adapter aux demandes des consommateurs, aux progrès technologiques et aux tendances mondiales. »

  • En 2010, le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire a fourni un emploi sur huit, employant plus de deux millions de personnes, et il représentait plus de 8 p. 100 du produit intérieur brut (PIB) total. La transformation des aliments et des boissons est devenue en 2010 l’une des principales industries de la fabrication au Canada.
  • Au cours des 15 dernières années, le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire s’est davantage tourné vers les marchés internationaux. En 2010, le Canada se classait au cinquième rang des plus grands exportateurs de produits agricoles et agroalimentaires dans le monde, ses exportations étant évaluées à plus de 35 milliards de dollars.
  • Il faut savoir que le coût du panier alimentaire des Canadiens demeure l’un des plus bas au monde, les courses en magasins d’alimentation ayant représenté ces dernières années environ 10 p. 100 des dépenses des ménages.
  • Les dépenses totales que le gouvernement a consenties à l’appui du secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire se sont accrues de 9,5 p. 100 entre les exercices 2009-2010 et 2010-2011, passant de 7,2 à 7,9 milliards de dollars.

« Il y a peu de temps encore, producteurs et transformateurs étaient ébranlés par la crise de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), du virus du H1N1, des restrictions d’accès aux marchés ou des catastrophes causées par des intempéries, rappelle le ministre Ritz. À l’heure où les exploitations agricoles s’évertuent à répondre à une demande fluctuante et à résoudre des problèmes, le gouvernement se doit également d’adapter son approche afin de répondre aux besoins du secteur en ce qui a trait à une innovation croissante, à un meilleur accès aux marchés et à une diminution des lourdeurs administratives. »

Cette vue d'ensemble annuelle procure des renseignements de base sur le secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire, permet de suivre son évolution au fil du temps et rend compte des défis et des changements survenus au cours des dernières années. Ce rapport dresse un portrait détaillé de l'ensemble des segments qui compose le secteur en ne se concentrant pas uniquement sur l'agriculture primaire et les agrofournisseurs, mais aussi en traitant de questions relatives aux activités de transformation des aliments et des boissons, aux tendances de consommation et aux investissements du gouvernement. Le rapport de cette année comprend une section spéciale consacrée aux tendances de l'emploi dans le système agricole et agroalimentaire du Canada.

Ce rapport est produit par la Direction de la recherche et de l'analyse d'AAC. On en trouvera un résumé plus détaillé en ligne à : Vue d'ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien, 2012

Pour de plus amples renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
613-773-7972
1-866-345-7972

Meagan Murdoch
Directrice des communications
Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
613-773-1059

Parcourir nos communiqués