ARCHIVÉ - Le Canada et la Corée du Sud accomplissent d'importants progrès pour rétablir l'accès au marché du bœuf

Contenu archivé

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Ottawa (Ontario), le 27 juin 2011 - Le ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz, et le ministre du Commerce international, Ed Fast, ont annoncé aujourd'hui que d'importants progrès ont été accomplis en vue de rétablir l'accès au marché lucratif sud-coréen du bœuf. Le Canada et la Corée du Sud travailleront maintenant à l'achèvement de l'entente sur l'exportation de bovins canadiens de moins de 30 mois vers la Corée du Sud, qui s'appuie sur la science. La Corée du Sud est le dernier pays parmi les principaux marchés asiatiques à maintenir une interdiction au commerce du bœuf canadien.

Le Canada et la Corée du Sud ont résolu les problèmes techniques et continueront de collaborer jusqu'à la mise en œuvre complète de cette entente commercialement viable. La Corée du Sud soumettra les exigences proposées en matière d'importation et de santé à son processus national le 28 juin, lequel comprend des séances de consultation publique et l'approbation législative. Les dirigeants des deux pays continueront de travailler étroitement afin d'assurer que les derniers éléments du processus seront complétés.

La Canada Beef Export Federation (CBEF) estime que l'entente survenue aujourd'hui pourrait se traduire par des gains de plus de 30 millions de dollars pour les producteurs canadiens d'ici 2015. En 2002, la Corée du Sud était le 4e marché en importance pour le bœuf canadien et demeure encore aujourd'hui un marché clé pour le secteur agricole canadien.

Le ministre Ritz s'est rendu deux fois en Corée du Sud afin de faire tomber cette barrière commerciale et de faire entendre son message, à savoir que l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a officiellement désigné le Canada comme pays à risque d'ESB contrôlé et que le bœuf canadien peut faire l'objet d'un commerce en toute sécurité.

Après plusieurs tentatives infructueuses pour négocier l'accès du bœuf canadien au marché sud-coréen, le Canada a demandé l'établissement d'un panel de l'OMC en août 2009. Même s'il était sûr de remporter sa cause auprès de l'OMC, le Canada a quand même poursuivi les négociations pour tenter de conclure une entente bilatérale qui lui fournirait un accès commercialement viable au marché sud-coréen.

Puisqu'une entente technique et commercialement viable a été conclue avec la Corée du Sud, le Canada demandera officiellement au panel de l'OMC de suspendre ses procédures dès que la Corée du Sud publiera ses exigences en matière d'importation et de santé aux fins de consultation publique le 28 juin 2011. Les prochaines étapes du processus sud-coréen se tiendront dans les mois à venir.

Pour de plus amples renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
613-773-7972
1-866-345-7972

Meagan Murdoch
Directrice des communications
Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
613-773-1059

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000

Adam Taylor
Directeur des communications et des visites officielles
Cabinet de l'honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d'entrée de l'Asie-Pacifique
613-992-7332

Parcourir nos communiqués